Régulièrement la Grande-Bretagne nous fournit des séries télévisées de qualités et de plus en plus remarquées. GLUE, diffusée en septembre 2014 sur la chaîne britannique E4 (Skins, Misfits, Shameless), et en mai 2015 sur Canal+ Série, ne déroge pas à la règle et se voit éditée en DVD par Wild Side. Composée de huit épisodes, comme Broadchurch ou encore Misfits (cette dernière varie entre 6 et 10 épisodes par saison), GLUE prend le temps de dévoiler son intrigue et, forte de plusieurs rebondissements, ne lasse à aucun moment. Son créateur, Jack Thorne, qui participa entre autres à l’écriture de l’excellente série Skins, continue de s’intéresser à la jeunesse actuelle qu’il dépeint intelligemment, tout en présentant une communauté gitane, rarement vue à l’écran. On retrouve avec GLUE un groupe d’amis aux portes du monde adulte, cette fois au cœur d’une affaire policière. C’est en effet à la suite de la découverte du corps d’un jeune garçon que le quotidien du petit village d’Overton, en pleine campagne Anglaise, se retrouve bousculé. Rapidement cette série apparaît comme le croisement réussi de Skins et Broadchurch.

Quand le corps d’un adolescent, Caleb, est retrouvé sous les roues d’un tracteur, ses amis craignent de voir leurs secrets exposés aux yeux de tous. La petite bande travaille dans les étables du village, où sont élevés les meilleurs chevaux. Ruth, une fille du coin qui a intégré la police, mène son enquête. Son affaire se révèle bien plus obscure et complexe qu’elle ne l’imaginait.

glue1

Tout comme Skins, qui suivait le quotidien d’un groupe d’adolescents, la série GLUE est tenue de main de maître par les jeunes acteurs qui la compose. Si la première révéla en quelques années Nicholas Hoult (X-Men : Le Commencement, Mad Max : Fury Road) Hannah Murray (Game of Thrones depuis 2012), Dev Patel (Slumdog Millionaire, Chappie), Kaya Scodelario (Le Labyrinthe), Jack O’connell (Invincible) ou encore Freya Mavor (La Dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil), la seconde n’est pas en reste. Callum Turner s’est déjà vu confier par John Boorman le premier rôle de son Queen and Country, tandis que Faye Marsay, aperçue dans Pride, est apparue cette année dans Game of Thrones. On espère également revoir très vite Yasmin Paige, qui marque indéniablement GLUE de sa présence. Preuve que la jeune génération d’acteurs britanniques regorge de talents capables de tenir des rôles complexes. Ici, les personnages varient, évoluent continuellement et se révèlent être d’une grande richesse.

glue3

Ces principaux protagonistes sont l’excentrique Annie, James obligé de travailler à la ferme avec sa mère ou encore Rob, le rigolo de la bande, accessoirement au chômage. Egalement Tina, petite amie de Rob, qui travaille dans une écurie et rêve de devenir jockey, tout comme Eli qui y voit davantage un simple travail, tandis que Janine officie comme vétérinaire. Une bande de jeunes d’à peine 20 ans qui se divertissent comme ils peuvent dans une campagne qui ne vit que de l’agriculture. Coucheries ici et là, quelques drogues pour s’occuper l’esprit et des jeux à la limite du malsain. Comme de se jeter dans un grand réservoir de sable et se laisser entraîner dans ses profondeurs avant d’être ramené au dernier moment. Un jeu avec la mort qui amuse cette jeunesse délaissée par les adultes. On retrouve dans ces séquences où la bande se réunit une réalisation onirique et hallucinatoire qui évoque forcément Skins. De l’image jusqu’au son, GLUE se montre fascinant et joue avec les sens du spectateur. Ce qui n’empêche pas son créateur de se montrer réaliste et de faire preuve de simplicité. Notamment en suivant durant la majorité du temps les différents protagonistes lorsqu’ils sont seuls, isolés ou du moins en groupe réduit. Révélant ainsi par bribes les secrets de chacun, leurs différents malaises, leur souffrance ou questionnant leur sexualité. Une série de thèmes que traite parfaitement Jack Thorne.

”GLUE apparait comme le croisement réussi de Skins et Broadchurch.”

Le créateur britannique va cette fois encore plus loin en incluant dans cette intrigue policière la question de la population gitane. Un monde peu connu et souvent mal compris. Cette population qui ne se reconnaît pas dans la société actuelle, qui refuse de parler autre chose que ça propre langue, et ne fait pas de sentiments lorsque l’un d’entre eux quitte la communauté. La mort de Cal, jeune gitan, envenimera évidemment une situation déjà complexe. Les accusations vont bon train, le manque de collaboration de la population gitane avec la police n’aidant pas. Ruth, fille de gitan, est alors chargée de l’affaire et de faire le lien entre les deux populations. Ces deux populations qui la rejette autant. Les gitans pour la fuite de sa mère, et ses anciens amis pour avoir rejoint la police – seule la fin de la saison nous révélera l’événement qui a provoqué la scission entre Ruth et le reste du groupe. La jeune fille est donc bien seule pour résoudre cette affaire de meurtre. Obligée de gérer en même temps son enfant en bas âge, malgré l’aide régulière de sa propre mère, pas exempte de tous défauts. Yasmine Paige, qui incarne Ruth, dégage une vraie présence et se rend crédible en jeune inspectrice. Il en va de même pour Callum Turner, l’interprète d’Eli, désireux de résoudre lui-même le meurtre de son frère.

glue2

Evidemment au-delà des questions sociétales que présente la série, l’enquête policière reste au cœur des huit épisodes. Impossible de prévoir qui est le responsable du meurtre de Cal. Pourtant les soupçons se posent sur chaque personnage (principal comme secondaire). GLUE nous maintient ainsi captivé jusqu’à la fin. Cette saison est une vraie réussite avec un final abouti qui ne laisse pas d’ouverture vers une suite (que l’on aurait aimé avoir évidemment).

Au niveau de cette édition DVD on regrette le peu de suppléments proposés. Il faut en effet se contenter de quelques séquences supplémentaires. Une série de courts épisodes (variants de quelques secondes à environ 2 minutes) regroupés sous le titre « Avant que Cal ne soit tué » présentant les derniers moments du personnage, de la veille de son meurtre à six mois auparavant. Cependant, la série étant si marquante, cette saison de GLUE suffit pour justifier l’achat de cette édition. Pour ceux n’ayant pas encore connaissance de la série, autant que pour ceux désireux de s’y replonger une seconde fois, ou davantage.

@PSiclier

INFORMATIONS

Glue

Titre original : Glue
Créateur : Jack Thorne
Acteurs principaux : Yasmin Paige, Callum Turner, Charlotte Spencer
Pays d’origine : U.K
Date de diffusion : 6 mai 2015 (France) / 15 septembre 2014 (U.K)
Format : 8 x 52 minutes
Diffuseur : Canal+ Séries (France) / E4 (U.K)
Sortie DVD : 26 août 2015
Editeur : Wild Side
Synopsis : Quand le corps d’un adolescent, Caleb, est retrouvé sous les roues d’un tracteur, ses amis craignent de voir leurs secrets exposés aux yeux de tous…
Nombre de disque(s) : 2
Format image : Format 16/9 compatible 4/3, Format cinéma respecté 1.78, Format DVD-9
Couleur : Film en Couleurs
Format son : Anglais Dolby Digital 5.1, Français Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français
Compléments :“Avant que Cal ne soit tué” (10′)

BANDE-ANNONCE

Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
  S'abonner  
Notifications :

[CRITIQUE SÉRIE] GLUE

0