Il est le plus jeune directeur artistique d’une maison de couture depuis Yves Saint Laurent. Né sous X, Olivier Rousteing part à la recherche de ses origines dans un documentaire poignant sorti en salles après une diffusion exceptionnelle sur Canal +.

Un « Wonder Boy » est un homme pour qui rien n’était gagné d’avance ayant un succès inattendu. Le 26 avril 2011, à l’âge de 25 ans,  Olivier Rousteing est devenu le directeur artistique de la maison de couture française Balmain et en a fait l’une des plus influentes du moment après des années difficiles. Lors du défilé Printemps/Eté 2018, il est la star, au cœur de toutes les attentions et force l’admiration de ses pairs. Toute sa vie, il s’est battu pour « briser son karma » et avoir du succès, afin de combler le vide douloureux qui gît au fond de lui… Ce succès n’aura finalement fait que renforcer cette terrible solitude. Olivier, petit garçon noir, né sous X, adopté par une famille bordelaise blanche à l’âge de 1 mois, ne connaît pas ses parents biologiques.

Wonder Boy, Olivier Rousteing, Né sous X ©2019 Alba Films

Anissa Bonnefont dresse avec Wonder Boy, le portrait d’un jeune homme en quête de sens. Cherchant à comprendre son passé et à imaginer son futur. L’émotion est captée de la plus belle des manières, sobrement et en totale adéquation avec le personnage qu’est Olivier Rousteing. La démarche se veut sincère, et cela se ressent lorsque le créateur exprime ses pensées et les bienfaits que lui apporte le tournage du film. Axé davantage sur les démarches administratives d’Olivier cherchant à retrouver ses parents biologiques, on ressent presque le besoin de vouloir voir plus d’images présentant le travail quotidien et continu du directeur artistique. Les séquences sont bouleversantes. Notamment celle de la découverte de l’adoption et de l’ouverture du dossier à l’ASE lorsqu’il apprend l’histoire et l’âge de sa génitrice. Un choc que l’on partage en fondant en larmes avec lui.

« En fait, ma vie je crois que c’est le bruit et le silence en même temps (…) Quand tes parents te veulent pas, tu te dis pourquoi t’es là ? »

La réalisatrice, qui a vécu elle-même cette quête identitaire à la recherche de son père, a convaincu le jeune créateur à entreprendre les recherches en se laissant filmer. Elle qui voit en Olivier Rousteing, une personnalité à l’image forte dans les médias. Raison pour laquelle elle a voulu briser le miroir entre deux mondes et pénétrant ainsi dans l’intimité d’une des nouvelles icônes de la mode.

Le documentaire est une réussite, jonglant entre les moments douloureux et ceux plus clownesques du personnage. Poignant, inspirant et délicat, Wonder Boy, Olivier Rousteing, Né sous X ne peut que vous toucher par sa sincérité et son envie d’exposer aux yeux du monde un des vrais visages du créateur.

 

Robin Goffin

Votre avis ?

Wonder Boy, Olivier Rousteing, Né sous X : Une quête identitaire poignante - Critique
Titre original : Wonder Boy, Olivier Rousteing, Né sous X
Réalisation : Anissa Bonnefont • Production : Alba Films
Date de sortie : 16 octobre 2019 sur Canal+ • 27 novembre 2019 en salles et en VOD
Durée : 1h39min
4.0VRAI ET POIGNANT
Avis des lecteurs 5 Avis

Wonder Boy, Olivier Rousteing, Né sous X : Une quête identitaire poignante – Critique

0