Photo du film LA MARCHE

Plus de 1000 kilomètres parcourus entre Paris et Marseille, 100 000 personnes présentes à l’arrivée, le président François Mitterrand qui reçoit une délégation de participants à l’Elysée, couverture médiatique importante…, on se demande comment LA MARCHE pour l’égalité et contre le racisme a pu disparaître des esprits. Après le faible nombre d’événements organisés pour les 10 et 20 ans, le film de Nabil Ben Yadir paraît comme le facteur commémoratif idéal afin de faire resurgir cette Marche dans la mémoire collective, 30 ans après.

Les marcheurs ont beau avoir débuté à 30, le réalisateur et ses co-scénaristes ont décidé de réduire ce nombre à 10, permettant de se pencher plus facilement sur leur histoire et de cerner leurs motivations, représentatives de leur identité. L’amitié se créée, la solidarité s’agrandit, nos protagonistes attirent vite la sympathie du spectateur grâce à une bonne humeur communicative ainsi qu’un humour irrésistible qui fait mouche à chaque moment.

Photo du film LA MARCHE

LA MARCHE est un film jovial, touchant, immersif, mais avant tout nécessaire.

LA MARCHE a beau laisser une grande place à l’humour, le film ne perd jamais de vue son sujet principal: une lutte pour l’égalité et contre le racisme dans une France hostile à l’immigration, où les bavures policières et les crimes racistes se multiplient. Cette marche est telle un chemin de croix gorgée d’embûches émotionnelles comme la molestation des marcheurs ou l’évocation de la mort d’un algérien défenestré de la part des médias. Dans tous les cas la violence raciale est palpable et instaure au film une certaine pression, une tension non négligeable qui s’oppose au pacifisme voulue par les marcheurs.

Le racisme, l’intégration, le chômage, la crise économique, autant de notions qui animaient déjà la France en 1983 et dont le scénario propose une réflexion d’une contemporanéité fascinante. L’écho avec la société d’aujourd’hui est évident et force est de constater que le combat pour l’égalité doit encore être mené. Le message est renforcé par des acteurs impeccables interprétant leur personnage avec brio et sincérité sous la caméra astucieuse de Nabil Ben Yadir. Ces dix personnalités effectuent un voyage initiatique dont ils en ressortiront mûris, ayant conscience à la fois de leurs propres torts et du fait que la discrimination ne tourne pas dans un seul sens. En ressort de ce verset méconnu de l’histoire de France un formidable exemple de détermination et de courage qui jongle parfaitement entre humour et émotion, sans jamais heureusement sombrer dans le misérabilisme et le moralisme plombant. LA MARCHE est un film jovial, touchant, immersif, mais avant tout nécessaire.

NOTE DE L’AUTEUR
★★★★★★★★☆☆

Affiche du film LA MARCHE

En 1983, dans une France en proie à l’intolérance et aux actes de violence raciale, trois jeunes adolescents et le curé des Minguettes lancent une grande Marche pacifique pour l’égalité et contre le racisme, de plus de 1000 km entre Marseille et Paris. Malgré les difficultés et les résistances rencontrées, leur mouvement va faire naître un véritable élan d’espoir à la manière de Gandhi et Martin Luther King.
Ils uniront à leur arrivée plus de 100 000 personnes venues de tous horizons, et donneront à la France son nouveau visage.

Titre original : La Marche
Réalisation : Nabil Ben Yadir
Scénario : Nabil Ben Yadir, Nadia Lakhdar, Ahmed Hamidi
Acteurs principaux : Olivier Gourmet, Tewfik Jallab, Charlotte Le Bon, Jamel Debouzze
Pays d’origine : France
Sortie : 27 novembre 2013
Durée : 2h00
Distributeur : EuropaCorp Distribution
Bande-Annonce :

Image de prévisualisation YouTube

Articles relatifs

A propos de l'auteur

Lorry-James
Rédacteur depuis le 22.09.2013

Né le 31.10.1995 | Profession : Étudiant en cinéma | Réalisateurs préférés : Quentin Tarantino, David Fincher, Steven Spielberg, Robert Zemeckis, Stanley Kubrick, Alfred Hitchcock, Christopher Nolan, Martin Scorsese, Guillermo Del Toro, Steven Soderbergh, Nicolas Winding Refn, Paul Verhoeven, Zack Snyder, Sam Raimi, Edgar Wright, Alfonso Cuaron, Michael Bay, Sergio Leone... | Films préférés : Les Princes de la ville, Sin City, Usual Suspects Le Parrain, Les Affranchis, Vol au dessus d'un nid de coucou, Orange mécanique, La Cité de Dieu, 12 hommes en colère, Psychose, Boulevard du crépuscule, La Fureur de Vaincre, Tigre et Dragon, American History X, Valse avec Bachir, Gravity, La Vie d'Adèle, Le Loup de Wall Street, Django Unchained, Inglourious Basterds, The Dark Knight Rises, Pacific Rim, The Spectacular Now, Millenium, Le Roi Lion, The Social Network, Black Dynamite, A History of Violence, Mystic River

1 Pingback/Trackback