Affiche du film PUNCTURE

Le combat d’un junkie contre ses propres démons et l’industrie pharmaceutique.

Note de l’Auteur

[rating:7/10]

Date de sortie : prochainement
Réalisé par Adam Kassen, Mark Kassen
Film américain
Avec Chris Evans, Michael Biehn, Vinessa Shaw
Durée : 1h 40min
Titre original : Puncture
Bande-Annonce :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=jbaTN0Pc6bQ[/youtube]

A contrario de The Constant Gardener qui donnait une vision internationale des déviances de l’industrie pharmaceutique, Puncture s’attarde à pointer du doigt ses vices à l’échelle nationale. Alors si des ignominies se passant à des milliers de kilomètres de chez lui ne semblent pas déranger le peuple américain, c’est une tout autre histoire lorsqu’elles se produisent sur son propre sol.

Prenant comme angle le combat d’un petit cabinet d’avocats luttant bec et ongle pour faire reconnaître les vices d’une industrie pharmaceutique achetant les contrats et le silence des autres sociétés à coup de pots de vin généreux, Puncture est un plaidoyer bien amené malgré certaines ellipses disgracieuses conférant un rythme décousu à l’ensemble. On suit avec intérêt le combat de ces deux hommes diamétralement opposés dans leur vie personnelle mais acharnés au travail. Puncture se transforme ainsi en combat récurrent de la riche multinationale contre le petit créateur obligé de taire une invention révolutionnaire dans le monde hospitalier, une invention qui n’aurait que pour seul résultat la sauvegarde de nombreuses vies chaque année. Un combat intemporel que celui de David contre Goliath.

Photo (1) du film PUNCTURE

Un thriller qui ne fera certes pas date dans l’histoire du cinéma mais suffisamment travaillé pour qu’il laisse un agréable souvenir à son spectateur.

Néanmoins, si Puncture bénéficie d’une mise en scène plus qu’honorable qui ne manque pas d’ingéniosité, c’est avant tout Chris Evans qui assure le spectacle. Parfait dans le rôle de cet accro à la cocaïne doté d’une intelligence bien au dessus de la moyenne, l’acteur prouve qu’il est capable de jouer autre chose que des rôles grands publics et bas de gamme dans Captain America, (S)ex List, Push, Les 4 Fantastiques et j’en passe tant la liste est longue. Premier vrai rôle donc pour cet acteur bien souvent choisi pour sa plastique avantageuse que son talent d’acteur et première surprise positive. Cette fois il arrive à allier ce côté sympathique qui le caractérise et performance d’acteur honorable. Espérons qu’il renouvèle ce genre de rôle.

En résulte un thriller qui ne fera certes pas date dans l’histoire du cinéma mais suffisamment travaillé pour qu’il laisse un agréable souvenir à son spectateur. Espérons désormais qu’à défaut d’apparaître dans nos salles obscures (il ne faut pas rêver), Puncture soit présent dans nos linéaires car il le mérite amplement.

Photo (2) du film PUNCTURE

[critique] Puncture

0