Soutenir Le Blog Du Cinéma ? Cliquez ici !
Présidents
Crédits : Universal Pictures France

PRÉSIDENTS : de l’animal politique à l’homme ordinaire – Critique

Avec PRÉSIDENTS, Anne Fontaine renoue brillamment avec la comédie et amuse le spectateur en imaginant dans une sorte de 3ème dimension la rencontre des deux présidents inactifs qu’on connaît bien, mais réinterprétés en personnages de films, presque plus vrais que nature.

On peut l’avouer à présent : on a eu un peu peur en découvrant le teaser de PRÉSIDENTS ! Mais le film se révèle une belle surprise, qui mêle avec audace et ingéniosité la réalité et la fiction. La réalisatrice Anne Fontaine, qu’on a rencontrée à Bordeaux aux côtés de Doria Tillier et Pascale Arbillot, dit avoir eu “beaucoup de plaisir à écrire le scénario de PRÉSIDENTS, sachant que le plaisir est l’une des choses les plus subtiles et les plus excitantes à essayer de provoquer». Les deux actrices, très justes dans leurs rôles perspectifs assez éloignés des compagnes réelles, ont confirmé avoir eu beaucoup de plaisir à lire le scenario et avoir beaucoup ri. Et on les croit volontiers car c’est bien de plaisir, fil rouge très palpable à l’écran, dont il s’agit, et un plaisir communicatif qui plus est!

Présidents
Isabelle (Pascale Arbillot), François (Grégory Gadebois), Nicolas (Jean Dujardin) et Nathalie (Doria Tillier) – Crédits : Universal Pictures France

PRÉSIDENTS est donc un film très original qui aborde l’après Présidence de la République, et raconte le néant et l’ennui auxquels la réalisatrice suppose avec malice que les anciens Présidents ont dû faire face. En l’occurrence l’agité Nicolas (Jean Dujardin) et le “Président normal” François (Grégory Gadebois), tel qu’autoproclamé par François Hollande. Jamais les présidents ne sont désignés par leurs noms de famille, car ce n’est pas l’homme public ni même l’animal politique qui intéresse Anne Fontaine, qui a « revitaminé dans l’imaginaire collectif ces deux présidents très connus “. Mais bien l’homme ordinaire, intime et parfois attachant, qui se cache derrière la façade publique.

Pour Pascale Arbillot, qui interprète Isabelle, la nouvelle compagne vétérinaire de François, PRÉSIDENTS est un “film sur la réalité du pouvoir, le quotidien des personnages publics, qui désacralise et nous incite à ne pas tout attendre d’un homme providentiel”. Dora Tillier, qui joue quant à elle le rôle de Nathalie, épouse de Nicolas et chanteuse lyrique, y voit “une façon d’humaniser les hommes politiques, sans pour autant les dédouaner”.

PRÉSIDENTS est une fable qui mérite vraiment le détour, incitant avec humour à de profondes réflexions sur l’égo et la place de l’homme politique.

La voix off de Nicolas permet au spectateur d’accéder à sa vie désormais pépère, ses pensées et son ressenti, et c’est franchement poilant. Jean Dujardin est parfait et reste à la limite de l’incarnation sans aller jusqu’à l’imitation de son modèle. Le ton, les mouvements des épaules, la nervosité, le regard, tout y est ! Anne Fontaine reconnaît en l’acteur “le sens de la perfection d’un chercheur, toujours sur le qui-vive, proposant un niveau de possibles, où tout est une question de dosage, avec un trop qui embarrasse et un pas assez qui déçoit ».

PRÉSIDENTS montre très bien l’état de désœuvrement total de Nicolas et son vécu difficile d’être souvent comparé et de façon peu flatteuse au calme de François. Ainsi que sa jalousie lorsqu’il découvre que le public éprouve un regain de sympathie envers celui qu’il méprise. Anne Fontaine veille à ne pas (trop) ridiculiser Nicolas, qu’elle donne à voir aussi fragile que son petit chien qu’il trimballe partout. Il fréquente même le coach hors de prix recommandé par Nathalie et interprété par Denis Podalydès, comme un joli clin d’œil fait à celui qui a aussi été dans la peau de Nicolas Sarkozy dans La Conquête.

Nicolas, en manque d’action, ressent alors le brusque besoin de savoir ce que devient François et surtout s’il est aussi inquiet que lui de la montée du Rassemblement National en France. Le film, pourtant écrit au début de la pandémie et tourné lors du second confinement d’octobre-novembre 2020, se retrouve étonnamment très ancré dans la réalité du moment.

Présidents
François (Grégory Gadebois) et Nicolas (Jean Dujardin) – Crédits : Universal Pictures France

PRÉSIDENTS se veut le récit drolatique d’une utopie, genre de road movie en train et en vélo jusqu’au village au fin fonds de la Corrèze de François. Ce dernier (même si son évocation par Grégory Gadebois est moins convaincante) est présenté comme imperturbable, ayant tourné la page et bien au dessus de la mêlée politicienne. Toujours aussi séducteur, il fulmine encore d’avoir été trahi par Macron -le seul nommé par son nom. Titillé par Nicolas, convaincu que lui aussi peut encore servir la France, il accepte de se lancer dans une campagne présidentielle d’union sacrée. Qui implique la création d’un parti, la communication, le choix d’un candidat, le discours de campagne… et une fin inattendue.

La réalisatrice s’amuse sans cesse de l’opposition entre la vie des deux hommes qui se rêvent sauveurs de la France et celle de leur entourage. D’abord Nathalie et Isabelle, très différentes l’une de l’autre, ont pourtant en commun un pied dans la réalité et un regard fort lucide sur le parcours de leurs compagnons. Puis les gardes du corps affectés à chacun d’entre eux, dont les attitudes et conseils dénotent judicieusement de ceux qu’ils protègent et sont tout autant jubilatoires. Ainsi Damien (Jean-Charles Clichet), garde du corps de Nicolas est aussi philosophe et terre à terre que François, et Balthazar (Pierre Lottin), garde du corps de François est aussi hyperactif que Nicolas.

Pour une fois seule à l’écriture du scénario, et après avoir réalisé plusieurs drames (Les Innocentes et Marvin et la belle éducation) Anne Fontaine renoue donc brillamment avec la comédie humaine. Elle offre avec PRÉSIDENTS une fable qui mérite vraiment le détour, incitant avec humour à de profondes réflexions sur l’égo et la place de l’homme politique.

Sylvie-Noëlle

Note des lecteurs1 Note
Titre original : Présidents
Réalisation : Anne Fontaine
Scénario : Anne Fontaine
Acteurs principaux : Jean Dujardin, Grégory Gadebois, Pascale Arbillot, Doria Tillier
Date de sortie : 30 juin 2021
Durée : 1h38 min
3.5
Jubilatoire

Écoutez-nous !

Soutenez-nous !

Soutenez-nous !
Rédactrice
S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Louise
Louise
Invité.e
8 juillet 2021 19 h 21 min

quelle est la race du petit chien ?

2
0
Un avis sur cet article ?x