Photo du film Epic : La Bataille du Royaume Secret

EPIC – LA BATAILLE DU ROYAUME SECRET, efficace – Critique

Eric Rédacteur depuis le 21.02.2010

Imaginée au préalable par William Joyce, à qui l’on doit également les livres dont ont été adaptés Les Cinq Légendes, dans son roman pour enfants “The Leaf Men and the Brave Good Bugs”, l’histoire d’Epic – La Bataille du Royaume Secret nous plonge dans un univers de l’infiniment petit très verdoyant.

Visuellement assez recherché dans le design du monde de ces petits hommes verts (et non je ne parle pas d’E.T.), le film dépeint la féerie de la nature en la rendant lumineuse, vivante, et animée par des personnages hauts en couleurs. La partie “humaine” du film reste en revanche, certes imaginative, mais un peu plus pauvre en terme visuel.

L’histoire en elle-même est bien sûr assez classique avec une menace qui doit être déjouée par des héros contre leur gré mais prend corps assez naturellement. Par ailleurs, la fable écologique est présente mais moins lourde ou enfantine que dans certains autres long-métrages (Le Lorax par exemple) : on ne peut s’empêcher de penser à la patte Ghibli et notamment au récent Arrietty Le Petit Monde des Chapardeurs qui mêlait également monde des petits hommes et écologie. Par ailleurs, le thème comme certains plans font également penser au classique Chérie J’ai Retréci Les Gosses avec notamment le père déjanté que se paye ici la jeune Marie-Kate.

Ce nouveau Dreamworks animé est un bon cru même s’il pêche parfois par un certain classicisme, certes efficace mais manquant de réelle originalité.

Epic – La Bataille du Royaume Secret reste cependant dans la lignée des films d’animation Dreamworks avec Chris Wedge à la réalisation à qui l’on doit Robots et le premier opus de l’Age de Glace (il est également la voix de Scrat pour l’anecdote). L’humour est évidemment bien présent notamment grâce à la présence de personnages secondaires vecteurs de gags ou de répliques amusantes comme les deux limaces ou encore le chien du père de l’héroïne. Néanmoins, on remarquera une place importante laissée à des scènes d’action et de combats aériens très bien orchestrés où l’utilisation de la 3D prend son sens dans les salles obscures.

Ce nouveau Dreamworks animé est un bon cru même s’il pêche parfois par un certain classicisme, certes efficace mais manquant de réelle originalité. Il est toutefois très joli visuellement, bien exécuté et on sourit souvent durant le film : le contrat est donc rempli !

Rédacteur depuis le 21.02.2010
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Davicroquette
Davicroquette
Invité.e
3 septembre 2013 0 h 02 min

Ce n’est pas un film DreamWorks, mais Blue Sky, pas la marque de télé de Carrefour, le studio qui a produit (entre autre) L’Age de Glace et Horton… Rien que ça…

Lau
Lau
Invité.e
2 juin 2013 7 h 18 min

Ce n’est pas un dreamworks, c’est un film des studios Blue Sky.

SInon article sympathique même si il passe outre les nombreuses maladresses scénaristiques (les livres de William Joyce sont charmants mais ne suffisent pas à remplir 1 heures et quelques de films sans des ajouts et c’est là que le bât blesse)

Davicroquette
Davicroquette
Invité.e
3 septembre 2013 1 h 02 min

Ce n’est pas un film DreamWorks, mais Blue Sky, pas la marque de télé de Carrefour, le studio qui a produit (entre autre) L’Age de Glace et Horton… Rien que ça…

Lau
Lau
Invité.e
2 juin 2013 7 h 18 min

Ce n’est pas un dreamworks, c’est un film des studios Blue Sky.

SInon article sympathique même si il passe outre les nombreuses maladresses scénaristiques (les livres de William Joyce sont charmants mais ne suffisent pas à remplir 1 heures et quelques de films sans des ajouts et c’est là que le bât blesse)

4
0
Un avis sur cet article ?x
()
x