[CRITIQUE] BRILLANTISSIME

On connaissait Michèle Laroque comédienne et humoriste, avec BRILLANTISSIME la voici réalisatrice d’un premier long métrage tout à son image : haut en couleurs et résolument optimiste !

Adaptation de son succès théâtral Mon brillantissime divorce (lui même adapté d’une pièce anglaise de Géraldine Aron), BRILLANTISSIME reprend l’idée du parcours d’une femme quittée par son mari mais change de point de vue. Alors que la pièce narrait avec humour les tribulations liées au divorce (procédures, avocats et autres réjouissances), le film lui, se recentre sur l’intime. En effet, BRILLANTISSIME raconte avant tout le parcours initiatique d’Angela qui se fait larguer par sa fille et son mari le jour de noël et s’imagine que son monde s’écroule alors qu’elle ne va cesser de le reconstruire mais cette fois, selon ses propres désirs.

Angela (Michèle Laroque) au bout du rouleau, se réfugie chez son amie Charline (Rossy de Palma)

De prime abord, le moins que l’on puisse dire c’est qu’Angela (Michèle Laroque) est complètement déconnectée de la réalité : avec ses sandales à talon et son petit manteau rouge en plein mois de décembre (même si c’est à Nice), son sourire béat permanent et ses préoccupations bourgeoises elle est même franchement « cucul la praline ». C’est pourtant là que Michèle Laroque donne tout son sens à son personnage, parce que ce côté un peu naïf qui vit dans un monde édulcoré où tout est formidable apparaît au fil de l’histoire comme une façon de se protéger d’une mère écrasante qui la rabaisse sans cesse. C’est aussi une façon de se raconter sa propre vie, qui dans le fond ne lui convient pas, avec plus de douceur. Au bout du compte le charme opère indéniablement et la gentillesse insensée d’Angela est tellement assumée, tant au niveau du scénario que des dialogues, qu’elle en devient franchement touchante. Inutile de dire que seule Michèle Laroque dont la personnalité se dessine derrière les traits d’Angela pouvait rendre son personnage aussi attachant et sympathique.

«Gentille comédie romantique adaptée à toute la famille, BRILLANTISSIME est un film intergénérationnel qui parle aux femmes qui n’osent pas toujours vivre selon leurs propres envies et en viennent à se complaire dans un idéal bâti par la norme sociale.»

Le second point positif de BRILLANTISSIME c’est la bonne humeur qui se dégage du film pour se rapprocher du Feel good movie. Si cet entrain ne vient pas du sujet (on a connu plus drôle comme situation qu’une femme qui fait le deuil de son ancienne vie…) c’est qu’il vient du casting. Pour son premier long métrage, la réalisatrice s’est fait plaisir en invitant tous ses copains (devant et derrière la caméra puisqu’elle a co-écrit le scénario avec Benjamin Morgaine et Lionel Dutemple, ex-auteurs des Guignols de l’info) et ça se ressent. Rossy de Palma, Gérard Darmon, Kad Mérad, Michaël Youn, Pierre Palmade, Philippe Lacheau, Françoise Fabian, Pascal Elbé, etc…Laroque s’offre un casting de choix pour donner des allures comiques à l’épreuve que surmonte sa protagoniste et qui se révèlera évidemment être la meilleure chose qui pouvait lui arriver : être libérée-délivrée du regard des autres, à commencer par celui de sa mère, et de tout ce qu’elle a accepté qu’on lui impose depuis toujours (d’ailleurs, à la fin, comme la Reine des neiges, elle chante, mais avec sa fille – à la ville comme à la scène, la charmante Oriane Deschamps)…

Angela (Michèle Laroque) entonnant une chanson avec sa fille Léa (Oriane Deschamps)

Sous le soleil de Nice, la chaleureuse, qui enveloppe ses personnages d’une douce lumière, c’est donc une gentille comédie romantique adaptée à toute la famille que livre Michèle Laroque. Un film intergénérationnel qui parle aux femmes qui n’osent pas toujours vivre selon leurs propres envies et en viennent à se complaire dans un idéal bâti par la norme sociale. Gageons pour les presque trois mille coproducteurs de BRILLANTISSIME que l’humour et la bienveillance qui président à ce film séduise un large public afin cette expérience de crowdfunding (financement participatif) assez innovante au cinéma puisse être renouvelée.

Stéphanie Ayache

Article appuyé sur les propos de Michèle Laroque recueillis en interview par Sylvie-Noëlle.

[button color= »white » size= »normal » alignment= »center » rel= »nofollow » openin= »samewindow » url= »#comments »]Votre avis ?[/button]

 

Note des lecteurs45 Notes
Titre original : BRILLANTISSIME
Réalisation:Michèle Laroque
Acteurs principaux :Michèle Laroque, Kad Merad, Rossy de Palma
Date de sortie :17 janvier 2018
Durée : 1h35min
2.5

Écoutez-nous !

Rédactrice
S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Denise
Denise
Invité.e
21 janvier 2018 15 h 57 min

Tout à fait d’accord avec Yvan. Moi j’ai adoré ce film et Michèle Laroque. Je ne cite qu’elle ici car je n’apprécie pas les critiques à son sujet lues plus bas. J’ai passé un excellent moment. Très drôle. Je ne vais pas faire un copier coller… relisez les commentaires d’Yvan c’est 100% la réalité

Vic
Vic
Invité.e
20 janvier 2018 20 h 26 min

Une perte de temps rien à voir avec la vraie vie !

Vic
Vic
Invité.e
20 janvier 2018 20 h 21 min

Je suis assez d’accord c’était vraiment bof! La vrai vie ce n’est pas ça ! C’est vraiment triste de passer ce genre de message!

Patrick Modoin
Patrick Modoin
Invité.e
19 janvier 2018 19 h 15 min

Rarement vu un fil aussi mauvais niais bête nullissime mal joué Michele Laroque joue mal mais filme encore plus mal c’est consternant, une honte pour le cinéma Français

mucciante
mucciante
Invité.e
19 janvier 2018 17 h 37 min

Une critique de convenance ! Si vous aviez vu le film, vous auriez écrit qu’il est nul, tout simplement !

10
0
Un avis sur cet article ?x
()
x