Le 6 décembre 2016, paraîtra via l’éditeur Blaq Out, le coffret vol 3.

Après deux premiers coffrets consacrés, l’un majoritairement aux grandes institutions américaines, et l’autre aux modèles de la société de consommation, nous aurons l’occasion avec ce 3ème coffret de visionner les films de l’auteur consacrées à différentes facettes de l’expression socio-culturelle.

Le coffret contient ainsi ses films dédiés aux institutions artistiques, comme l’American Theatre (, 1995), La Comédie Française (La comédie Française, où l’amour joue, 1996), l’Opéra de Paris (La danse, 2009), le (Crazy Horse, 2011), ou encore la galerie d’art nationale de Londres (, 2014).
En parallèle de ces institutions, Frederick Wiseman plante sa caméra au coeur de milieux socio-culturels précis pour dépeindre, grâce à l’acuité de sa caméra, une certaine réalité. Il nous permet ainsi un regard sur des ghettos afro-américains (Public Housing, 2007), des villes portuaires (Belfast, Maine, 2002), un regard qui se déclinera sur des questions plus ou moins sociales (Domestic Violence 1 & 2, 2001-2002) ou politiques (State Legislature, 2006), ou culturelles (Boxyng Gym 2010, , 2013), mais toujours portées par une plongée immersive au sein d’univers à la fois singuliers et faisant partie d’un quotidien.

 

La distance… celle-ci n’est pas un hasard chez un documentariste comme Frederick Wiseman, mais plutôt le fait d’un dosage précis entre mise en scène, et recherche du naturalisme. L’auteur place sa caméra de façon à ce qu’elle soit oubliée par ceux qu’il filme, de façon à pouvoir enregistrer quelque chose qui semble naturel, malgré tout ce que ce quelque chose peut avoir d’extraordinaire lorsque décontextualisé. Il s’agit alors d’une mise en scène indirecte: par cette distance adéquate, ses effets de montages et de caméra, Wiseman donne l’impression que ce sont ses sujets d’étude qui se mettent eux-mêmes en scène. Il donne l’impression de filmer sans motivations sous-jacentes des individus dans l’exercice de leurs fonctions – actives, ou passives -, mais dont la précision et l’implication au travail nous sont évidentes, fascinantes. Hors, cette épuration d’enjeux et de ligne directrice permet de renforcer notre immersion au sein de microcosmes disséqués via l’observation des individus qui les composent. Professeurs et apprentis, secrétaires et patrons, têtes pensantes, cobayes et laissés pour compte… Il y alors transfert des intentions supposées à propos d’un documentaire, vers notre propre imaginaire; un transfert qui nous permet de percevoir, à travers les longs et hypnotiques films de Frederick Wiseman, ce qu’est l’âme d’une institution, ou d’un milieu socio-culturel – d’une société, en somme. Si c’est déjà fascinant à travers un film, toute impression de hasard disparaît déjà lors du visionnage du second, laissant transparaître un travail d’auteur d’une incroyable constance, et des obsessions de mise en scène s’exprimant à travers une indéfectible précision. Plus on enchaîne les films de Wiseman, plus notre implication gagne en efficience, et plus nous apparaît où se trouve son génie. D’où l’indispensabilité de ce coffret.

Les films de Frederick Wiseman reposent sur l’empathie que nous construirions nous même envers un sujet d’étude, via le regard du réalisateur. Le Ballet, la boxe, une galerie d’art, un quartier cosmopolite de New York… Wiseman est un fascinant anthropologue réussissant à inclure le spectateur dans sa propre démarche, par le biais d’une mise en scène bien plus subtile et précise qu’il n’y parait. Ses films, au delà de leur pouvoir immersif, pédagogique et inédit, sont ainsi à découvrir absolument en tant qu’œuvres d’auteur.

Georgeslechameau

COFFRET FREDERICK WISEMAN vol.3 : 1995 – 2016

coffret-frederick-wiseman-vol-3-3700782602672_0

– Ballet (1995)
– La Comédie française (1996)
– Public Housing (1995)
– Belfast, Maine (1999)
– Domestic Violence 1&2 (2001, 2002)
– La Dernière lettre (2002)
– State legislature (2007)
– La Danse, Le Ballet de l’Opéra de Paris (2009)
– Boxing Gym (2010)
– Crazy Horse (2011)
– At Berkeley (2013)
– National Gallery (2014)
– In Jackson Heights (2016)

Coffret disponible, à partir du 6 décembre 2016, sur le site de Blaq Out