P

etit retour sur LOST

Hier célébrait les 10 ans de la diffusion du premier épisode de LOST !

Le 22 septembre 2004 était diffusé le premier épisode des 6 saisons de mystères et de twists hallucinants.

Le 22 septembre 2004 fut la date ou la série télé dans son ensemble, a commencé à venir concurrencer le grand écran :
L’ambition affichée par LOST , en terme de narration, de suspens, de développement psychologique des personnages, servi de modèle à de nombreuses séries !

Le 22 septembre 2004 marque le début d’une nouvelle mythologie alimentée à la fois par les créateurs et les fans, via l’internet !

Souvenez vous :

Cette scène intrigante embrayait sur l’un des épisode de série télé les plus impressionnant EVER, qui se terminait dans un mystère des plus total.
Le mythe LOST était lancé.

 

 

Le synopsis : un avion se crashe sur une île, mais bien vite, les survivants se rendront compte qu’il existe une connexion entre chacun d’entre eux !

Le concept : chaque épisode suit à la fois le présent de l’histoire et le passé, via des flash-backs qui éclairent à la fois sur les comportements de chacun des persos, et petit à petit leur importance, et pourquoi ils sont sur l’ île.

Là ou ça devient génial :

Cette gestion du suspens, intimement liée à la notion de mystère, créa quasiment à lui seul, le concept du cliffhanger télévisuel : l’idée horrible de devoir attendre dans l’angoisse et l’interrogation, la diffusion d’un prochain épisode. Ou pire ! l’attente de la saison suivante…
Souvenez vous, à la fin de la saison 1, avec son mystère qui prenait une toute nouvelle dimension, ou la fin de la saison 3,

Spoiler
Son hallucinant twist résumé en une phrase  » WE – HAVE – TO – GO – BACK  »  

Le trait commun à chaque fin de saison, et à de nombreux épisodes, c’était cela : ce qu’on venait de voir était inexplicable et donc à la fois nécessitait une réponse, et enclenchait de nouvelles attentes.

christian-shephard

LOST, c’était mémorable pour :

Sa volonté d’ampleur scénaristique, qui propose une quantité hallucinante de twists, ou même d’interprétations quant aux évènements majeurs !
L’abolissement des formes classiques de narration, aussi bien télévisuelles que cinématographiques.
Son générique de 10 secondes, ou même son pré-générique, qui résumait les éléments importants avec acuité.
Le développement psychologique de (certains) personnages, qui force le respect.
Le nombre de personnages, images ou idées iconiques : le(s) symbole(s) Dharma, les nombres, le g-man sur la plage, la main de Charlie sur cette vitre, Jacob, Locke, Desmond, le son de la fumée noire…

Les auteurs ont eu l’intelligence et l’audace de tout réfléchir, tout étaler sur six saisons !
Ainsi, certains évènements de la première saison ne trouveront de réponse que lors de la dernière. Le mystère se renouvelle en permanence. Dès qu’une solution à une énigme est donnée, une nouvelle se manifeste, maintenant constamment notre intérêt.
Après tout, les influences de LOST comptent parmi elles : Sa Majesté des Mouches, pour le jeu de massacre sur une île déserte, et , pour son mystère teinté de fantastique et ses ambiances parfois poisseuses.

Certains éléments ont contribué à rendre LOST si mythique : (sélectionnez le texte ci-dessous pour voir les spoilers !)

Le concept même de flashback et du coup, de la série, est totalement réinventé à mi-série lors d’une hallucinante fin de saison 3 ! (« We Have To Go Back » m’a vraiment marqué)
Les auteurs n’ont pas hésiter à faire mourir un des personnages les plus emblématiques du show, pour illustrer le concept de boucle et de logique qu’il mettaient en avant depuis trois saisons !
Ils allèrent jusqu’à l’audace du voyage temporel pour remettre de l’ordre dans toutes les digressions inexplicables proposées lors de la deuxième saison!
Le personnage de DESMOND, sorti de nulle part (ou pas), et pourtant si important !

lost-dharma-initiative-stations-570x532

La ou ça énerve :

Évidemment tout n’est pas rose dans .
La profusion des personnages (près de 20 principaux) implique un développement conséquent de leurs histoires personnelles. Si certaines sont passionnantes et remarquablement bien traitées – Sawyer, Desmond, Charlie, d’autres à partir d’un certain point, deviennent carrément ininteressantes : Sun & Kim, Kate… L’ennui, c’est que ce sont des personnages principaux dont-il faut continuer à alimenter le mythe.
Très vite, les scénaristes se sont perdus dans un trop plein d’informations et ont rendu la série incohérente l’espace de quelques épisodes (fin de saison 2) à d’autres moments,
l’ennui vint nous cueillir car l’histoire se recentrait sur 3 personnages qui à ce moment n’avait rien à raconter (épisode 1-10 saison 3)
Toutefois, les scénaristes réussirent à remettre de l’ordre dans leur divagations et à retomber sur leur pattes, au gré de développements scénaristiques complètements imprévus (fin de saison 3, l’intégralité de la saison 5)
Les effets spéciaux… Même en sept ans, n’ont pas réussi à s’améliorer. Ces CGI dégueulasses et baveux sont heureusement rares et rappellent les moyens télévisuels donc loin des gros budgets du cinéma.
L’interprétation… Si beaucoup de personnages sont remarquablement interprétés (Locke, Jack, Sawyer, MisterEko,  etc.) d’autres… sont trop télévisuels. Dans le surjeu ou la mono expressivité constante.

Là ou ça énerve VRAIMENT : 
La conclusion de la série, évidemment.
LOST, c’est vraiment vachement bien, jusqu’au 10 dernières minutes de ce fameux épisode final.
Autant le dire tout de suite, les 10 dernières minutes  peuvent vous ruiner l’image de la série.
Par cette résolution beaucoup trop simpliste et symbolique… Qu’il faut vite oublier avant de chercher à leur trouver un sens.

LOST, c’est une de ces œuvres dans laquelle le chemin parcouru vaut bien plus que la destination !

Allez. Petit remember pour ceux qui ont vu l’intégralité de la série : un résumé en 8 : 15 des cinq premières saisons !

CASTING
Saisons : 6
Nombre d’épisodes : 119
Format : 42 minutes
Date de 1ère diffusion US : 22 septembre 2004 ()
Date de 1ère diffusion FR : 25 juin 2005 (TF1)
Distributeur : ABC
Titre original : LOST
Création : , Damon Lindelof
Avec  , , Josh Holloway , Terry O’Quinn , , Jorge García , , Daniel Dae Kim , , Michael Emerson , , Nestor Carbonell , Emilie de Ravin , Dominic Monaghan, Harold Perrineau, , Jeremy Davies
Synopsis : Après le crash de leur avion sur une île perdue, les survivants doivent apprendre à cohabiter et survivre dans cet environnement hostile. Bien vite, ils se rendent compte qu’une menace semble planer sur l’île…4_8_15_16_23_42_64711-1920x1200

 

3
Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
0 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Le plus récent Le plus ancien Le plus populaire
Me notifier des