Le monde des séries animés pour adultes gagne grâce à Netflix un petit bijou d’humour déjanté ! On est proches de l’humour de Seth MacFarlane avec American Dad par exemple, mais en plus trash et subversif. La série prend place dans un monde où les humains et les animaux anthropomorphiques vivent côte à côte. BoJack Horseman est un cheval qui a connu le succès grâce à une sitcom fictive des années 1990, Horsin’ Arround. Il incarnait son personnage principal, devait élever et se charger de l’éducation de trois jeunes enfants.
De nos jours, on le suit alors qu’il tente de retrouver la célébrité avec une autobiographie écrite par son nègre, Diane NGuyen. BoJack jongle entre une vie de débauche et des amis souvent encombrants : Princess Carolyn (une petite chatte rose), tour à tour sa petite amie, son ex-petite amie et son agent, Todd Chavez (Aaron Paul), qui habite chez lui et se considère comme son colocataire, et Mr. Peanutbutter (un golden retriever), son ami et ennemi à la fois, héros d’une sitcom du même style et de la même époque que BoJack, mais lui, ayant toujours du succès.
Cette série se focalise particulièrement sur les déboires d’Hollywood après la célébrité; une étude des mœurs implacable où aucun milieu n’est épargné : le monde des agents, de l’édition ou encore les acteurs… tous en prennent pour leur grade.

BoJack Horseman

C’est là le succès de ce show. On nous montre un autre Hollywood et ça fait du bien ! Véritable critique du monde du showbiz par l’arme infaillible qu’est l’humour. Voilà son secret.
Raphael Bob-Waksberg n’hésite pas à nous montrer alors notre héros fumant, buvant et abusant d’autres substances hallucinogènes. Les épisodes sont merveilleusement bien écrits. On aime voir notre héros essayer de refaire surface et on prend même un malin plaisir lorsqu’il échoue de peu.
BoJack reste rancunier et cultive son amertume en se ressassant son succès d’avant. C’est comme s’il continuait à vivre dans le passé tout en étant conscient que le show est définitivement terminé. Il croit d’ailleurs que sa vie est si passionnante et que son autobiographie va être un best-seller car son train de vie est trépidant et devrait être un modèle pour les autres.

“Un petit bijou d’humour, intelligent et déjanté !”

Les histoires de BoJack dépeignent la gloire comme étant fugace et éphémère; il est difficile de rester célèbre dans ce milieu. Son personnage apparait comme étant plus intelligent qu’il n’en parait – la série joue d’ailleurs sur le stupide et l’intelligent à tous les niveaux. On a des épisodes mémorables l’avant-dernier, où (SPOIL) Bojack, non content de la première version de son livre, essaye de ré-écrire ce dernier sous l’emprise d’une frénésie de drogue, le conduisant à une expérience inédite et révélatrice… Tandis que le dernier épisode se passe quelques temps après la livraison de sa biographie, et marque le début d’une nouvelle célébrité.

Premier pas de Netflix dans la sitcom pour adulte. Succès pour ma part. Ce personnage de BoJack est tellement attachant que tout l’univers qui gravite autour de lui est contaminé par sa désillusion, son côté désabusé. Au final on est agréablement surpris et on hâte d’avoir cette saison 2 – MAJ : Netflix programme celle-ci pour le 17 juillet 2015 !

Netflix recommande Archer après le visionnage. Je reviendrai prochainement dessus.

Le générique dément de la série

INFORMATIONS


bojackhorseman_s2_dateannounce_us

Titre original : BoJack Horseman
Showrunner : Raphael Bob-Waksberg
Acteurs principaux :Will Arnett, Aaron Paul, Amy Sedaris et Alison Brie
Pays d’origine : USA
Sortie : 22 août 2014
Durée : 12X 25mn (1 saison)
Distributeur : Netflix
Synopsis : Vedette très appréciée d’une sitcom des années 1990, BoJack Horseman vit aujourd’hui à Hollywood, rejeté de tous et se plaignant de tout.

BANDE-ANNONCE
Article écrit 28 septembre 2014

Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
  S'abonner  
Notifications :