Le mois de septembre 2015 voit fleurir sur nos écrans un genre décidément bien représenté au cinéma: LE BIOPIC.

On l’observe ainsi s’inscrire dans plusieurs genres cinématographiques différents, allant du manga (Miss Hokusai) au blockbuster (Everest) en passant par le film au sous-texte politique (Straight Outta Compton et les conflits raciaux aux U.S.A.,début 90’s, Insoumis et l’indépendance québecoise des 60’s, Le Prodige inscrivant le portrait d’un paranoïaque au cœur de la guerre froide).
À cela on rajoute le beau Life d’Anton Corbijn, portrait de l’iconique James Dean ou encore The Program de Stephen Frears, revenant sur le scandale Lance Armstrong !

Bref: qu’il s’agisse de portraits personnels, d’immersions dans un univers ou d’auscultations d’une époque, le biopic constitue un genre particulier et passionnant en cela qu’il s’inscrit dans le réel pour nous raconter une histoire. Ainsi, la notion de spectacle en est décuplée puisque concrète, palpable.

Nous vous proposons une sélection des meilleurs biopics selon quelques membres de la rédaction, chacun dans des genres très distincts.
Retrouvez en fin d’article, nos critiques des biopics du mois de septembre 2015 !

 

 

SYLVIE-NOËLLE : Les journalistes politiques

Les Hommes du Président / Good Night & Good LuckFrost Nixon 

jOURNALISTES

Cliquez sur l’image ci-dessus pour afficher les critiques détaillées

 

 

MARIE Les auteurs littéraires

Dans l’ombre de Mary / Truman Capote / The Hours

Auteurs

Cliquez sur l’image ci-dessus pour afficher les critiques détaillées

 

 

PAULINE : CES FORMIDABLES ANGLAIS ! 

Le Discours d’un roi / Imitation Game / The Queen

Anglais

Cliquez sur l’image ci-dessus pour afficher les critiques détaillées

 

 

VIVIEN les comiques au cinéma

Lenny / Man on the Moon / Coluche

Comiques

Cliquez sur l’image ci-dessus pour afficher les critiques détaillées

 

 

PAUL biopics musicaux

Amadeus / Jersey Boys / Love & Mercy

Musiciens

 

 

 

 

LES BIOPICS DE SEPTEMBRE 2015

LIFE, d’Anton Corbijn



LIFE: un projet logique et sincère, malgré les apparences ?

• Titre original : Life
• Réalisation : Anton Corbijn
• Scénario : Luke Davies
• Acteurs principaux : Robert Pattinson, Dans DeHaan, Ben Kingsley, Joel Edgerton, Alessandra Mastronardi, Kristen Hager, Michael Therriault, Kelly McCreary
• Pays d’origine :  américain, britannique, canadien, allemand, australien
• Sortie : 9 septembre 2015
• Durée : 1h52
• Distributeur : ARP Sélection
• Synopsis : Un jeune photographe qui cherche à se faire un nom croise un acteur débutant et décide de lui consacrer un reportage. Cette série de photos iconiques rendit célèbre le photographe Dennis Stock et immortalisa celui qui allait devenir une star : James Dean.

« Corbijn comme toujours, capte l’âme d’un artiste – ici, James Dean – dans un film beau et personnel. Avec un Robert Pattinson excellent (vraiment) et un Dane Dehaan à la limite du ridicule mais au final très magnétique »


life

EVEREST, de Baltasar Kormákur


CRITIQUE
un blockbuster spectaculaire mais cliché et lambda ?

Titre original : Everest
Réalisation : Baltasar Kormákur
Scénario : Justin Isbell, Mark Medoff, Simon Beaufoy, Lem Dobbs, William Nicholson
Acteurs principaux : Jason Clarke, Josh Brolin, Jake Gyllenhaal, Keira Knightley, Sam Worthington, Michael Kelly, Emily Watson, Mia Goth
Pays d’origine : Angleterre, U.S.A.
Sortie : 23 septembre 2015
Durée : 2h2min
Distributeur : Universal Pictures International France
Synopsis : Inspiré d’une désastreuse tentative d’ascension de la plus haute montagne du monde, Everest suit deux expéditions distinctes confrontées aux plus violentes tempêtes de neige que l’homme ait connues. Luttant contre l’extrême sévérité des éléments, le courage des grimpeurs est mis à l’épreuve par des obstacles toujours plus difficiles à surmonter alors que leur rêve de toute une vie se transforme en un combat acharné pour leur salut.

« Anti-spectaculaire, humain, réaliste, immersif et même empathique in fine: EVEREST, le blockbuster anti-Spielbergien »

372128

« Sans échapper au pathos, Everest est une assez bonne surprise, centrée plus sur les personnages qu’une recherche hébétée de grand spectacle. »


380118

THE PROGRAM, de Stephen Frears



Un biopic, oui… Mais avec deux excellents artistes « au guidon » !
• Titre original : The Program
• Réalisation : Stephen Frears
• Scénario : John Hodge
• Acteurs principaux : Ben Foster, Chris O’Dowd, Guillaume Canet, Jesse Plemmons, Dustin Hoffman
• Pays d’origine : Angleterre, France
• Sortie : septembre 2015
• Durée : 1h44min
• Distributeur : StudioCanal
• Synopsis : Evocation du destin hors normes du champion cycliste américain Lance Armstrong, de sa lutte contre le cancer au scandale de dopage.

« un biopic sans âme, moins porté sur la description d’univers que sur Lance Armstrong. Quasiment aucun intérêt autre qu’informatif, et encore. Dommage. »

suivre @georgeslechameau

The Program

 

N.W.A – STRAIGHT OUTTA COMPTON, de F. Gary Gray

CRITIQUE

Titre original : Straight Outta Compton
Réalisation : F. Gary Gray
Scénario : Andrea Berloff, Jonathan Herman, S. Leigh Savidg, Alan Wenkus
Acteurs principaux : O’Shea Jackson Jr., Corey Hawkins, Jason Mitchell, Paul Giamatti
Pays d’origine : U.S.A.
Sortie : 16 septembre 2015
Durée : 2h27min
Distributeur : Universal Pictures International France
Synopsis : En 1987, cinq jeunes hommes exprimaient leur frustration et leur colère pour dénoncer les conditions de vie de l’endroit le plus dangereux de l’Amérique, avec l’arme la plus puissante qu’ils possédaient : leur musique. Voici la véritable histoire de ces rebelles, armés uniquement de leur parole, de leur démarche assurée et de leur talent brut, qui ont résisté aux autorités qui les opprimaient. Ils ont ainsi formé le groupe de rappeur des N.W.A. en dénonçant la réalité de leur quartier. Leur voix a alors déclenché une révolution sociale qui résonne encore aujourd’hui.

« Un portrait de groupe autant qu’un portrait de l’Amérique. Un film intense, qui s’affaiblit dans son dernier tiers »

LwoaE

« En auscultant l’importance de N.W.A. dans son époque, autant que les parcours individuels des membres (artistiques et économiques), Straight Outta Compton se fait aussi riche et intense, qu’académique »

suivre @georgeslechameau



© Universal Pictures International France

LE PRODIGE, d’Edward Zwick


CRITIQUE
– Paranoïa, guerre froide, échecs… Le trailer du PRODIGE

Titre original : Pawn Sacrifice
Réalisation : Edward Zwick
Scénario : Steven Knight
Acteurs principaux : Tobey Maguire, Liev Schreiber, Peter Sarsgaard
Pays d’origine : U.S.A.
Sortie : 16 septembre 2015
Durée : 1h54min
Distributeur : Metropolitan FilmExport
Synopsis : La vie du joueur d’échecs américain Bobby Fischer, jusqu’à son match historique contre le Russe Boris Spassky, en plein milieu de la Guerre Froide.

« LE PRODIGE effleure les soubassements de la folie comme du génie, sans s’aventurer à donner une raison à l’une ou l’autre. Le film refermé, le mystère de l’esprit de Bobby Fischer demeure. »

Pawn-Sacrifice-Photo-Official-002

Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
  S’abonner  
Me notifier des