Diffusée sur la BBC, la série THE HOUR a vu son destin s’écourter au bout de deux saisons seulement à cause d’audiences jugées insuffisantes par la chaîne. Un coup dur pour les producteurs qui avaient déjà planifié leur saison 3 et bien évidemment pour les fans qui n’ont pas tardé à réagir avec une pétition pour que la série soit dotée d’une conclusion convenable. Créée par (LA DAME DE FER, SHAME, THE INVISIBLE WOMAN), THE HOUR se situe dans le Londres des années 50: des hommes impeccables aux cheveux gominés, des femmes ravissantes aux ongles écarlates, un whisky dans une main et une cigarette dans l’autre, le tout bercé par une bande-son jazzy. Une esthétique rétro et feutrée qui nous plonge totalement dans l’ambiance des 50′s, ajouter à cela une photographie sublime et réalisation soignée pour une immersion totale.

Racontant la création d’une nouvelle émission d’information faisant ses débuts à l’antenne de la BBC, la série tient à s’ancrer dans une certaine réalité historique en choisissant comme toile de fond la crise du Canal de Suez et de l’alliance menée par la France, Israël et le Royaume-Uni suite à la nationalisation du canal par le dirigeant égyptien Gamal Abdel Nasser, ou encore de la répression soviétique ayant eu lieu à Budapest. L’émission qui donne son nom à la série télévisée veut donner un nouvel élan au journalisme, aborder l’actualité et les enjeux politiques de manière plus critique en poussant toujours le travail d’investigation. Non à l’abri de pressions gouvernementales qui pourraient aboutir à la censure, notre équipe de journalistes doit également se battre pour défendre leur liberté d’expression.

Photo de la série THE HOUR

Outre la découverte des coulisses d’une émission d’informations, THE HOUR nous entraîne dans une sombre affaire d’espionnage impliquant le MI-6 et les agents soviétiques, posant alors la question de savoir si une conspiration ne serait pas en train de se tramer lentement. La série s’abreuve donc d’une tension latente plongeant aussi bien le spectateur que les personnages dans une multitudes d’interrogations. Les personnages parlons-en, il y a tout d’abord Freddie Lyon (, CLOUD ATLAS, SKYFALL), reporter aussi brillant qu’irrévérencieux secrètement amoureux de sa meilleure amie qu’il se plaît à surnommer « Moneypenny ». Cette dernière qui se nomme en réalité Bel Rowley (, SCOOP) est la productrice de , une jeune femme déterminée qui compte bien s’imposer dans ce monde dominé par la gente masculine. A défaut de succomber aux charmes de son « James », c’est plutôt en faveur d’Hector Madden (, THE WIRE) le séduisant présentateur au sourire ravageur que son cœur va se tourner, ces deux-là entament alors une relation secrète. Freddie et Hector développent donc une relation à la fois amicale et rivale, tous deux voulant conquérir le cœur de la Belle tout en étant s’érigeant vedette de la nouvelle émission.

« C’est en trouvant le juste équilibre entre plongée journalistique, romance et polar que THE HOUR y trouve son authenticité et son charme. »

Composée de 6 épisodes d’1 heure chacun, cette première saison jongle sur divers tableaux sans pour autant s’emmêler les pinceaux. En effet c’est en trouvant le juste équilibre entre plongée journalistique, romance et polar que THE HOUR y trouve son authenticité et son charme. Finement dialoguée, méticuleusement reconstituée et porté par un trio d’acteurs excellents, la série à défaut d’être transcendante est en tout cas plus que prometteuse et de par son final puissant, donne plus que jamais envie de découvrir la saison 2 que nous espérons encore plus brillante.

CASTING
Saison : 1
Nombre d’épisodes : 6
Format : 59 minutes
Date de 1ère diffusion UK : 19 juillet 2011 (, )
Date de 1ère diffusion FR : 23 mars 2012 ()
Date de sortie DVD : 20 mars 2013
Distributeur :
Titre original : The Hour
Création : Abi Morgan
Avec Ben Wishaw, Dominic West, Romola Garin, ,
Synopsis : En 1956, à Londres, dans les coulisses de The Hour, un nouveau programme télévisé sur l’actualité politique, économique et sociale, véritable pionnier de l’information télévisée.
BANDE-ANNONCE