Succès critique et public, la première saison de THE AFFAIR avait remportée deux Golden Globes, dont celui de la meilleure série dramatique. La seconde saison s’est achevée aux États-Unis sans avoir été nominée pour ce prestigieux prix. Faut-il en déduire que la qualité du show a baissé ? L’occasion pour nous de revenir sur une des séries les plus innovantes du moment.

En couple, Alison et Noah doivent faire face aux suspicions et aux accusations portées sur ce dernier au sujet de l’accident de voiture qui a coûté la vie à Scotty, frère cadet de Cole, ex-mari d’Alison.
Avec cette seconde saison, les créateurs de la série, Sarah Treem et  Hagai Levi, ont choisi de conserver et d’intensifier leur processus de “regards multiples” des personnages importants. Non seulement les spectateurs découvrent les versions d’Alison et de Noah – comme au cours de la première saison – mais aussi ceux de Cole Joshua Jackson) et d’Helen (Maura Tierney qui a remporté cette année le Gloden Globes de la meilleure actrice dans un second rôle dans une mini-série ou téléfilm, unique nomination pour la série). Cette pratique s’avère être un moyen très efficace pour les showrunners de donner encore plus d’importance à ces personnages qui nous ont beaucoup touchés.

En gagnant encore en importance dans la trame narrative, mais aussi en offrant à voir leur point de vue, ces deux personnages deviennent plus actifs et “acteurs”, alors qu’ils avaient tendance à être spectateurs au cours de la saison précédente. Ils ne sont plus de simples faire-valoir des deux protagonistes principaux. Plus que des “seconds” rôles, Helen et Cole orientent l’histoire et l’écrivent alors qu’ils la subissaient. Plus surprenant encore, au lieu d’immobiliser le récit dans une durée courte et d’enliser l’intrigue, l’addition de ces deux points de vue permet aux créateurs de la série de couvrir une période plus longue en jouant sur la temporalité. Sans jamais embrouiller le spectateur, sans jamais le perdre dans le temps, ce jeu multiple de regards apporte un vrai gain de qualité en offrant à chacun des quatre protagonistes principaux une place à part, d’acteur et de spectateur, de “relais” temporel.

Photo de la série THE AFFAIR

© Showtime

Les dualités : mensonge et vérité ou encore manipulation et confiance sont toujours des éléments phares de la série. D’autant plus que le secret prend encore une dimension plus importante et plus forte que précédemment. Ici, ce n’est plus une liaison qui est dissimulée au conjoint. C’est autre chose. Ce sont des petits détails, des événements, a priori, sans importance (la venue de Scotty par exemple, une discussion…)
Sauf qu’ici tout est important ! Et mieux encore, nous spectateurs, nous savons tout. Tout ce que les personnages se cachent les uns aux autres, toutes leurs imperfections et leurs défauts, nous les connaissons. Moitié voyeurs, moitié simples observateurs, nous sommes complices des secrets et des zones d’ombres des personnages. Cette position nous apporte à la fois un véritable plaisir mais est aussi source d’inquiétude. Nous arrivons à ne faire qu’UN avec quatre personnages sans vouloir que l’un d’eux soit possesseur des secrets. Nous avons une place privilégiée et pourtant nous n’arrivons jamais à donner complètement raison à l’un d’entre eux. Et surtout, nous ne voulons pas que l’un des personnages découvre tous ces secrets pour ne pas perdre notre position de “leader” sur le marché. Pourtant… Autant vous le dire, au final, nous nous faisons avoir.

“Les réponses apportées ne font qu’intensifier le mystère. Une saison plus sombre et plus mature.”

L’une des nouveautés de cette saison, l’un des plus grands apports, c’est d’avoir un nouvel antagoniste dans la série : le temps. Car désormais, c’est face à lui que tous les protagonistes sont confrontés. Par petites vagues, sans laisser de traces importantes, le temps joue contre eux. Il ternit la passion d’une liaison. Il assombrit les projets d’avenir. Il joue avec les sentiments et les souvenirs passés. Il condamne les protagonistes sans distinction. Se livrant à une véritable course contre la montre, l’avocat de Noah cherche à connaître le passé pour influencer le présent. Mais chacun de ses pas l’éloignent un peu plus de la vérité ; personne ne peut affronter le temps. Personne ne peut le battre, même pas lui. Le labyrinthe mis en place par la première saison de THE AFFAIR prend une nouvelle dimension dans cette seconde manche. Plus sombres. Plus matures. Plus angoissés, les protagonistes jouent avec nous, sans jamais dévoiler la vérité.

Si toutes les révélations importantes sont levées à la fin de la saison, si tous les secrets sont dévoilés, le mystère reste absolu. En nous faisant croire que nous savions tout, les showrunners nous ont joué un tour sublime. Ils nous révèlent en toute fin de saison que nous ne savons rien. Que les personnages nous ont donné à voir ce qu’ils ont voulu en nous manipulant et en gardant pour eux la plus grande énigme. Nous ne pouvons alors dresser qu’une seule conclusion, une seule certitude, les personnages sont bien complices et ils ont décidé de nous faire tourner en rond ! En nous faisant croire que nous avons l’avantage, Sarah Treem et Hagai Levi, ne font que gagner du temps. L’intrigue est intensifiée. L’ajout de deux points de vue offre de nouvelles versions, de nouvelles histoires, de nouveaux mystères. THE AFFAIR n’a pas fini de surprendre.

D’ACCORD ? PAS D’ACCORD ?

INFORMATIONS

Affiche de la série THE AFFAIR

Titre original : The Affair
Créateur : Sarah Treem et  Hagai Levi
Acteurs principaux : Dominic West, Ruth Wilson, Maura Tierney, Joshua Jackson, Julia Goldani Telles, Victor Williams, Mare Winningham, John Doman
Pays d’origine : U.S.A
Date de diffusion : octobre – décembre 2015 (U.S.A et France)
• Saisons : 2
Format : 12x52minutes (saison 1 : 10 épisodes)
Diffuseur : Showtime (U.S.A) / Canal + (France)
Synopsis : Un beau jour, au début de l’été, Noah, un homme marié et père dévoué de quatre enfants, fait la rencontre d’Alison, une femme mariée elle aussi, qui pleure la mort récente de son enfant. Dès le premier regard échangé, le coup de cœur est instantané et partagé. Commence alors une relation adultérine qui détruira leurs mariages respectifs et aura des conséquences dramatiques pour chacun des membres de leurs familles…

BANDE-ANNONCE

1
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Laura Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
Laura
Invité

Je viens de partager ton article sur mon avis sur cette saison comme ça mes lecteurs pourront aussi se diriger vers ton liens pour voir un avis différent.
Personnellement j’ai beaucoup aimé cette saison et je l’ai trouvé même au dessus de la première.
Merci pour ton avis en tout cas :)

[CRITIQUE SÉRIE] THE AFFAIR – SAISON 2

1