Affiche de la série THE KILLING (US) - Saison 1

Trois histoires distinctes mènent au même meurtre. Les détectives chargés de l’enquête, souvent en désaccord, accumulent les pistes et les suspects. Les répercussions sur leurs vies personnelles et celles des politiciens de Seattle liés à l’affaire sont nombreuses, parfois dramatiques. Alors qu’ils croient tous avoir enterré les erreurs de leur passé et enfouient leurs secrets, tout remonte à la surface…

Note de l’Auteur

[rating:8/10]

Saison : 1
Nombre d’épisodes : 13
Format : 42 min
Date de 1ère diffusion US : 03 avril 2011
Titre original : The Killing
Création : Veena Sud en 2011
Avec Billy Campbell, Michelle Forbes, Brent Sexton
Trailer VO de la saison :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Vous recherchez une bonne série policière qui sort du lot ? Ne cherchez pas plus loin, The Killing version US est faite pour vous ! Remake de la série danoise du même nom ou presque (Forbrydelsen de son appellation d’origine) qui cartonne dans les pays scandinaves, The Killing US est une enquête policière que l’on suit au jour le jour. Le point de départ étant le meurtre d’une jeune fille de 17ans, on suit pas à pas l’enquête en gravitant autour de personnes connaissant de près ou de loin la victime. Commence donc un Cluedo géant où tout le monde possède un secret bien enfoui.

La principale qualité de The Killing réside dans son ambiance. Sombre à souhait et se faisant un malin plaisir à jouer avec nos nerfs, elle possède un charme quasiment inébranlable qui n’est pas sans rappeler certaines références du genre comme Seven ou Zodiac pour ne citer qu’eux. Doté d’un scénario béton, chaque nouvel épisode regorge de retournements de situations si bien ficelés qu’il sera bien difficile de connaître le fin mot de l’histoire. Cela ne fera que renforcer l’enthousiasme vis-à-vis de la série de spectateurs en ayant plus qu’assez de sentir le final des kilomètres à l’avance. Que nenni ici, le suspense sera présent jusqu’à la dernière seconde. Chapeau bas messieurs les scénaristes.

Photo (1) de la série THE KILLING (US) - Saison 1

[pullquote]Magnétique, envoûtante et dotée d’un rythme ne laissant place à aucun temps mort, The Killing est l’une des révélations de cette année 2011.[/pullquote]

Néanmoins, si le suspense est le fer de lance d’une série policière, une autre donnée capitale ne peut être mise de côté, les personnages. Pour capter notre intérêt et nous impliquer émotionnellement avec leurs déboires, ces derniers se doivent d’être suffisamment travaillés pour leur donner la profondeur nécessaire afin de rendre l’ensemble convaincant et digeste. Pari également tenu sur ce plan. Chaque personnage possède un degré d’implication vis-à-vis du meurtre propre à lui qui aura pour conséquences soit de le soutenir soit de le dénigrer mais en aucun cas ils laisseront indifférent. Ainsi donc, on s’attachera rapidement à ces deux flics tenaces mais également (et surtout) à cette famille en deuil qui passe par tous les stades de la souffrance : le déni, la culpabilité, la vengeance, le déchirement… Le père n’est d’ailleurs pas sans rappeler un certain Sean Penn dans le chef-d’œuvre de Clint Eastwood, Mystic River. Film avec lequel The Killing possède de nombreux points communs.

Magnétique, envoûtante et dotée d’un rythme ne laissant place à aucun temps mort, The Killing est l’une des révélations de cette année 2011 et une seule envie nous dévore désormais l’esprit, voir la suite et vite !

Photo (2) de la série THE KILLING (US) - Saison 1