Grâce à une ambiance rétro particulièrement réussie, une intrigue haletante et un trio d’acteurs performants, la première saison de THE HOUR avait réussi à séduire à la critique et le public, transportés dans un subtil mélange entre journalisme, romance et polar. La série s’étant achevée brutalement au terme de la saison 2, c’est l’occasion pour nous de revenir sur cette ultime saison composée elle aussi de 6 épisodes, disponible en coffret DVD chez nous depuis le 26 février 2014.

Londres, 1957. L’émission THE HOUR continue d’émettre à l’antenne de la BBC et de rassembler toujours plus de téléspectateurs. Bel Rowley (Romola Garin) exerce toujours admirablement ses fonctions de productrice quand son collègue et ex-amant Hector Madden (Dominic West) cumule retards, tromperies et autres beuveries, son image de présentateur vedette s’en retrouvant bien évidemment esquintée. Une attitude qui en agacent plus d’un, et plus particulièrement Randall Brown () le nouveau directeur du pôle informations. Quant au fameux Freddie Lyon (), il ne pointera pas tout de suite le bout de son nez: évincé de la chaîne suite aux événements de la première saison, on apprend qu’il est parti effectuer un véritable tour du monde mais fort heureusement, fait son grand retour au sein de la chaîne à le demande même de Randall, ce dernier le voulant comme co-présentateur.

Intransigeant et perfectionniste, l’arrivée de Randall Brown peut-être synonyme de bouleversement pour l’équipe mais elle va cependant devoir redoubler d’effort pour faire face à la concurrence d’ITV, chaîne privée qui lance un programme d’information inspiré du leur, j’ai nommé «Uncovered». Et pour couronner le tout, le producteur de l’émission est intéressé par les talents de présentateur de Hector et sera un homme de plus a avoir succombé aux charmes de la «Bel».

Toujours dans un climat de Guerre froide, l’actualité est premièrement marquée par le lancement de Spoutnik 2, satellite russe envoyé dans l’espace avec à son bord la chienne Laïka, premier être vivant à être mis sur orbite. Un événement majeur de la conquête spatiale débouchant sur des questions diverses comme la course à l’armement ou la menace nucléaire qui finissent par provoquer l’inquiétude de la population, plus que jamais attentive aux nouvelles. S’appuyant toujours sur des faits historiques afin de créer un background crédible et réaliste, cette deuxième saison délaisse les affaires d’espionnage et tient à dévoiler un Londres gangrené, dominé par la violence, la montée du racisme et surtout la prostitution.

Photo de la série THE HOUR

Nous disions plus haut qu’Hector développait une accoutumance aux tromperies et à la boisson, une attitude prise en fréquentant le club El Paradis, somptueux cabaret à l’ambiance aussi chaleureuse qu’enfumée, offrant des shows endiablés et permettant à la clientèle majoritairement masculine de trouver du réconfort auprès de nombreuses femmes mises à dispositions. Hector lui tombera sous le charme de la jolie chanteuse Kiki Delaine et se retrouvera accusé à tort de l’avoir rouée de coups. Un coup de massue pour le présentateur mais qui permet à ses intrépides collègues de jouer les détectives en enquêtant sur ce club, qui sous son apparence distinguée s’avère être le berceau d’un réseau proxénète dirigé par Raphael Cilenti, un homme puissant ayant aussi bien la police que les hommes politiques sous son joug.

« THE HOUR s’apparente à un roman noir filmé qui plonge le spectateur dans un périple aussi sombre qu’élégant. »

Si l’on suivait la première saison avec intérêt, c’est littéralement avec fascination que nous visionnons la seconde ! La créatrice s’est entourée de deux scénaristes supplémentaires ( et ) et le trio nous a concocté 6 épisodes tout simplement passionnants. Les dialogues sont fraîchement ciseslés, les péripéties et rebondissements s’enchaînent de manière pertinente grâce à une écriture se montrant à la fois subtile et complexe. L’intrigue principale se mêle agréablement à la destinée des personnages qui gagnent plus que jamais en épaisseur. Les exemples les plus probants demeurent ceux du personnage de Lix Storm () dont on s’étonne qu’elle connaissait déjà Randall avant son arrivée, ces derniers partagent en réalité un lourd secret commun qui refera surface et qui, additionné aux talents de ces deux comédiens, permet d’offrir à la série de puissantes scènes chargées d’émotion.

Relayée au second plan dans le rôle d’une femme au foyer trompée qui essayait de se convaincre qu’elle pouvait surmonter l’attitude volage de son mari, l’irrésistible Marnie Madden (Oona Chaplin, petite-fille de qui vous savez…) prend une importance conséquente dans cette deuxième saison. Elle ne laisse plus faire et prouve bel et bien qu’elle existe, décide de prendre sa vie en main et obtient d’ailleurs un poste de présentatrice sur la chaîne concurrente de son époux. A défaut d’être une figure profondément vengeresse, elle tentera malgré tout de maintenir son foyer en place et de donner un nouvel élan à sa relation avec Hector. Enfin, le casting s’abreuve de nouvelles têtes qui ne déméritent pas: Vincent Riotta campe l’impitoyable Cilenti, Peter Sullivan se glisse sous les traits du commandant corrompu Stern, Hannah Tointon interprète la savoureuse Kiki Delaine et la frenchy Lizzie Brocheré (AMERICAN HORROR STORY – ASYLUM) joue le rôle de , la femme (passagère) de Freddy rencontrée lors de son escale à Paris.

Photo de la série THE HOUR

Performances d’acteurs brillantes, intrigue des plus palpitantes, esthétisme poussé à son paroxysme grâce à une réalisation stylisée multipliant les ambiances visuelles ainsi qu’une photographie sublime, THE HOUR s’apparente à un roman noir filmé qui plonge le spectateur au coeur d’un périple aussi sombre qu’élégant. Si l’intensité dramatique atteint des sommets lors du final, ce dernier s’achève malheureusement sur un sacré cliffhanger dont on ne connaîtra jamais l’issue. Mais positivons en disant que c’est surtout le souvenir d’avoir visionné une excellente série qui subsiste !

CASTING
Titre original :
Réalisation : , Catherine Morshead,
Scénario : Abi Morgan, Nicole Taylor, George Kay
Acteurs principaux : Ben Wishaw, Dominic West, Romola Garin, Peter Capaldi, Anna Chancellor
Pays d’origine : Royaume-Uni
Sortie : 26 février 2014
Durée : 310 minutes
Distributeur :
Synopsis : Londres. 1957. Alors que la Guerre Froide bat son plein, l’émission d’investigation The Hour est bouleversée par un nouveau directeur de l’information qui rappelle le journaliste Freddie Lyon. Entre scandales et corruption policière, les reporters vont cette fois mener l’enquête sur le monde dépravé de Soho.
BANDE-ANNONCE