A

vant de se faire un nom au cinéma grâce à un Oscar pour le scénario du très casse-gueule mais réussi The Social Network de David Fincher et de revenir récemment sur HBO avec la très sympathique The Newsroom, trouva dès 1999 le succès avec A la Maison Blanche (The West Wing en VO), une série chorale portée entre autres par Martin Sheen et qui éprouvera les bases de la « recette Sorkin » avec ses allées et venues incessantes d’un couloir à un autre où les nombreux personnages se croisent et se recroisent (à la manière des séries de Steven Bochco comme NYPD Blue ou de la plus récente Urgences), des histoires humaines inscrites dans un système jonglant entre drame et comédie et servies par des dialogues très bien écrits, ainsi qu’un attachement à l’actualité et un lourd engagement vis-à-vis de celle-ci.

A la fin d’A la Maison Blanche au bout de sept années, Aaron Sorkin crée pour NBC un nouveau show : . L’auteur nous plonge dans les coulisses d’une émission américaine à sketchs du type du Saturday Night Live avec l’ensemble des recettes éprouvées dans sa série précédente. Il en récupère d’ailleurs également l’un des acteurs principaux pour en faire l’une des figures de proue de sa nouvelle série, l’excellent mais trop discret . Mais c’est surtout que le public retiendra d’abord du casting de cette série pour son premier rôle notable après l’immense succès de la comédie Friends. L’acteur s’éloigne du personnage de Chandler Bing en douceur avec un rôle à la fois plus dramatique mais toujours énergique et doté de répliques humoristiques bien senties : normal pour un personnage de scénariste principal d’une émission satyrique !

© NBC - Photo: Art Streiber

© NBC – Photo: Art Streiber

”Studio 60 on the Sunset Strip est un show made by Sorkin avec ses bons et mauvais côtés”

Très vite, le succès s’avéra plus critique que public. Une fois les curieux de la reconversion d’un ex-Friends partis, la série fut très vite condamnée à une seule et unique saison par un manque d’audience sensible. Elle reste néanmoins au moins aussi exemplaire que les autres séries de son créateur avec des thèmes abordés frontalement comme la censure (et pire : l’auto-censure), la religion, le patriotisme et l’anti-militarisme… Et ironiquement, elle critiquera au fur et à mesure de son déclin d’audience, les stratagèmes que la télévision américaine use pour attirer des téléspectateurs et des annonceurs auprès de ses programmes, faisant de ce Studio 60 à un certain égard… un programme autobiographique en quelque sorte.

Même si les qualités de la série sont nombreuses, il n’en demeure pas moins que je ne la pleure pas. Tout d’abord quelques défauts se sont fait sentir au fil du temps, notamment dans le poids des relations sentimentales des deux personnages principaux qui ont pris bien trop d’importance en fin de saison, mais surtout la « photographie » de cette saison de ce show se suffit à elle-même : elle est dotée d’une fin complète et satisfaisante et elle évitera à la série de finir par se caricaturer elle-même. Studio 60 on the Sunset Strip est un show made by Sorkin avec ses bons et mauvais côtés : elle est extrêmement bien écrite et élégante mais également moralisatrice avec une fois encore un monologue lors de son premier épisode (à l’instar du personnage de Jeff Daniels dans The Newsroom ou de celui de Martin Sheen dans A la Maison Blanche) qui donnera le ton à la série complète.

CASTING
Saisons : 1
Nombre d’épisodes : 22
Format : 42 minutes
Date de 1ère diffusion US : 18 SEPTEMBRE 2006 (NBC)
Date de 1ère diffusion FR : 13 AVRIL 2007 (TPS STAR)
Titre original : Studio 60 on Sunset Strip
Création : Aaron Sorkin
Avec Matthew Perry, , Bradley Whitford, Steven Weber, , Evan Handler, Nathan Corddry, Simon Helberg…
Synopsis : Nouvelle responsable des divertissements de la chaîne NBS, Jordan McDeere décide de remédier aux mauvaises audiences de Studio 60 on The Sunset Strip, une émission de divertissement très populaire (dans la lignée de la mythique « Saturday Night live »), en recrutant Matt Albie et Danny Tripp, deux talentueux scénaristes qui devraient apporter une certaine fraîcheur au show.

BANDE-ANNONCE
http://youtu.be/aDt6Jr2kcr4