Affiche du film OH MY GOD !

Dans le Londres victorien, le docteur Mortimer Granville, avec l’aide de son ami Edmund St. John-Smythe, invente le vibromasseur comme remède à la soi-disant « hystérie féminine »…

Note de l’Auteur

★★★★★★☆☆☆☆

Date de sortie : 14 décembre 2011
Réalisé par
Film britannique
Avec , , ,
Durée : 1h39min
Titre original : Hysteria
Bande-Annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Ce film fera sourire – voire même davantage si vous me le permettez – la gente féminine !
Ne connaissant absolument pas la genèse et l’histoire du vibromasseur, c’est avec curiosité et sans une certaine indiscrétion que j’entame le visionnage de ce film.

Il faut se dire que dans le Londres victorien, une femme n’était ni plus ni moins qu’un objet. Une sculpture, sur laquelle on s’adosse vulgairement. C’est un peu ce que l’on ressent lorsque l’on voit cette file d’attente dans un cabinet d’un étrange médecin sachant guérir l’hystérie.
Elles se couchent, relèvent leur robe, le praticien s’exécute et elles repartent miraculeusement guéries de ce mal infâme, rentrant à la maison pour poursuivre leurs éternelles tâches ménagères ou servant simplement de décors lors de dîners mondains.

Dépeindre par quelques subtils plans ou dialogues ce manque de droits concernant la femme est tout à l’honneur de , totalement inconnue, à qui l’on doit le film en 1998 et en 2001 avec un certain .
Une mise en scène bien amenée donc, faisant la part belle à et , les 2 acteurs relevant cette comédie britannique et une musique – par () – collant parfaitement à l’ambiance.

Photo (1) du film OH MY GOD !

Un film appréciable mais qui ne survivra pas aux années.

On sourit aux différentes crampes du docteur Mortimer Granville et aux élucubrations de St John-Smythe (un très en forme d’ailleurs), cependant, cela ne suffit pas. On aurait souhaité un peu plus de folie dans le jeu des acteurs, concernant par exemple, qui me rappelle un peu son jeu dans The Dark Knight – Le Chevalier Noir, mais surtout pour qui est totalement effacée par l’action du film et le reste du casting.

Il n’en reste pas moins une photo propre et belle. Un film appréciable mais qui ne survivra pas aux années.
Cependant, on suivra avec un intérêt certain la carrière de , qui nous prouve avec que parler sans gêne de vibromasseur n’est pas toujours synonyme de vulgarité ou d’inconfort !

Photo (2) du film OH MY GOD !

Article lu 3 171 fois