“ Tout a commencé alors que je dirigeais une expérience de voyage dans le temps appelée Code Quantum. Lors de cette expérience, une horloge cosmique déréglée me fit passer de l’état de physicien à celui de pilote d’essai. Ce qui aurait pu être amusant si j’avais su piloter. Heureusement je suis aidé par Al, mon ange gardien, qui me suit depuis le début. Malheureusement, Al est un hologramme et je suis le seul à pouvoir communiquer avec lui. Bref, je me balade dans le temps, passant de la peau d’un personnage à un autre, en essayant de réparer les erreurs du passé et j’espère à chaque fois que mon prochain saut dans le temps me ramènera chez moi et me rendra enfin mon vrai visage” (Dr Sam Beckett)

Note de l’Auteur

[rating:8/10]

Saison : 3
Nombre d’épisodes : 22
Date de 1ère diffusion US : 28 septembre 1990 (NBC)
Date de 1ère diffusion FR : 4 novembre 1993 (M6)
Création : Donald P. Bellisario
Avec Scott Bakula, Dean Stockwell
Extrait :

Après une saison 2 qui a permis à la série de se placer en 4e place des audiences auprès des 18-49 ans et un épisode final important pour la mythologie de la série ainsi que pour les relations entre Al et Sam (“Beth”), la saison 3 démarre sur ce qui sera sans doute les 2 meilleurs épisodes de toute la série : “La Famille avant Tout” Parties 1 et 2 où Sam se retrouve auprès de sa famille à l’époque de ses 16 ans. Tous les éléments qui feront de cette série un programme aussi marquant des années 90 y seront réunis : tension dramatique à cause d’éléments non modifiables du passé, sacrifices sur l’autel de l’amitié, performance d’acteur et de chanteur de la part de Scott Bakula, etc…

Et c’est sur cette lancée que la formule éprouvée de cette série anthologique continuera de multiplier les épisodes de qualité évoquant de nombreux aspects de l’histoire récente américaine comme les émeutes de Watts (“L’Amour n’a pas de couleur”) ou encore des problèmes de société plus universels tels que la peine de mort (“Le couloir de la mort”) ou les filles-mères (“La Futur-Maman”). Si évidemment le côté politiquement correct et les penchants christianiques de Donald P. Bellisario peuvent parfois agacer, l’humour irrévérencieux du personnage d’Al permet d’amortir ce point faible et de mettre en perspective les thèmes abordés sous un autre angle que celui des bons sentiments.

En résumé, cette saison 3 de Code Quantum montre toutes les qualités du concept de cette série sur le voyage dans le temps qui arrive à maturité, tout comme les relations entre les 2 personnages principaux brillamment interprétés par Dean Stockwell et Scott Bakula, à qui l’excellent épisode de fin de saison “Choc en Retour” dans un hôpital psychiatrique lui vaudra le Golden Globe du Meilleur Acteur pour avoir interprété pas moins de 5 personnalités dans un seul épisode de 50 mn. Un classique.

Print Friendly, PDF & Email

3
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Dr BannerDendra Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
Dendra
Invité
Dendra

J’adorais cette série que je regardais tout le temps quand j’étais à la maison! Une série mythique des années 90! ^^

“Oh bravo”

Dr Banner
Invité
Dr Banner

Excellente série télévisée!

Dr Banner
Invité
Dr Banner

Excellente série télévisée!

[critique série] Code Quantum – Saison 3

3