La cinquième saison de GAME OF THRONES s’est terminée aux États-Unis (et sur OCS) il y’a quelques jours. Il est temps de revenir sur ce phénomène télévisuel… Cet article contient quelques spoils que vous pourrez facilement éviter.

Série aux multiples intrigues, aux moult personnages et aux scores d’audience et de téléchargements hors normes, GAME OF THRONES est devenue en un temps record « la » série qu’il faut voir, qu’il faut suivre, qu’il faut attendre et qu’il ne faut surtout pas manquer pour ne pas risquer de paraitre coupé de toute civilisation ou même pour ne pas se faire spoiler le dernier rebondissement marquant. La diffusion du dernier épisode est l’occasion de revenir sur la série phénomène du moment.

Gigantesque par ses moyens et impressionnante par sa notoriété, GAME OF THRONES est probablement une des séries les plus innovantes du moment. Elle a su remettre à jour et donner un nouveau visage aux univers fantastiques et aux figures mythiques (des dragons par exemple). Au delà de la matière première qu’elle a su puiser dans l’adaptation des livres, la série a fait deux fois le buzz (en 10 semaines) par les libertés qu’elle a su prendre avec les ouvrages de l’auteur George R. R. Martin. Je me permets de lancer une nouvelle alerte spoilers…informations en cours de divulgation. En effet, [spoiler mode= »inline »]avec la scène de viol de Sansa et avec la mort cruelle de Shireen Baratheon, fille de Stannis,[/spoiler] les scénaristes et les showrunners de la série ont provoqué deux vagues d’indignation sans précédent pour une série qui a déjà fait couler beaucoup d’encre. Étant moi même de sexe féminin, autant dire que ces souffrances infligées aux personnages féminins (en plus de celles infligées aux personnages masculins!) m’ont quelque peu révoltée. Et pourtant! Sans faire de pronostics pour les personnages cités ci dessus, il faut avouer qu’il est osé de la part de ces scénaristes d’avoir su leur infliger de telles tortures!

081763.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Alors que la plupart des séries américaines se basent sur une structure hyper classique d’épisodes bouclés (un meurtrier démasqué par les super flics, une urgence médicale résolue par les super médecins), GAME OF THRONES donne un nouveau visage aux séries dès son écriture. Premièrement parce que personne n’est à l’abri [spoiler mode= »inline »](constat qui s’est imposé dès la première saison avec le destin de Ned et confirmé par les torts fait aux femmes dans cette dernière saison)[/spoiler]. Et ça… mettre tous les personnages sur la sellette c’est clairement risqué. Mais deuxièmement…parce que les spectateurs (moi y compris) se réjouissent de la mort de certains personnages (pour les fans vous savez de qui je parle, pour les autres vous allez très vite le découvrir). Et ça… c’est encore plus fort! Et la cinquième saison, avec ses dommages collatéraux, en est un excellent exemple.

Au delà de ces scandales GAME OF THRONES est aussi la série qui laisse le temps… Souvent au travers d’un premier épisode plus lent peut être un peu trop lent parfois  (pour nous permettre de re-rentrer dans l’histoire). Mais aussi qui n’a pas peur de donner vie aux petites histoires, aux petits détails, aux petits complots (de « Litllefinger» en général). Car ce sont souvent ces petits moments qui écrivent l’histoire, la grande histoire, de GAME OF THRONES (exemple avec le passage éclair de Margaery dans la chambre de son frère alors qu’il est avec un homme qui ne sera pas sans conséquences). Tous ces moments que l’on croit intimistes (enfin plus intimistes que les grands combats dans les arènes) sont en réalité ceux qui pimentent l’histoire et qui l’alimentent. Ils composent par ailleurs à eux seuls les deux tiers de chaque épisode (le tiers plus grandiloquent nous les fait en général oublier). Le moindre petit détail, le moindre mot, a son importance vitale un peu comme dans un mécanisme d’horlogerie.

« Des personnages troublants et humains, des décors somptueux et une mise en scène satisfaisante. Un nouveau visage aux séries américaines. »

Sans bénéficier d’un seul réalisateur par saison (ce qui apporterait probablement encore une qualité supérieure sur des questions de mise en scène et de cohérence), la série jouit d’atouts considérables par son casting et ses décors. Les nombreux plans larges sont de véritables moments d’immersion qui nous permettent de situer et d’identifier avec exactitude la partie de l’histoire traitée. L’espace, magnifié par ces plans, influence indirectement chaque personnage dans ses décisions et dans sa façon d’être. Décors et personnages interagissent en permanence pour écrire l’histoire. Dans cette permanente guerre d’influence sur les territoires ennemis (car après tout la conquête du trône de fer ou d’un territoire adverse est l’objectif ultime de chaque clan), chaque incursion d’un personnage dans un milieu qui ne lui « appartient » pas a des conséquences funestes pour son avenir comme si aucune extension et aucun changement n’étaient possibles. [spoiler mode= »inline »]La révolte à laquelle doit faire face Daenerys en est un exemple.[/spoiler] Bien qu’une nouvelle fois épurée suite à divers décès inopinés, le casting de la saison 5 n’en est pas moins alléchant en sachant conserver ses valeurs sures avec Peter Dinklage (alias Tyron) et Lena Haedey (alias Cersei). Mais pour combien de temps encore ? L’affrontement entre ces deux là pourrait être fatal pour l’un des deux. Vivement la prochaine saison !

@Marie9Pons

Nous vous donnons l’opportunité de remporter les TOUTES DERNIÈRES PLACES places pour l’exposition Game of Thrones !

CONCOURS

Ce concours débutera le 2 septembre 2015 et prendra fin le 4 septembre 2015 à 23h59mn.

Chargement en cours…

INFORMATIONS

game-of-thrones-saison-5-poster-teaser1-365x540

CRITIQUE SAISON 5
– Tyrion chante pour les morts

• Titre original : Game of Thrones
• Scénario : David Benioff, Bryan Cogman, Dave Hill (II), D.B. Weiss
• Acteurs principaux : Peter Dinklage, Nikolaj Coster-Waldau, Lena Headey, Emilia Clarke, Kit Harington, Aidan Gillen, Natalie Dormer, Stephen Dilane, Sophie Turner, Kristofer Hivju, Hannah Murray, Liam Cunningham, Carice Van Houten, John Bradley (II), Maisie Williams, Conleth Hill
• Saisons : 5
• Nombre d’épisodes : 50
• Format : 52 minutes
• Créateurs : David Benioff, D.B. Weiss
• Diffuseur : HBO
• Synopsis : Il y a très longtemps, dans un pays où l’été peut durer plusieurs années et l’hiver toute une vie, des forces sinistres et surnaturelles se pressent aux portes du Royaume des Sept Couronnes… Pendant ce temps, complots et rivalités se jouent sur le continent pour s’emparer du Trône de Fer, le symbole du pouvoir absolu.

BANDE-ANNONCE

Partenaires : Jeux concoursApplication de jeux concours Facebook
RÈGLEMENT DU CONCOURS : Un clic sur le bouton « Envoyer » en bas de formulaire constitue l’émission d’un bulletin de participation. Jeu réservé à la France Métropolitaine, Corse incluse. Une seule participation par foyer est autorisée. En cas contraire, flagrant ou douteux, (participations multiples, bulletins à coordonnées identiques, erronées ou incomplètes), la Rédaction du Blog Du Cinéma ne tiendra compte d’aucune réclamation et aucun lot ne pourra être attribué à l’émetteur du bulletin. Le concours prendra fin le 4 septembre 2015 à 23h59mn. Les réponses reçues après cette date limite ne seront pas valides et ne seront pas comptées dans le nombre total de participations. Les gagnants (prénom + 1ère lettre du nom + ville) seront annoncés le lendemain du jeu-concours dans les commentaires de cet article. Le Blog Du Cinéma s’engage à ne pas transmettre vos coordonnées à d’autres personnes ou sociétés. Le Blog Du Cinéma n’est pas responsable des envois postaux des lots et de son acheminement. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art.34 de la loi « Informatique et Libertés »). Pour l’exercer, adressez-vous à la Rédaction.