19063

YOU’RE NEXT, simple et efficace – Critique Blu-ray

Nous souhaitons recueillir votre avis sur votre façon de nous lire. Merci de prendre 2 minutes de votre temps en cliquant ici !


YOU’RE NEXT est l’exemple parfait du petit film d’horreur (budget d’un million de dollars) très efficace. Un petit plaisir coupable qui a eu le droit à une sortie en salles par le jeune distributeur Synergy Cinema (c’est assez rare pour être souligné).

Le métrage étant interdit aux moins de 16 ans, on a donc droit à des scènes bien gores, mais c’est le côté satirique qui en ressort. C’est le genre de péloche sympathique qu’on apprécie de plus en plus à chaque vision. Tout est fait pour plaire. Une mise en scène soignée et bricolée (comme on peut en voir un aperçu dans le petit making of du Blu-ray). Un casting efficace et, malgré une histoire simpliste (la réunion de famille), on a une bonne dose d’humour saupoudré d’hémoglobine.

Le film débute par une scène de cul (pour ravir la gente masculine). Le gars termine et file à la douche. En sortant, il retrouve sa gonzesse allongée avec le message sur la baie vitrée : « Tu es le prochain ». Simple et efficace. Tel est le postulat de départ.
Dès le début du métrage, le réalisateur joue avec les codes du genre : les tueurs masqués, la musique prenante, le gore.. et les personnages féminins sexys.

C’est le genre de péloche sympathique qu’on apprécie de plus en plus à chaque vision. Tout est fait pour plaire.

Dans une ambiance réunion de famille, les frangins débarquent dans ce manoir avec leur compagne. Leur sœur arrive, avec le réalisateur du film d’horreur Ti West qui joue Tariq (ici un réalisateur indé). Le repas ravive le passé, les frangins se disputent. Et d’un coup, la conversation est coupée nette par la projection d’une flèche d’arbalète. La scène d’exposition est terminée. Place au Home Invasion 100% hardcore. Dès l’arrivée des assaillants dans la maison, le film prend une autre tournure.

S’enchaine des scènes réussies, comme la scène de la fille à papa soit disant experte en course à pied. Qui s’élance toute fière et se prend un fil invisible en pleine gorge. Elle est  juste jouissive. Ces personnages sont tellement antipathiques – tout du moins les membres, non les « pièces rapportées » – qu’on a un malin plaisir à les voir éliminer un par un.
Ensuite, le personnage d’Erin, jusque là assez effacé (la très athlétique Sharni Vinson, BAIT 3D et SEXY DANCE 3D) va ensuite prendre de l’importance pour la plus grande joie du spectateur. Elle donne du fil à retordre à la horde masquée. L’action est centrée sur elle et tel MacGyver, elle va déjouer leurs plans en fabriquant de sacrés pièges. Une chose est sûre, elle assure le spectacle ! Une vraie action girl !

Adam Wingard cite ouvertement SCREAM de Wes Craven. Il  dit lui-même s’être inspiré de la fameuse scène d’ouverture. On est dans le même registre. On rend hommage à ses ainés mais on garde une certaine originalité. Ici, c’est dans l’exécution des meurtres.
À ce propos, rien que pour ça, le final vaut le coup d’œil. On est agréablement surpris et on en ressort comblé. Tel est le but du simple divertissement.

Le Blu-ray

Comme les derniers titres horrifiques de chez TF1 Vidéo, le transfert est soigné. On a un beau master et un son gonflé à bloc. À noter qu’une piste en audio 3D (pour l’écoute avec un casque) est présente pour garantir une immersion totale.
Côté bonus, malgré les petites scènettes enchainées bout à bout sur le tournage pour constituer un simili making of, on peut déplorer l’absence d’un commentaire audio. On devra se contenter de 3 pauvres interviews trop promotionnelles pour être réellement efficaces.

Note des lecteurs0 Note
3.5

Auteur·rice

Nos dernières bandes-annonces

Rédacteur depuis le 14.02.2012
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Un avis sur cet article ?x