Sortis en DVD et Blu-Ray le 1er juin 2011, ce sont 3 films de 180 minutes au total pour découvrir les trésors et les enjeux du Grand Continent Blanc. Une épopée scientifique alarmiste qui célèbre aussi l’harmonie et la beauté. À bord du voilier Sedna IV, des hommes tentent de mettre en avant les conséquences du développement climatique autour de la péninsule antarctique. Des conséquences déjà visibles sur place et, à long terme, à l’échelle planétaire.

Note de l’Auteur

[rating:6/10]

Date de sortie DVD : 1er juin 2011
Réalisé par Jean Lemire, Caroline Underwood
Film Franco-canadien
Avec Équipage du Sedna IV et scientifiques
Durée : 3h00min
Titre original : Antarctic Mission
Bande-annonce :

Les réalisateurs de cette coproduction franco-canadienne sont des références en leur domaine : Jean Lemire, biologiste, océanographe et cinéaste, coproducteur de La Planète Blanche, a réalisé de nombreux films sur le monde marin et a mené diverses missions en Arctique. Caroline Underwood a écrit et réalisé des documentaires sur la faune et la flore pour la série The Nature Things. Antarctic Mission regroupe leur expédition de 430 jours, de septembre 2005 à novembre 2006, à bord du Sedna IV, un trois-mâts en acier de 51 mètres, et composé d’une équipe restreinte de scientifiques. Prélèvements, échantillonnages, films, autant de missions réalisées pour mieux suivre et comprendre les enjeux du réchauffement climatique.

L’épisode 1 se concentre sur les îles du Grand Sud et l’île de Géorgie du Sud. C’est là que se nichent par milliers otaries, manchots, éléphants de mer et albatros. Les premiers termes utilisés viennent familiariser le spectateur avec ce qui ne cessera de rythmer le film : courants marins, étiquetage électronique des animaux (ou teinture), mais surtout ce krill, élément indispensable de la chaîne alimentaire de ces régions, petite crevette à la base de plus de la moitié de la nourriture de ces espèces, vivant sous la banquise, et dont la diminution entraînée par le réchauffement climatique provoquerait des conséquences désastreuses.

L’épisode 2 intitulé “le bouleversement climatique” s’attache à étudier les icebergs, ces “géants” marqueurs des changements climatiques. L’équipe avance plus vers le Sud. C’est là que la valeur scientifique de Antarctic Mission prend tout son sens. Les chiffres se suivent et se succèdent, tous aussi alarmistes les uns que les autres. Loin de dresser un tableau noir abstrait et improbable, Antarctic Mission montre sous les yeux le constat du réchauffement : mesure de la taille des krills, adoucissement des températures et neige inhabituelle sur les aires de reproduction, dérive des icebergs… Mais ce sont également des masses de valeurs scientifiquement démontrées : la température de ces régions a augmenté de 2,5° C depuis 50 ans.

L’épisode 3, “l’océan de glace”, est une exploration de la faune et de la flore sous-marine. Ce sont des images exceptionnelles et étonnantes sur la diversité des fonds marins de cette région du monde où les espèces atteignent des tailles gigantesques de part le froid et leur bas métabolisme. Le film évoque à cet endroit ce “puits de carbone” qu’est l’Antarctique et ces krills consommateurs de CO2 mais dont la population a diminué de 80 % en 50 ans. C’est une expédition à la pointe de la science avec des expériences menées en laboratoire qui offrent le spectacle de la perte des instincts de survie lorsque les températures augmentent, même de façon minimes…

Antarctic Mission célèbre enfin dans son ensemble le travail de ces chercheurs que la caméra suit jour après jour dans leurs missions “de terrain”, et à de quoi alarmer tout un chacun tant soit peu qu’il se soucie de l’avenir de notre planète. Les images sont chocs, parfois violentes, et indéniablement réalistes, sur ce qui se produira dans ces régions si le réchauffement se poursuit à la même cadence que depuis ces cinquante dernières années. C’est également un message d’amour sur les beautés de l’Antarctique où l’écosystème est fragile et où la moindre perturbation conduit à l’extinction progressive des espèces y vivant.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
  S'abonner  
Notifications :

[critique] Antarctic Mission

0