Affiche du film 38 TÉMOINS

Alors qu’elle rentre d’un voyage professionnel en Chine, Louise découvre que sa rue a été le théâtre d’un crime. Aucun témoin, tout le monde dormait.
Paraît-il.
Pierre, son mari, travaillait. Il était en mer.
Paraît-il…
La police enquête, la presse aussi.
Jusqu’à cette nuit où Louise rêve. Elle rêve que Pierre lui parle dans son sommeil.
Qu’il lui parle longuement. Lui qui, d’habitude, parle si peu.

Note de l’Auteur

★★★★★★☆☆☆☆

Date de sortie : 14 mars 2012
Réalisé par
Film français
Avec , ,
Durée : 1h44min
Titre original : 38 Témoins
Bande-Annonce :

La première scène pose le ton. Pendant près de cinq minutes, le spectateur assiste à l’arrivée d’un porte-conteneur dans le port du Havre, un long moment sans dialogue. Puis l’enquête sur le meurtre commence.

Dans 38 Témoins, s’attache davantage à présenter les attitudes et les réactions, ou plutôt l’absence de réactions, des témoins, qu’à élucider le meurtre. Une jeune femme de 20 ans s’est faite sauvagement assassinée en rentrant chez elle pendant la nuit. Personne n’a rien vu, rien entendu. Lorsque les policiers interrogent les résidents de l’immeuble ayant une vue sur la scène du crime, tous l’affirment, ils dormaient. Le spectateur n’est pas dupe en particulier lorsqu’il aperçoit Pierre () ignorant la venue des policiers. En réalité, ils ont tous entendu mais personne n’a rien fait.

La lâcheté de l’homme et sa culpabilité sont au cœur de ce film qui met en scène le mal être de Pierre regrettant de n’avoir pas agi lorsqu’il a entendu à plusieurs reprises les cris déchirant de la jeune femme poignardée et agonisante. Le réalisateur décrit avec justesse les moments de doute et de descente aux enfers de Pierre qui finit par se détester. N’assumant, dans un premier temps, pas son inaction il ment à la police et à sa compagne. Une journaliste, interprétée par , tente de faire la lumière sur cet événement, elle contraindra Pierre à révéler la vérité libérant dans le même temps sa conscience. Ce dernier seul est alors prêt à dévoiler à la police, à la presse les faits qui se sont réellement déroulés cette nuit-là. Le silence des 38 témoins de l’immeuble se résume en une phrase, celle prononcée par le procureur : « Un témoin qui se tait est un salaud, 38, ça devient Monsieur Tout-le-Monde ».

Les longueurs de ce film étant trop nombreuses, on retiendra essentiellement le thème principal et la question introspective qu’il soulève pour chacun d’entre nous si nous nous trouvions dans une pareille situation.

Le silence des 38 témoins de l’immeuble se résume en une phrase, celle prononcée par le procureur : « Un témoin qui se tait est un salaud, 38, ça devient Monsieur Tout-le-Monde ».

Photo du film 38 TÉMOINS

Article lu 1 967 fois