Le premier opus de CAPTAIN AMERICA plaçait le personnage dans son époque d’origine de la Seconde Guerre Mondiale et lui donnait sa raison d’être, dans sa perspective iconique. Et au final, Joe Johnston réussissait un film à la fois d’époque, voire steampunk, et héroïque tout en gommant les grosses ficelles patriotiques par l’humour et les traits grossiers de la propagande. Pour sa seconde apparition dans Avengers, Captain America devenait en revanche un leader de fait par sa nature de boy-scout, certes raccord avec le personnage du comic-book, mais, en mon sens, qui prenait le risque de devenir une caricature une fois remis en solo.

Alors évidemment, arrivé à ce nouveau CAPTAIN AMERICA – LE SOLDAT DE L’HIVER, et après deux films de la Phase 2 du Marvel Cinematic Universe un peu décevants après un Avengers exceptionnel (un IRON MAN 3 bancal et un THOR – LE MONDE DES TENEBRES, certes meilleur que le premier mais sans doute la licence Marvel Studios la plus faible pour le moment), j’attendais avec un mélange de circonspection et d’espoir ce long-métrage. Mes craintes étaient d’ailleurs entretenues sur le papier avec un duo de réalisateurs, Anthony et , connus non pas pour des films d’action mais seulement pour des comédies, que ce soit au cinéma avec BIENVENUE A COLINWOOD ou les très amusantes ARRESTED DEVELOPMENT et COMMUNITY à la télévision ; et avec un scénario écrit par les scénaristes qui s’étaient occupés des trois premières adaptations du MONDE DE NARNIA, licence enfantine qui m’a énormément ennuyé dans les salles obscures.

Photo du film CAPTAIN AMERICA - LE SOLDAT DE L'HIVER © The Walt Disney Pictures

Photo du film CAPTAIN AMERICA – LE SOLDAT DE L’HIVER © The Walt Pictures

Très vite, on sent une réelle filiation entre ce Captain America et le film étendard AVENGERS que ce soit dans le scénario, qui implique ici énormément le SHIELD et des personnages secondaires super-héroïques comme Black Widow (Scarlet Johansson, plus impliquée que dans les autres films Marvel mais avec une caractérisation de son personnage assez différente de ses autres apparitions), Nick Fury (, à la fois cabot et héroïque) ou encore Le Faucon / Sam Wilson (un nouveau personnage interprété par un excellent), mais également dans le rythme et dans l’action. En effet, les premières scènes de combat du film, que ce soit en bataille pure ou façon black-ops, sont très bien chorégraphiées. On regrettera que ce ne soit pas tout le temps le cas mais même parfois brouillonnes, elles restent toujours regardables et compréhensibles. On notera par ailleurs au crédit des réalisateurs d’avoir placé l’une des premières scènes de course-poursuite dans l’univers ciné Marvel, ainsi que la séquence de l’ascenseur, largement spoilée dans la bande-annonce, qui est un très bon moment de mise en scène.

« La réalisation, comme le scénario, sont au service d’un assez bon film d’action où les personnages, désormais connus des spectateurs, fonctionnent très bien. »

Par contre, pour ce qui est du scénario qui devait emmener le spectateur dans un thriller haletant au dires de la promo du film… Comment dire ? On repassera. J’avoue ne pas savoir si cela vient de ma connaissance du comic-book, notamment du run du Winter Soldier d’Ed Brubaker et Steve Epting, ou d’un balisage du film trop évident mais les ressorts scénaristiques et autres twists ne m’ont jamais surpris. Attention, l’ensemble est très bien fait et est globalement plaisant mais plus à la manière d’un classique du film d’action que l’on prend plaisir à revoir qu’à une intrigue surprenante. La somme des rebondissements impose d’ailleurs un rythme au film qui interdit l’ennui lors du visionnage (à moins d’une allergie totale au concept de ce genre de long-métrage) et là où l’abus de propagande désamorçait avec humour le côté monolithique du héros dans CAPTAIN AMERICA – FIRST AVENGER, ces surprises du scénario font également sauter les aspects manichéens du personnage. Chris Evans est d’ailleurs désormais étonnamment à l’aise dans le rôle de ce personnage étendard, à la fois soldat obéissant à sa cause et héros indépendant.

En résumé, la promesse du film d’espionnage à suspense de CAPTAIN AMERICA – LE SOLDAT DE L’HIVER est aussi infondée que celle d’un IRON MAN 3 comme film très sombre. Mais dans le cas de ce nouveau film Marvel, la réalisation comme le scénario sont au service d’un assez bon film d’action où les personnages, désormais connus des spectateurs, fonctionnent très bien et servent un univers qui n’est plus “en construction” à travers des films contant les origines des héros mais qui est désormais vivant et peut ainsi se permettre de relayer l’aspect feuilletonnant inhérent aux comic-books (et plus encore de nos jours aux séries télévisées).

Je n’ai que peu parlé au final du personnage du Soldat de l’Hiver dans cette critique car s’il fait un méchant d’envergure, il est à mon avis trop vite amené dans l’univers cinématographique sans que l’on puisse apprécier la véritable importance que l’apparition de ce personnage a pu avoir dans la bande dessinée, et cela a un peu gâché mon plaisir mais ce ne sera absolument pas dommageable pour un néophyte.

Enfin, dans le cadre de l’univers partagé que construit Marvel Studios, et malgré tous les défauts que je trouve à cette série, il faut signaler que les derniers épisodes de la série d’ABC MARVEL’S AGENTS OF S.H.I.E.L.D. qui met en scène une équipe du réseau d’espionnage dirigée par l’Agent Coulson, sont un excellent exemple de trans-média. En effet, les évènements du film ont un impact profond sur la série et se payent même le luxe de “réanimer” celle-ci en lui donnant enfin un intérêt et l’inscrire réellement dans cet univers cinématographique.

Ce CAPTAIN AMERICA – LE SOLDAT DE L’HIVER reste donc une pierre essentielle à la Phase 2 de la licence Marvel au cinéma, malgré ses quelques défauts et reste néanmoins parallèlement à ça un film d’action honorable.

CASTING
Titre original : Captain America : The Winter Soldier
Réalisation : et Joe Russo
Scénario : et Stephen McFeely
Acteurs principaux : Chris Evans, , Samuel L. Jackson, , Anthony Mackie, ,
Pays d’origine : Etats-Unis
Sortie : 26 Mars 2014
Durée : 2h08mn
Distributeur : The Walt Disney Company France
Synopsis : Après les événements cataclysmiques de New York de The Avengers, Steve Rogers aka Captain America vit tranquillement à Washington, D.C. et essaye de s’adapter au monde moderne. Mais quand un collègue du S.H.I.E.L.D. est attaqué, Steve se retrouve impliqué dans un réseau d’intrigues qui met le monde en danger. S’associant à Black Widow, Captain America lutte pour dénoncer une conspiration grandissante, tout en repoussant des tueurs professionnels envoyés pour le faire taire. Quand l’étendue du plan maléfique est révélée, Captain America et Black Widow sollicite l’aide d’un nouvel allié, le Faucon. Cependant, ils se retrouvent bientôt face à un inattendu et redoutable ennemi – le Soldat de l’Hiver.
BANDE-ANNONCE