Suite à l’attaque de Pearl Harbor, le 7 décembre 1941, de jeunes américains pleins d’espoirs s’engagent dans l’armée pour défendre leur pays face à l’invasion japonaise. Ces soldats sont envoyés dans les îles du Pacifique où l’ennemi gagne du terrain. Ils n’ont aucune idée de l’enfer qui les attend. Les désillusions se mêlent vite à la peur, et la mort devient leur lot quotidien. Ce qu’ils vont vivre les changera à jamais. Suivez le parcours de trois marines américains – Robert Leckie, John Basilone et Eugene Sledge – au lendemain de l’attaque de Pearl Harbor jusqu’au retour à la maison des soldats après la capitulation japonaise.

Note de l’Auteur

[rating:10/10]


Saison : 1
Nombre d’épisodes : 10
Format : 52 minutes
Date de 1ère diffusion en France : 6 septembre 2010
Création : ,
Avec , ,
Bande-annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Neuf années après , Tom Hanks et Steven Spielberg collaborent à nouveau ensemble pour donner naissance à . Après avoir suivi la Easy Compagny sur les fronts opposants américains et nazis, les deux acolytes nous entrainent cette fois sur les traces des marines, troupes d’élites que l’on envoie au charbon avant le reste de l’armée pour dégager le périmètre et permettre aux autres de passer sans trop d’encombres. Le moins que l’on puisse dire c’est que la série ne fait pas dans la dentelle et n’a rien à envier à un , mais alors rien du tout.

Mini-série de 10 épisodes, The Pacific nous entraine dans le quotidien de plusieurs hommes et femmes vivant de manières très différentes ce conflit. Chaque épisode traite d’un sujet bien spécifique comme le traumatisme psychologique indélébile, la réinsertion sociale, la perte d’un être cher, le magnétisme des foules envers ces héros de guerre, etc. Les créateurs ont réussi avec finesse à mettre sous le feu des projecteurs des notions aussi difficiles à exploiter sans tomber dans les stéréotypes gras et miséreux que le genre peut engendrer. Mais bon, connaissant les deux lascars aux manettes, on ne pouvait que leur faire confiance. Grand bien nous en pris. Si l’on ajoute en plus des acteurs éblouissants de crédibilité qui ont certainement une belle carrière s’annonçant pour eux, The Pacific n’a pas fini de nous épater.

Mais qui dit Spielberg filmant la guerre dit grand spectacle. Et là, une fois encore, la série ne déçoit pas et nous en met plein les mirettes. Les scènes d’affrontements sont dignes du débarquement du Soldat Ryan. Chaque scène coupera le souffle d’un spectateur venu voir du grand spectacle. Les cinquante minutes de l’épisode s’évapore en un claquement de doigt et l’on n’a qu’une seule envie, voir la suite au plus vite. Une véritable magie opère sur chaque champ de bataille et la série se paie même le luxe de coiffer sur le poteau et ses traitant du même sujet et des mêmes batailles.

Au final, The Pacific est une mini-série d’excellente qualité. Bien rythmée, ingénieuse et prenant aux tripes, elle nous entraine avec une facilité déconcertante dans les entrailles de la guerre du Pacifique. On s’y croirait presque.