Photo du film BONNE CONDUITE
Crédits : Waiting For Cinéma – Aliceléo – TF1 Films Production

BONNE CONDUITE, un divertissement qui cale – Critique

Nous souhaitons recueillir votre avis sur votre façon de nous lire. Merci de prendre 2 minutes de votre temps en cliquant ici !


BONNE CONDUITE, le troisième long-métrage de Jonathan Barré, peut se vanter d’un casting de qualité et d’une réalisation soignée. Malheureusement, le film manque de dynamisme dans une narration certes hilarante, mais un peu conventionnelle. Les fans de la première heure du Palmashow seront ravis, mais pour les autres, le film risque de ne pas satisfaire pleinement leurs attentes.

L’histoire suit Pauline (Laure Calamy), une formatrice dans un centre de récupération de points qui se transforme en tueuse de chauffards la nuit venue. Une de ses tentatives de meurtre tourne mal, et dès le début du film, le spectateur connaît l’identité du criminel, nous rappelant les heures de gloire de Columbo. Le récit avance avec une dose d’humour cocasse mais efficace, bien que le film s’essouffle rapidement. Malgré une bande sonore ultra-dynamique et rythmée à la Kavinsky, accompagnant parfaitement les scènes de course-poursuite, ces dernières ne sont pas assez nombreuses pour en profiter pleinement.

Photo du film BONNE CONDUITE
Crédits : Waiting For Cinéma – Aliceléo – TF1 Films Production

La réalisation et la mise en scène de Jonathan Barré auraient pu offrir une grande dose d’originalité, mais le fort potentiel divertissant de BONNE CONDUITE n’est pas pleinement exploité. Le film manque d’intensité et on passe rapidement d’une scène rapide et furieuse à un ventre mou qui prend trop de place.

Grégoire Ludig et David Marsais (Le Palmashow) incarnent deux policiers investis, mais un peu idiots, le duo fonctionne bien grâce à l’accentuation subtile de leur bêtise, comme à leur habitude. Si vous êtes familier de leurs sketchs, vous apprécierez leur humour qui est plus que jamais dans l’air du temps. Quant à Laure Calamy, elle démontre une fois de plus son talent d’actrice en s’adaptant à tout style de jeu. Elle est divine en meurtrière folle du volant, bornée et psychotique, prête à tout pour faire régner l’ordre sur la route, dans un désir de vengeance personnelle. Les acteurs s’additionnent parfaitement, créant des situations comiques spontanées. 

Photo du film BONNE CONDUITE
Crédits : Waiting For Cinéma – Aliceléo – TF1 Films Production

Jonathan Barré tend cependant à amener un vent d’originalité dans le cinéma français, en proposant une réalisation rétro-kitch totalement assumé (des zooms grossiers, une musique rétro) qui colle parfaitement avec l’humour du film. On apprécie les différentes colorimétries, passant du flashy des années 80, très récréatif, à un grain et un ton beaucoup plus narratif. Visuellement, le film fait du bien, car il sort des standards habituels du cinéma français, parfois lisse et sans saveur dans le registre de la comédie. 

BONNE CONDUITE souffre d’un scénario convenu et d’un rythme inégal, malgré un casting de qualité et une réalisation soignée.

Amaury Dumontet

Note des lecteurs0 Note
Titre original : Bonne Conduite
Réalisation : Jonathan Barré
Scénario : Laurent Vayriot, Jonathan Barré
Acteurs principaux : Laure Calamy, Tchéky Karyo, David Marsais
Date de sortie : 29 mars 2023
Durée : 1h35min
3
décevant

Nos dernières bandes-annonces

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Un avis sur cet article ?x