[critique] Law Abiding Citizen

Dix ans après le meurtre de sa femme et sa fille, un homme se dresse contre le procureur en charge du procès des meurtriers, pour obtenir lui-même la justice. Sa vengeance menace tout aussi bien l’homme qui leur a accordé la clémence, que le système et la ville elle-même.

Note de l’Auteur

[rating:2/10]


Date de sortie : prochainement en France, 16 octobre 2009 aux USA
Réalisé par F. Gary Gray
Film américain
Avec Gerard Butler, Jamie Foxx, Leslie Bibb
Durée : 1h 45min
Bande-Annonce :
[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xa5sv6_law-abiding-citizen-bandeannoncetra_shortfilms[/dailymotion]

Une bien belle bouse! Et encore je pèse mes mots pour ne pas tomber dans une vulgarité qui serait facile croyez-moi. Malgré une entrée en matière prometteuse et intense avec le cambriolage et l’assassinat de la famille du personnage tenu par Gérard Butler, le reste est à peine regardable. Law Abiding Citizen est le genre de film qui commence de plus en plus à m’énerver (je me demande encore pourquoi j’essai de me forcer à partir à la séance confiant en me disant que tout va bien se passer) car sous couvert d’une affiche alléchante (en l’occurrence Jamie Foxx et Gérard Butler ici), le réalisateur et son équipe se donnent le droit de nous servir une scénario (si l’on peut l’appeler ainsi) plat et vomitif. On va me dire que des scénaristes ont vraiment bossé dessus ? Sérieusement ? Laissez-moi rire car rien ici ne ressemble de près ou de loin à un travaille digne de ce nom. Ou plutôt si mais à un vulgaire patchwork regroupant tous les thèmes clés du genre. Alors si le métier de scénariste se résume à pomper des idées à droite et à gauche tout en étant payé, je postule de suite !

Je ne sais pas pourquoi mais durant toute la durée du film je n’arrivais pas à m’enlever de la tête un autre film aussi pathétique et raté que celui-ci : Les Cavaliers De L’Apocalypse. Alors je sais, les deux n’ont pas grand chose à voir mais d’une certaine façon ils finissent par se rejoindre au niveau de leur nullité et de leurs nombreuses tentatives stylistiques plus risible qu’autre chose avec ici un pointage du doigt du système judiciaire américain des plus restreint pour saupoudrer le tout. Pas besoin de nous faire un film (surtout de ce gabarit) pour proclamer haut et fort que les avocats n’ont pas un métier facile, qu’ils font ce qu’ils peuvent, qu’ils peuvent faire des erreurs, que le système a des failles et bla et bla et bla. Messieurs, par pitié, avec un tel sujet, essayez au moins de capter un temps soit peu notre attention ! Dans le même registre, un film comme L’Associé Du Diable ou une série comme Shark étaient déjà beaucoup plus crédible et convaincant malgré un sujet tout aussi difficile.

Vous l’aurez donc compris, ce n’est pas au niveau de l’intrigue qu’il faut espérer quoi que ce soit de Law Abiding Citizen car celle-ci engendre une telle succession de mauvais choix que l‘on a bien du mal à y croire. Tout est bien évidemment téléphoné mais tout est tellement gros que la petite voix logée au sein de notre tête ne peut s’empêcher de nous susurrez des mots doux tels que « non ! T’y crois-toi ? » et j’en passe. A cela s’ajoute un faux rythme qui soit plombe le film soit le tourne au ridicule avec cette tentative d’instaurer une tension infecte qui n’a pas lieu d’être. Les scénaristes n’ont sans doute pas pris la peine de se mettre à notre place en essayant de comprendre ce qui nous scotche à notre fauteuil et nous empêche de sourire jaune pendant toute la durée d’un film. Grave erreur.

Faut-il donc se tourner du côté des acteurs pour espérer redresser un peu la barre ? Certainement pas ! On ne va pas dire qu’ils sont mauvais (bien que cette envie me démange un peu je dois bien l’avouer), on va juste se contenter de dire qu’ils font ce qu’ils peuvent avec ce qu’on leur donne, c’est-à-dire pas grand-chose. Jamie Foxx est l’archétype même de l’avocat prétentieux auquel on n’a qu’une seule envie, lui coller baffe sur baffe tant son rôle est surjoué au possible et Gérard Butler n’est qu’une pâle copie d’un Hannibal Lecter ou d’un Kevin Spacey dans Seven. Mais bon on le voit quand même torse nu quelques secondes alors vous n’avez peut-être pas perdu tout votre temps mesdames. Manquait plus que Jamie Foxx s’y mette et c’était le jackpot assuré !

Que dire de plus sur ce film qui aurait pu être une remise en cause du système judiciaire bien ficelée si Gary Gray et son équipe ne s’étaient pas autant acharnés à saper leur propre travail ? Peut-être simplement vous dire de fuir ce film comme la peste (je comprends mieux pourquoi il tarde tant à sortir sur nos écrans) sous peine de perdre la vue devant se trop plein de fioritures, mais ça je pense que vous l’avez compris tout seul.

  1. Le film aurait était bien si le réalisateur avait eu des coronès, si il était allé au fond du sujet, mais le final, la façon dont Butler agit est simplement stupide, et détruit ce qui aurait put être un électrochoc du système judiciaire américain…

    0
    0
  2. Eh bien pas du tout d’accord avec vos critiques incendiaires.

    Vous osez parler de ce film et le critiquer de la sorte, alors qu’à côté de ça vous mettez 2 fois + d’étoiles à ce remake de remake de remake : https://www.leblogducinema.com/2009/08/24/critique-labominable-verite/, qui reprend tout le chianli du cinéma américain à la mode « téléfilm à deux balles qui demeurera un LIMITED », servi par des acteurs dont on se demande ce qu’ils foutent là tellement ils auraient mieux à faire ailleurs (quoiqu’entre ça et Ultimate Game, une daube, Butler ne sait apparemment faire que de mauvais choix…).

    A défaut d’être le film du siècle, celui-ci a lé mérite d’avoir un scénario, oui, désolé. Malgré l’apparent attachement pour la « victime » qu’est Gerard Butler dans le film, le scénariste prime tout de même pour la défense de la moralité, même qu’il ne semble ne plus y en avoir nul part.

    A tous ceux qui veulent voir un film bien fait, sympa, sans pourtant être un électrochoc quelconque, alors laissez-vous tenter. Mais surtout deux choses :

    1 / ne regardez surtout pas https://www.leblogducinema.com/2009/08/24/critique-labominable-verite/, c’est bien pourri …

    2/ et donc, fuyez toutes les critiques qui mettent 6 étoiles au film au dessus et seulement 3 à celui-ci …

    0
    0
  3. @ Soulmat : à vrai dire je ne vois pas du tout l’utilité de votre comparaison entre Law Abiding Citizen et L’Abominable Vérité. C’est aussi intelligent que de comparer Il Etait Une Fois Dans L’Ouest et Nos Jours Heureux. Les deux films ne boxent pas dans la même catégorie et n’aspirent bien évidemment pas à la même finalité. C’est apparemment là que votre intellectuel s’est déconnecté.

    Pour votre gouverne, l’Abominable Vérité n’était ni plus ni moins qu’un banal divertissement qui ne s’engouffre pas dans des sentiers délicats à exploiter. La raison pour laquelle je lui ai mis 6 étoiles c’est que je le comparais à une autre comédie : La Proposition. Donc quand on sait pas et qu’on arrive à cour de route…

    Dès lors, votre introduction et votre critique assez sommaire qui en découle à autant d’intérêt que d’essayer d’essuyer le derrière d’un hippopotame avec un confettis.

    Après chacun ses goûts comme on dit, moi personnellement j’assume entièrement chacun de mes propos, mais quand on commence à comparer ce qui est complétement incomparable…

    0
    0
  4. Toujours @ Soulmat : j’allais oublier ! Cette petite tentative de boycotte et de ralliement des foules à votre cause prouvent à elles seules la profondeur de votre esprit. Je ne sais pas l’âge que vous avez mais c’est franchement risible.

    0
    0
  5. Un peu sévère comme critique mais je suis d’accord avec toi sur pas mal de points. Les idées développés (mais si un petit peu, la première fois que Butler est au tribunal, mais si ça dure quelques minutes… oui bon quelques secondes ok ^^) sont intéressantes mais pas approfondies et c’est dommage. Dommage car ce film aurait pu être une bonne claque, il avait tout pour, sauf les couilles.
    Je dis sévère car si le cinéma ne fait pas réfléchir, il peut aussi divertir. Et si ce film ne parvient pas à faire réfléchir, il a la chance d’avoir un scénario et une réalisation tout à fait convenable voire même prenant qui nous divertit, et pour cette raison, il mérite mieux qu’un 2/10.
    Je pense qu’une note objective se situerait entre 5 et 8, tout dépend de ce que l’on attend du cinéma.

    (moi, je met 7/10, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde)

    0
    0
  6. Et bien ma critique est toute inverse de toi Wesley.
    J’ai adoré ce film, prenant et surprenant.

    Un homme haineux, se bagarrant contre une justice sans scrupule, et essayant de montrer que leur système est défaillant, tu trouves que c’est un scénario bidon ?

    Les acteurs sont bons, surtout Butler, parfait dans le rôle d’un homme qui n’ a plus rien à perdre.

    Seule la fin assez ridicule vient, pour moi, entacher ce film.

    C’est un film que j’ai recommandé à pas mal de monde, et tous ont accroché à ce film.

    2
    0
  7. @ Giorgio : je comprends tout à fait que plusieurs personnes puissent aimer ce film, à vrai dire ma copine a apprécier le spectacle ;)

    Pour ma part, comme je l’ai précisé dans ma critique, ce film ne pas pas surpris une seule seconde. Il mélange tous les pathos du genre et a le culot de tomber dans le patchwork de séquences tirées de Seven et autres Silence Des Agneaux. Alors patchowork je veux bien le concevoir mais uniquement quand ces derniers sont un minimum travaillés. Même Butler tombe dans le niais, en essayant de changer sa voix par moment pour plus nous inquiéter. Je n’attend qu’une chose désormais, voir ce que Law Abiding Citizen va donner en français car la traduction promet de grands moments de rigolades.

    0
    0
  8. Excellent film fait de grosses ficelles. C’est un film fruste mené par de bons acteurs donc le charme opère et on s’ennuie pas une seconde. Et puis le noyau du film est explicite ce qui aide à une accroche immédiate: Par exemple tout le long du film les personnes qui se dévoilent ou doutent de leurs actions meurent, comme si elles tombaient sous le glaive de la justice de Butler, comme si le partit pris d’une vengeance pour l’éveil fonctionnait. Pour finir il aurait été judicieux d’éviter le « happy-end ».

    0
    0
  9. J’arrive un peu tard mais je viens de le mâter…

    Sévère critique, elle provient de Coppola ou de Spielberg ?
    A quoi me sert un film ? A m’évader, décompresser de mon quoditien, me faire ressentir des émotions…
    Bah là, sous peine d’être un peu simpliste, c’est gagné. Je ne me suis pas ennuyé. Certes l’histoire plait ou ne plait pas, la manière de nous servir l’image aussi. J’ai aimé, c’est tout.
    Alors descendre un peu gratuitement un film comme cela… bof, autant ne rien dire.

    0
    0
  10. Je suis tomber sur cette « Triquite » par hazard vu que tu spam limite les forums d’allocine pour faire la promotion de tes propres critiques.

    Comme ci-dessus : je vais voir un film pour m’évader du quotidien. J’ai trouver quelques aberrations dans ce film mais il reste tout de même agréable à regarder.
    A ton inverse : le début ne m’a pas forcément plu : c’est du clicher le meurtre / viol de sa femme au départ.
    Autre chose, je ne sais pas si tu as regarder ce film en VO , ce qui est mon cas , et crois moi, ça change beaucoup la donne la VO.

    Bref, ce sont bien « TES » critiques, ton avis n’est apparemment pas du tout partager par le reste du monde mon coco.

    En conclusion : ce film est correct , agréable , j’aurais aimer avoir une autre fin (que clad soit aider par l’armée ou même des espions, voire par sa fille (pourquoi pas tiens). Le happy ending m’a également laissé sur ma faim !

    Bref, bonne continuation !

    0
    0
  11. Comme tu l’as dit chacun ses goûts et ses couleurs, moi je n’ai pas accroché du tout avec ce film voilà tout et je n’ai pas besoin que la population me caresse dans le sens du poil pour former mes opinions bien au contraire. Comme on dit, on n’est jamais mieux servit que par soi-même et ce n’est certainement pas en faisant un copié-collé des goûts de chacun que l’on avance.

    Les gens n’aiment pas ma critique sur ce film ? C’est leur problème ps le mien. On crache bien perpétuellement sur Gaspard Noé et ce n’est pas pour autant qu’il s’arrête de réaliser des chef-d’œuvres.

    Pour répondre à ta question, j’ai vu ce film en VO et c’est encore pire que la VF (enfin ce que j’ai pu en entendre sur la bande-annonce).

    Pour ta gouverne, je ne spam pas les forums d’allociné avec mes propres critiques, je fais juste un lien vers ma critique du film pour éviter d’avoir à faire un copié collé de tout ce que j’ai déjà écrit.
    Appelle ça du spam si tu veux moi j’appelle ça un échange d’opinions. Ce que beaucoup de personnes font ici même en laissant un lien en guise de commentaire vers leur propre article.

    0
    0
  12. Hé bien, je peux comprendre qu’on ne puisse aimer ce film… Mais que ce soit argumenté! Cette critique n’est juste qu’une insulte au travail du réalisateur et des comédiens, j’ai dû passer plusieurs phrases qui n’étaient là que pour incendier ou insulter les comédiens et le scénario. Mais rien de constructif, juste quatre cinq missiles qui veulent simplement détruire un film que beaucoup de gens ont apprécié.

    Ca ne mérite même pas la seule étoile que j’ai mise. C’est bien triste.

    0
    0
  13. Ah mais il y à eu un travail de réalisation sur ce film? et les acteurs ont bossés? Moi je n’ai vu que du cabotinage de la part de Foxx et Butler, en gros ils avaient besoin de fric et hop, un moyen comme un autre d’en avoir sans se fouler…

    Quand on fait un film sur la vengeance, sur la critique du système judiciaire américain, on essai u minimum de rendre l’ensemble crédible et on bosse le sujet. Je me rappelle d’épisodes de NY Police judiciaire qui en 45min montrait bien mieux les failles du dit système. Un film comme Death Sentence montre comment un homme se venge, là Butler devient un super MacGyver qui sort et revient dans sa cellule comme on entre dans un moulin, risible au possible…

    Parlons de réalisation, qui est plate, molle, sans aucune recherche, digne d’un DTV fauché…

    Sur ce, je vais retourner voir du vrai cinéma…

    0
    0
  14. Le mec qui se permet de faire une critique aussi destructive et gonflée de fatuité, oh, grand critique qui n’a jamais rien fait, nous te prions, nous nous soumettons devant ta magnificence !!!
    9a m’énerve encore plus que tout.
    Bref, moi, j’ai trouvé que ce n’était pas un chef-d’œuvre certes, mais c’est un bon film d’action, avec une intrigue, des rebondissements, de bons acteurs.
    De quoi passer un bon moment en mangeant du pop corn, une glace, etc.…
    Quand on a tiré à boulets rouges sur un film de cette manière, alors que ce film ne le méritait pas, quelle dose de venin restera-t-il pour un vrai navet ???

    0
    0
  15. Le film aurait pu etre bien…avec une autre fin.
    On nous pousse a etre du coté de Butler et on nous fin un fin où il meurt.
    Il n’y a rien de plus frustant pour un film.
    J’aurai déjà prefere qu’il se suicide !
    En plus Foxx se met contre lui des le debut, chose que je n’ai pas comprise.
    En gos la fin me frustre et ça gache tout le film, que du coup je ne trouve plus bon.
    Je ne le recommanderai pas.

    0
    0
  16. Ah les critiques… dès lors qu’on est une critique de ci ou de ça on se permet toujours de croire qu’on ferait tout mieux que tout le monde et que de toutes façons, le fin mot nous revient.

    Quand je vois écrit des choses comme :
    « C’est apparemment là que votre intellectuel s’est déconnecté. »
    ou bien ça :
    « Après chacun ses goûts comme on dit, moi personnellement j’assume entièrement chacun de mes propos, mais quand on commence à comparer ce qui est complétement incomparable… »
    je ris :)

    Paf contre-attaque, et paf rien n’est comparable.
    (Peut-on comparer Alien à Alien 2? Ou bien est-ce que ces deux films ont un but différent?)

    Je m’attarderai pas sur la critique puisque comme tu le dis toi-même :

    « Comme on dit, on n’est jamais mieux servit que par soi-même et ce n’est certainement pas en faisant un copié-collé des goûts de chacun que l’on avance. »

    Critique haineuse et inutile mais des fois, ça fait du bien de lacher ce qu’on a sur le coeur !

    Amicalement

    0
    0
  17. Mais ferme la un peu avec ton commentaire a deux balles! C’est a peine que tu brailles pendant des heures pour dire de la merde. Garde le ton point de vue et arrête de faire le mec fou de cinéma ! Des gens comme toi me dégoute

    0
    0
  18. bonjour à tous !

    désolé d’interrompre votre débat par une question qui va vous sembler idiote mais pourquoi ce film n’est pas sorti en France ? personnellement, je l’ai vu à Londres donc en zone 1 mais pourquoi n’est-il pas arrivé en zone 2?

    et pour ma part j’ai vraiment bien aimé ce film.

    merci d’avance pour vos réponses.

    0
    0
  19. Bonjour,

    le commentaire qui m’inspire le plus de respect pour ses considérations sages et modérées est celui de Benoît.
    Je faisais une simple recherche sur Internet pour m’éclairer sur la morale du soutien que l’on serait tenté ou non d’avoir pour un personnage dans le film, quels principes pouvaient le soutenir ou pas,(je me rappelais en ce sens le film « Jeanne d’Arc » ou le même problème s’était posé pour moi.)
    Et là je tombe sur ce blog aux commentaires tristement chargés en critiques virulentes et animosités cumulées, propos de dégoût et griefs divers dépassant de loin la simple déception…et qui m’ont incité à écrire mon commentaire.
    Dommage de constater qu’une simple appréciation cinématographique puisse générer autant de colère, bien inutile en fait.
    Vos critiques seraient mieux comprises et entendues si elles étaient motivées par des remarques qui laissent plus de place à l’objectivité.
    Le poids de vos arguments aurait peut être également plus de valeur s’ils s’appuyaient sur une pertinence manifeste plus qu’une rancœur avérée ou une sévère et rigide agressivité.

    Par anticipation, je suppose que certains ne manqueront pas de vouloir m’épingler l’étiquette de celui qui joue le rôle du philosophe moralisateur, à ceci près que je ne suis le personnage d’aucun film et que je ne juge personne…

    Sinon pour les plus constructifs d’entre vous, pensez-vous que l’on puisse soutenir le procureur qui défend une justice plus que perfectible ou le mari victime de cette dernière ?
    Les deux semblent bien aveuglés par leur volonté de justice, lequel défend le plus légitimement ?
    La fin aussi frustrante soit-elle ne sert-elle pas l’idée que ça n’est pas prêt de changer ?

    2
    0
  20. J’ai un peu lu en diagonale votre critique et ce que j’ai envie de dire c’est que *SPOIL* à part la scene ou le procureur et compagnie sont au cimetiere (si je m’en souviens bien) et qu’il se font détruire par une voiture télécommandé, la scene de la dame qui decroche sont téléphone et qui se fait éxploser la tête et enfin la scene ou on apprend que Butler a creusé un long tunnel je me suis bien évadé, j’ai eu du plaisir à le regarder, je l’ai aimé !

    0
    0
  21. Tout plein pareil, mais pour la critique du film, dans mon entourage, je n’ai vu une seule personne dire qu’il était nul ce film, tous l’ont aimé… Mais bon, Internet est rempli d’énergumène qui préfère passer leur temps à critiquer sans donner de réelles explications. Je pense que c’est avec des gens comme toi si « Vénus Beauté » obtient des 3 étoiles / 4 et donne 2 étoiles pour des grosses productions américaines (genre le français c’est mieux que l’américain, ça se saurait au niveau mondial) !

    Tiens ? une critique sans remarque constructive… Cela ne vous rappel personne ? J’aurai pu en faire 4 paragraphes aussi mais bon, faut bien être plus intelligent que certains :D

    0
    0
  22. Bonjour à tous,

    Je ne suis pas du tout d’accord avec toi et tes critiques. Premièrement un film ne peut pas toujours plaire à tout le monde, c’est donc à nous de nous faire notre propre opinion. J’ai trouvé effectivement la performance d’acteur de Jamie Foxx quasiment insipide, sur ce point là on est OK. Par contre pour ce qui concerne Gerald Butler, lui m’a carrément fait frisonner ! Il joue avec les tripes et on compatit tout le film pour lui et sa vengeance (son rôle de professeur plutôt). Je ne connaissais pas bien cet acteur et en l’espace d’un film est devenu un mythe, un monstre du cinéma américain. C’est mon opinion personnelle.

    En ce qui concerne le scénario, sans nous mettre à genoux toutes les 5 minutes, il conserve un bon rythme tout du long (ça traine un peu dans les 30 dernières minutes quand même) et je le trouve très bien ficelé et pleins de surprises. Par exemple la scène du jugement, lorsqu’il sort la jurisprudence à la juge qui décide de le libérer, je ne m’attendais pas à ce qu’il joue comme ça avec la psychologie de tous les membres dans la salle d’audience, ce moment était magique.

    Les dialogues sont aussi très bon, même si le jargon des procureurs et avocats est un peu lourd. Quelques face à face mythique quand même entre Jamie Foxx et Butler.

    Les musiques et l’ambiance collent parfaitement au reste du récit. On pouvait faire mieux mais ça reste largement très bon.

    Dans l’ensemble, je trouve ce film très bon et je le recommande à tous.

    Salutations

    0
    0
  23. Je pense que Wesley est une personne assez  frustrée … L’ambiance sombre et dramatique a bien était tenue ! Les acteurs sont toujours propices à la situation, pour moi pas de faute d’expressions visuelles leurs sentiments sont évidents sur chaque scene! Le début est peut être un petit peu rapide mais ce film ne mérite pas la critique que wesley lui attribue désolé … Preuve en est que la plupart des personnes ont eu l’air d’apprécier ce film et il obtient une note générale tout à fait honorable , wesley la critique de film ce n’est pas pour toi BYE BYE         

    0
    0

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
THE NEST, pâle et ennuyeuse copie – critique