monstres contre aliens

MONSTRES CONTRE ALIENS, un bon moment – Critique

Et un film signé DreamWorks ! Un ! … Pour notre plus grand plaisir ! Il n’est plus étonnant de jubiler à l’avance à la simple évocation de ce studio… A la tête du projet Monstres contre Aliens : Rob Letterman et Conrad Vernon dont on peut déjà citer une co-réalisation sur Gang des requins et Shrek 2. Nous pouvons d’ores et déjà leur faire confiance : inutile donc de connaitre l’histoire pour avoir envie de courir vers cette promesse de bijou.

Techniquement Monstres contre Aliens est remarquable. Plus d’un an de travail pour BOB par exemple. Un drôle de monstre sans cerveau dont la texture gélatineuse est difficile à rendre à l’image. Le défi est relevé, et voilà un des monstres les plus drôles du film. Qu’il absorbe tous les objets pour se nourrir ou toutes les personnalités de son entourage pour combler l’absence de neurones, il reste un personnage unique au même titre que ses compagnons de route.

C’est ainsi qu’on ne se lassera pas d’admirer la charte graphique lumineuse que nous offre Monstres contre Aliens. Le choix de personnages « monstrueux » nous étale une palette de couleurs allant du bleu au jaune et en passant par le rouge. La parade de nos héros est un joyeux mélange de textures : des écailles du Maillon Manquant, aux poils de l’insectausaure en passant par la fameuse gélatine de BOB, nous nageons en plein stimuli visuel. Finalement, monstres ou pas, on aimerait bien les toucher…

Ce film fonctionnera d’abord comme un conte pour enfant grâce à ce thème de la différence. De plus, l’héroïne devra s’épanouir pour ce qu’elle est, et non pour les autres. Un sujet simple qui se retrouve régulièrement dans les histoires pour enfant. Tous ces petits (ou gigantesques) monstres plairont tout d’abord aux plus jeunes qui s’amuseront des enchainements de gaffes de ces héros. Que les parents (ou les grands enfants) se rassurent : les nombreuses références aux autres films de science-fiction rythment la séance, les scènes décalées se suivent et n’oublient pas de nous faire rire.
Sans oublier quelques tirs humoristiques bien ciblés contre l’armée des États-Unis ainsi que leur président peu crédible. Un bon moment en perspective.

Écoutez-nous !

Soutenez-nous !

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Alexandra
Alexandra
Invité.e
2 avril 2009 17 h 51 min

Exact ! ma première source était fausse, c’est en effet DreamWorks je vais corriger ça de suite :) merci

Julien C
Julien C
Membre
2 avril 2009 16 h 59 min

‘tention y’a une erreur : c’est pas un Pixar.

2
0
Un avis sur cet article ?x