leila et ses freres,avis,critique,film
Crédits : Amirhossein Shojaei

LEILA ET SES FRÈRES, histoire d’un effondrement – Critique

Une fable sociale orientale, un grand film choral, une tragédie universelle. Il n’est pas compliquée de trouver des qualificatifs à l’ambition du dernier film de Saeed Roustaee. LEILA ET SES FRÈRES, œuvre fleuve sur une famille qui se déchire dans ses ramifications les plus tortueuses, s’impose comme l’œuvre phare de cette fin d’été ciné. Près de trois heures à couteaux tirés entre un père et ses enfants qui nous fait plonger dans la fracture sociale et générationnelle de la société iranienne.

Le film nous présente les destins de quatre enfants et un père. Ce personnage âgé et bourru, brisé par le temps, la drogue et le poids de son déclassement familial qui ne cherche que la gloire de devenir le parrain de la famille Jourablou pour les quelques années qui lui reste. Les enfants sont quatre, d’abord trois garçons. L’un chômeur, musculeux et simplet qui vit encore chez ses parents a 40 ans. Le second un très gros bonhomme de 50 ans avec une tripotée d’enfants qu’il adore. Il travaille comme nettoyeur de toilettes d’un centre commercial. Le troisième, Alireza vit seul, loin de la famille dans une usine métallurgique. Le quatrième fait le nouveau riche dans les hauts quartiers de Téhéran, feint la grande vie et la réussite mais joue surtout avec la loi.

Enfin, Leila, femme au foyer intelligente et ambitieuse mais malade depuis toujours, détestée de ses parents, une haine qu’elle leur rend bien. Leur vie dans la misère pourrait se poursuivre encore pendant des années jusqu’au jour où deux événements vont venir bouleverser la trajectoire de cette famille. Alireza perd son travail et le père décide de dilapider l’argent familial dans le mariage d’un cousin pour enfin devenir parrain. Ils vont être aspirés dans une spirale infernale qui les mènera plus moi à être confronter aux plus bas instincts de l’âme humaine. Ils vont devoir choisir entre tout sacrifier pour rester dignes ou bien rompre avec les traditions dans une tragédie qui semble ne jamais s’arrêter.

leila3 1
Crédits : Amirhossein Shojaei

Porté par une écriture efficace, des retournements de situations marquantes et surtout une mise en scène virtuose, Leila et ses frères tient toutes ses promesses et n’a rien à envier à des Cimino ou Kiarostami. Servi par des acteurs de très haute volée notamment Taraneh Allidousti dans rôle de Leila qui porte certaines scènes avec une force d’interprétation rare. Notons aussi la prestation de Saeed Poursamimi en octogénaire moribond détestable qui semble soutenir le poids de traditions familiales ancestrales contre vents et marées.

Déjà très solide dans sa maîtrise technique et rythmique du film, le cinéaste iranien propose cette fois-ci une histoire qui s’éloigne du polar même si certains rebondissements et fils rouges scénaristiques tiennent d’un suspens presque Hitchcockien. Si le film n’est pas accessible au plus grand nombre du fait de sa durée, de son propos qui demande tout de même certaines connaissances sur la politique et l’état iraniens, il est incontestablement réussi et peut être visionné sans grand mal même pour un.e néophyte pour peu qu’on fasse ce petit effort de compréhension. Car si le film résonne particulièrement dans la contemporanéité perse, ses enjeux familiaux, sociaux, religieux et mêmes sociétaux peuvent se transposer à n’importe quelle société.

leila et ses freres photo
Crédits : Amirhossein Shojaei

Pour conclure, LEILA ET SES FRÈRES incarne une rupture générationnelle dans cet Iran au combien cadenassé et sa réalisation relève du tour de force d’abord d’avoir été à son terme mais aussi de tenir une histoire aussi étouffante et vibrant pendant près de trois heures. La mise en scène grandiose n’a rien d’étonnant venant d’un auteur comme Saeed Roustaee qui s’est affirmé comme un cinéaste international de premier plan. Il y a quelque chose de très grand dans cette œuvre, qui pourrait bien tenir du chef-d’œuvre s’il fait date dans l’histoire du cinéma.

Etienne Cherchour

Note des lecteurs4 Notes
Titre original : برادران لیلا (Baradaran-e Leila)
Réalisation : Saeed Roustaee
Scénario : Saeed Roustaee
Acteurs principaux : Taraneh Allidousti, Saeed Poursamimi, Navid Mohammadzadeh
Date de sortie : 24 août 2022
Durée : 2h45min
4
Grandiose
Plus de publications

le cinéma à la cool

Écoutez-nous !

Soutenez-nous !

Rédacteur
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Un avis sur cet article ?x