Photo du film THE LOBSTER

Festival de Cannes At Home : Spécial plateformes, de Netflix à Disney+ – Partie 4

Dernière mise à jour:

Pour cette quatrième et dernière partie de Festival de Cannes At Home, nous vous avons réservé une sélection « spéciale plateformes ». A l’heure où Netflix domine le marché de la SVOD, plongeons-nous dans les films cannois disponibles sur les plateformes, en passant par OCS, Prime Video et Disney+. A vos canapés et vos popcorns !

THE MEYEROWITZ STORIES (NEW AND SELECTED) / (2017) de Noah Baumbach

Ben Stiller et Dustin Hoffman dans The Meyerowitz Stories (New and Selected)

Quoi ? Dans ce drame familial plein d’esprit, trois enfants déjà grands et leur père, un artiste new-yorkais grincheux jamais reconnu, tentent de démêler leurs relations compliquées.

Pourquoi ? Avant Marriage Story, Noah Baumbach livrait déjà d’intéressantes tragi-comédies inspirées en partie des oeuvres de Woody Allen. A travers le récit intergénérationnel d’un conflit familial, le réalisateur livre une oeuvre jouant sur bon nombres de clichés – et qui malgré son passage peu bruyant sur la Croisette (face au monstre Okja de Netflix la même année) – interpelle sur le patriarcat au sein de la famille. Une comédie plaisante, délicate et touchante.

 

LA MORT DE DANTE LAZARESCU (2016) de Cristi Puiu

Cristi Puiu et Monica Barladeanu dans La Mort de Dante Lazarescu

Quoi ? Monsieur Lazarescu, 63 ans, vit dans un appartement avec ses trois chats. Un samedi soir, ce dernier ne se sent pas bien. Jusqu’à l’arrivée de l’ambulance, il essaye d’apaiser son mal avec les médicaments qu’il a sous la main. Puisqu’il n’a plus de pilules, il appelle ses voisins en aide. À l’hôpital, les choses se compliquent…

Pourquoi ? Perle du cinéma roumain de ces dernières années, La Mort de Dante Lazarescu interroge la question de vie et de mort d’une manière saisissante. Voire même angoissante. Perdu entre fiction et documentaire, ce deuxième long-métrage du réalisateur alterne le huit-clos et la mobilité avec brio, emmenant le spectacteur dans une presque quête de survie. Prix Un Certain du Regard du Festival de Cannes 2005 à ne pas manquer.

 

MARY POPPINS (1965) de Robert Stevenson

JULIE ANDREWS DANS MARY POPPINS

Quoi ? Rien ne va plus dans la famille Banks. Ces derniers passent alors une annonce tout à fait fantaisiste pour trouver une nouvelle nurse. C’est Mary Poppins qui répond et apparaît dès le lendemain, portée par le vent d’Est. Elle entraîne aussitôt les enfants dans son univers merveilleux.

Pourquoi ? Quel enfant n’a jamais fantasmé devant le sac magique de la célèbre Marry Poppins ? Oeuvre majeure de la cinématographie de Walt Disney, cette comédie musicale qui avait fait sensation à Cannes à l’époque est un bijou pour tous. Le film n’a étrangement pris aucune ride depuis sa sortie tel son personnage principal. Mélangeant animation et prises de vue réelles, on ne peut que vous conseiller de (re)voir ce chef-d’oeuvre ! Supercalifragilisticexpialidocious !

ON VOUS CONSEILLE ÉGALEMENT LA NOUVELLE SÉRIE DOCUMENTAIRE « SOUVENIRS DE TOURNAGE » DISPONIBLE SUR DISNEY + DONT LE PREMIER ÉPISODE EST DESTINÉ AU FILM MARY POPPINS

 

THE LOBSTER (2015) de Yórgos Lánthimos

Léa Seydoux dans The Lobster

Quoi ? Dans un futur proche… Toute personne célibataire est arrêtée, transférée à l’Hôtel et a 45 jours pour trouver l’âme soeur. Passé ce délai, elle sera transformée en l’animal de son choix. Pour échapper à ce destin, un homme s’enfuit et rejoint dans les bois un groupe de résistants ; les Solitaires.

Pourquoi ? Il est essentiel de voir un film de Yórgos Lánthimos. Cinéaste grec à part, ses œuvres le sont tout autant. Entre Canine, Alps, La Mort du Cerf Sacré ou plus récemment La Favorite, le réalisateur aime emmener ses spectateurs à la frontière du drame fantastique, quitte à totalement la franchir selon ses films. Interrogeant (une nouvelle fois) la société, avec le thème de l’amour et du couple, The Lobster est certainement un des films les plus abordables pour découvrir ce cinéma.

 

MUD : SUR LES RIVES DU MISSISSIPPI (2013) de Jeff Nichols

Jacob Lofland, Matthew McConaughey et Tye Sheridan dans Mud – Sur les Rives du Mississippi

Quoi ? Deux enfants découvrent lors d’une de leurs escapades quotidiennes, un homme réfugié sur une île au milieu du Mississipi. C’est Mud : un serpent tatoué sur le bras, un flingue et une chemise porte-bonheur. Très vite, Mud met les deux adolescents à contribution pour réparer un bateau qui lui permettra de quitter l’île. Difficile cependant pour les garçons de déceler le vrai du faux dans les paroles de cet homme isolé.

Pourquoi ? En 2013, notre critique vous disait : Mud est un film où les enfants découvrent la vie : ses joies, ses amours, ses malheurs, ses mensonges, ses désillusions, ses truands, etc. Une aventure initiatique pour des enfants, la source des rêves et de la croyance, à travers un récit et une mise en scène qui libère les icônes et les symboles de la liberté américaine. Un film pur, simple, émouvant et léger. Nous n’avons rien à rajouter. Foncer voir ce bijou de cette dernière décennie cinéma.

 

DANCER IN THE DARK (2000) de Lars Von Trier

Björk dans Dancer in the Dark

Quoi ? Selma Jezkova, immigrée tchèque et mère célibataire, travaille dans une usine de l’Amérique profonde. Elle trouve son salut dans sa passion pour la musique, spécialement les chansons et les danses des grandes comédies musicales hollywoodiennes. Selma garde un lourd secret : elle perd la vue et son fils Gene connaîtra le même sort sauf si elle réussit à mettre assez d’argent de côté pour lui payer une opération sans se douter que son voisin va l’en empêcher.

Pourquoi ? Dans cette Palme d’Or du Festival de Cannes en 2000, la jeune chanteuse Björk illumine l’écran. Porté par une mise en scène précise et réussie, ce drame poignant dans lequel Catherine Deneuve livre une de ses meilleures prestations mérite amplement les prix et nominations qui lui ont été attribués. Ce mélange entre comédie musicale et mélodrame vous séduira ou vous repoussera, tant l’originalité du film est audacieuse. Un long-métrage majeur dans la carrière de Lars Von Trier.

LE MAGICIEN D’OZ (1939) de Victor Fleming

Judy Garland et ses compagnons de route dans Le Magicien d’Oz

Quoi ? Dorothy, jeune orpheline, vit chez son oncle et sa tante. Un jour, elle fait un rêve où elle se trouve transportée au royaume magique des Munchkins à la recherche de son chien. Pour retrouver son chien, Dorothy doit s’emparer des chaussures rouges de la mauvaise fée et aller voir le magicien d’Oz dans son palais d’Emeraude

Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est un des classiques du cinéma. La jeune Judy Garland est remarquable et fait briller la comédie musicale à elle seule. Devenu culte et réadapté de nombreuses fois, ce film coloré et merveilleux vous aidera probablement à oublier la réalité, le temps d’un instant.

 

Vous ne saviez plus quoi regarder ? C’est désormais chose résolue ! A travers ces quatre articles, nous vous avons emmené dans l’histoire du plus beau festival de cinéma : le Festival de Cannes. Si l’édition 2020 est malheureusement annulée, nous espérons que ces films vous auront fait voyager et (re)découvrir des oeuvres incontournables du septième art. 

Robin G.

FESTIVAL DE CANNES AT HOME : PALMES D’OR A (RE)VOIR, DE TARANTINO A LELOUCH – PARTIE 1 / FESTIVAL DE CANNES AT HOME : ARTE PROPOSE UNE PROGRAMMATION TV SPÉCIALE – PARTIE 2 / FESTIVAL DE CANNES AT HOME : PALMES D’OR A (RE)VOIR, DE VISCONTI A MALICK – PARTIE 3

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
Avant-Premières ! 2020 : la programmation complète