Affiche de la série DOCTOR WHO

Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre de la race des Seigneurs du Temps (Time Lord) originaire de la planète Gallifrey. Dans la première série, coupé de son peuple, il voyage à bord d’un TARDIS (Time And Relative Dimension(s) In Space, ou Temps à relativité Dimensionnelle inter Spatiale en français), une machine pouvant voyager dans l’espace et dans le temps. Particulièrement attaché à la Terre, il est régulièrement accompagné dans ses voyages par des compagnons, pour la plupart humains.
Le TARDIS a généralement l’apparence d’une cabine téléphonique de police britannique des années 1950, le système de camouflage étant resté bloqué lors d’un accident (Le TARDIS a cependant pris la forme d’un piano dans la première série) . En effet, la machine se transforme normalement en un élément typique de son environnement et de son époque.
Dans la seconde série, le Docteur est le dernier survivant de sa race, anéantie par la grande Guerre du Temps contre les Daleks, leurs pires ennemis.
Comme tous les Seigneurs du Temps, le Docteur a le pouvoir de se régénérer lorsqu’il est mortellement blessé, mais cette régénération s’accompagne d’un changement d’apparence et de caractère : il s’agit toujours de la même personne, avec les mêmes souvenirs, mais dans un nouveau corps et avec un nouveau caractère. Ainsi, à l’heure actuelle, 11 acteurs différents ont joué le Docteur. Dans la suite de l’article, on désignera les différentes apparences du Docteur (appelées incarnations), par leur place dans l’ordre chronologique. Par exemple, « Sixième Docteur » désignera la sixième incarnation (et donc la sixième apparence différente) du personnage du Docteur.

Note de l’Auteur

[rating:7/10]

Nombre d’épisodes : 3 x 13 + 4 spéciaux
Format : 42 minutes
Date de 1ère diffusion US : 25 décembre 2005 (BBC One)
Date de 1ère diffusion FR : 25 décembre 2006 (France 4)
Titre original :
Création : Russell T. Davies
Avec , , John Barrowman, , Freema Agyeman, ,
Bande-annonce de la saison 2 :

Après une première saison qui a permis au spectateur de rentrer dans l’univers du Docteur, les 3 saisons suivantes vont nous présenter un nouveau Docteur, le 10ème, interprété par David Tennant et réintroduire dans la série le concept de régénération du héros. En effet, à chaque blessure mortelle, le Seigneur du Temps peut se régénérer complètement mais au prix d’un changement d’apparence et de légers traits de personnalité : pratique en fin de contrat de l’acteur principal mais déjà mieux que le remplacement sans explication d’interprète ! En tout cas, David Tennant va assez rapidement faire oublier son prédécesseur tant son interprétation à la fois loufoque et profonde du personnage fait mouche.

Chacune des saisons va voir une nouvelle compagne aux côtés du 10ème Docteur pour des raisons diverses que je ne dévoilerai pas pour ne pas vous gâcher le plaisir du visionnage : Rose Tyler (Billie Piper) continue en 2ème saison puis lui succèderont Martha Jones en 3ème (Freema Agyeman) et Donna Noble dans la 4ème (Catherine Tate). Toutes joueront sur une fibre différente la compagnie du Docteur, souvent un mélange d’attirance et de retenue, mais auront toutes leur importance dans les storylines développées. A l’instar de la première saison, les suivantes vont également voir apparaître des fils rouges pour chacune d’entre elles, généralement résolues dans le dernier épisode de chacune des saisons : on voit réapparaître des ennemis historiques du Docteur (une série créée à l’origine dans les années 60 je le rappelle) mais des éléments distillés un peu partout dans les épisodes modernes sont parfois des bases ou des clins d’oeil soit à la trame de la saison soit à des choses qui se passeront une saison plus tard, obligeant ainsi le spectateur à être à la fois attentif et doté d’une certaine mémoire des détails.

Photo (1) de la série DOCTOR WHO

Si elle n’est pas aussi austère, sombre et négative que la plupart des rares récentes séries de SF, elle recèle de nombreuses qualités pour peu qu’on s’y accroche un peu et cette période du 10ème Docteur a su en 4 ans reconstruire parfaitement le Who-verse et le rendre intéressant et compréhensible aux novices.

Bref, l’univers réactualisé par Russell T. Davies, qui quittera la série à la fin de la 4ème saison comme David Tennant pour laisser sa place à (, ), se complexifie malgré une apparente simplicité héritée des design historiques de personnages assez cheap (les Cybermen et les Daleks sont quand même à peine échappés des années 60). Les concepts de science-fiction comme la caractérisation des personnages sont en revanche extrêmement inventifs. D’ailleurs si les épisodes en plusieurs parties qui apportent des pièces et des rebondissements aux intrigues fils rouges, et qui voient souvent des personnages irréguliers revenir, sont forcément très intéressants, certains épisodes “one-shot” (ou qui semblent l’être à la base) sont parfois brillants comme par exemple « Don’t Blink », 10ème épisode de la saison 3, où de simples statues semblant bouger quand on ne les regarde pas sont la base d’un excellent scénario. A noter également que la 4ème année n’est pas une saison comme les autres mais 5 épisodes spéciaux qui concluent les années Tennant et la plupart des storylines des compagnes et autres personnages secondaires de la série de manière fort convenable avant d’enchaîner sur le 11ème Docteur, , mais cela est une autre histoire…

La série ne plaira pas à tout le monde bien sûr tant son approche de la science-fiction semble simpliste (je dirais plutôt “à l’ancienne” pour ma part) et certains effets visuels encore limités, bien qu’ils s’améliorent régulièrement au fil des saisons, mais si elle n’est pas aussi austère, sombre et négative que la plupart des rares récentes séries de SF, elle recèle de nombreuses qualités pour peu qu’on s’y accroche un peu et cette période du 10ème Docteur a su en 4 ans reconstruire parfaitement le Who-verse et le rendre intéressant et compréhensible aux novices.

Photo (2) de la série DOCTOR WHO

4
Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
natieakNatie BouhierElisa GUILBERT Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Le plus récent Le plus ancien Le plus populaire
Me notifier des
Elisa GUILBERT
Invité

Une excellente série même si les effets spéciaux sont un peu too much! C’est plutôt dommage qu’elle soit aussi peu connu en France alors qu’elle est culte en Angleterre! l’humour anglais est juste parfait de même que la prestation de david tennant! Les quelques épisodes de steven moffat sont tout de même d’un autre niveau…plus travaillés et s’inscrivants dans un certaine continuité ! Super série!

Elisa GUILBERT
Invité

Une excellente série même si les effets spéciaux sont un peu too much! C’est plutôt dommage qu’elle soit aussi peu connu en France alors qu’elle est culte en Angleterre! l’humour anglais est juste parfait de même que la prestation de david tennant! Les quelques épisodes de steven moffat sont tout de même d’un autre niveau…plus travaillés et s’inscrivants dans un certaine continuité ! Super série!

Natie Bouhier
Invité

Une série qui vaut la peine d’être regardée.Je vous la conseille vivement.

natieak
Invité
natieak

Une série qui vaut la peine d’être regardée.Je vous la conseille vivement.