Affiche du film La Chute de la Maison Blanche

Mike Banning, ancien garde du corps du président des États-Unis, s’occupe désormais des basses besognes des services secrets. Lorsqu’un commando nord-coréen lance une attaque sur la Maison Blanche, prenant en otage le président américain et son fils, il se retrouve seul à pouvoir leur venir en aide. Deux ans après avoir été tenu responsable de la mort accidentelle de la Première Dame, il va pouvoir faire preuve de sa loyauté et de sa bravoure.

Note de l’Auteur

★★★★★☆☆☆☆☆

Date de sortie : 20 Mars 2013
Réalisé par Antoine Fuqua
Film américain
Avec Gerard Butler, Aaron Eckhart, Morgan Freeman, Angela Bassett, Dylan McDermott, Melissa Leo…
Durée : 1h59min
Titre original : Olympus Has Fallen
Bande-Annonce :

Quand on va voir un film d’action sérieux à tendance thriller, on s’attend de moins en moins à être surpris : au pire, on s’ennuie ferme et l’on s’endort presque, bercé aux sons des poursuites, combats, échanges de coups de feux, etc, ou au mieux on assiste à une redite sans grande saveur. Bien sûr, quelques exceptions ont parfois lieu, et parfois, en trichant un peu comme ces dernières années en allant se perdre dans les adaptations de comics ou dans des hommages nostalgiques, où les studios arrivent à proposer des films relativement réussis du point de vue spectacle. Mais quand on évacue ces ingrédients et qu’on se retrouve face à un film d’action pur et dur, difficile de ne pas comparer aux nombreux prédécesseurs.

Le long-métrage d’Antoine Fuqua, à qui l’on doit déjà Training Day ou encore Le Roi Arthur, se révèle très classique dans sa forme : les méchants attaquent fort, il y a des morts et le sauvetage va être improbable façon David contre Goliath. Ajoutez à cela une grosse pincée de patriotisme baveux (on attaque la Maison Blanche et le Président des Etats-Unis tout de même) et une violence “so XXIe siècle” (merci Jack Bauer !) où l’on voit que la torture est également rentré dans les moeurs chez les “gentils” et vous obtenez un cocktail à la limite du vomitif scénaristiquement parlant.

On est dans du Die Hard-like assez dispensable mais moins risible ou ennuyeux que certains équivalents récents.

Malgré cela, on ne peut nier une certaine efficacité dans ce film : l’action est assez impressionnante et bien mise en scène qu’il s’agisse de combat au corps à corps ou d’attaque armée même si le film est visuellement banal, la séquence d’introduction présente un background intéressant pour les personnages principaux joués par Aaron Eckhart et Gerard Butler et enfin, il y a peu de temps morts à l’exception d’un petit quart d’heure longuet dans la première moitié mais qui correspond justement à une phase sans action. Le héros interprété par Butler est peu original mais assez charismatique, avec la dose d’humour qu’il faut pour en faire un digne successeur à un John MacLane de la grande époque.

La Chute de la Maison Blanche est une série B d’action avec des moyens (80 millions de dollars quand même) : c’est du brut de décoffrage où la crédibilité et la finesse n’ont pas droit de cité. On est dans du Die Hard-like assez dispensable mais moins risible ou ennuyeux que certains équivalents récents.

Photo du film La Chute de la Maison Blanche

Articles relatifs

1 Pingback/Trackback