Affiche de la série Braquo - Saison 2

Suite à la condamnation injuste et au suicide de leur chef de groupe, trois flics de la PJ ont la tentation de franchir la ligne rouge. Faisant ainsi front à la machine administrative qui, par son inertie et son indifférence, a conduit leur ami jusqu’à la mort. Harcelés par l’IGS, ils tournent définitivement le dos aux règles établies et à leurs illusions ; ces trois flics adoptent un mode de vie hors norme régi par l’adrénaline, la prise de risque, les coups bas, l’argent, le sang et la mort… Chaque pas supplémentaire fait sur le territoire des voyous rend plus difficile le retour en arrière.

Note de l’Auteur

[rating:6/10]


Saisons : 2
Nombre d’épisodes : 16
Format : 52 minutes
Date de 1ère diffusion FR : 12 octobre 2009 ()
Titre original :
Création :
Avec , , ,

Bande-annonce de la série :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Après une première saison sans concession qui nous embarquait dans le quotidien d’une brigade de choc aussi douée dans son travail que pour les magouilles, voici que Braquo revient avec une seconde saison à laquelle Olivier Marchal a participé de loin cette fois.

Une seconde saison de trop ? Toujours aussi mature, cette suite a de quoi décevoir. Les acteurs sont toujours aussi bons mais les personnages commencent à manquer de consistance. Les déboires de l’équipe de Caplan ont suffisamment de peps pour nous cramponner à notre fauteuil mais le schéma reste le même : lueur d’espoir – dérapage – débrouille – lueur d’espoir – drame. Du coup on espère sans cesse un petit changement mais le final attendu sera malheureusement bien présent. Dommage d’autant plus que les deux derniers épisodes manquent cruellement de rythme, de créativité et de crédibilité. Crédibilité qui fera défaut à cette deuxième saison.

Photo de la série Braquo - Saison 2

C’est très simple, le scénario est tellement rocambolesque que la pilule est bien grosse à gober. Braquo numéro 2 oscille entre affaire interne de la police et affaire d’état à échelle internationale, le tout sur fond d’honneur militaire. Mouais, mouais, mouais. Je ne sais pas pour vous mais moi j’attendais quelque chose de moins grandiloquent, de moins Mission Impossible, de plus terre à terre.[pullquote]Cette seconde saison est à considérer comme un long entracte, quelque peu décalé certes, mais qui laisse présager un retour au source fracassant lors de la troisième saison.[/pullquote]

Néanmoins, la mise en scène soignée, l’atmosphère crade et suffocante par moment et les seconds rôles magnétiques ( et en tête) parviendront à nous réconcilier avec le sens du mot divertissement.

Au final, en permanence en demie teinte, cette seconde saison est à considérer comme un long entracte, quelque peu décalé certes, mais qui laisse présager un retour au source fracassant lors de la troisième saison. Si troisième saison il devait y avoir. Et espérons qu’Olivier Marchal reviendra aux commandes si son planning le lui permet.

Photo (2) de la série Braquo - Saison 2