Officiellement, Apollo 17 fut le dernier voyage sur la lune organisé par la Nasa en 1972. La mission Apollo 18, “annulée pour des raisons budgétaires”, a en fait eu lieu secrètement l’année suivante. Les images qui en furent rapportées, et qui ont été retrouvées, révèlent une réalité que la NASA essaie de nous cacher depuis 40 ans… C’est pour ça qu’aucun autre astronaute n’y est retourné depuis cette époque.

Note de l’Auteur

[rating:3/10]

Date de sortie : 5 octobre 2011
Réalisé par Gonzalo Lopez-Gallego
Film américain, canadien
Avec Warren Christie, Ryan Robbins, Ali Liebert
Durée : 1h26min
Titre original : Apollo 18
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Il est des films “concept” dont on sort forcément déçu lorsqu’on connaît un minimum la recette. Apollo 18 fait partie de ce lot, de ce genre de films où l’on espère une surprise, le petit truc en plus, l’originalité qui va bien. Mais qui n’arrive jamais ! Ici, tout est prévisible et ennuyeux. On passe 1h26 à suivre douloureusement le destin de 3 personnages (en fait 2 principalement) dans un “huis-clos” déprimant où aucune once de personnalité n’a droit de cité.

Car si la distribution est honorable, les personnages en eux-mêmes sont fades et les quelques passages de stress et de colère tombent à plat. On notera que 2-3 stratagèmes viennent réveiller le spectateur en leu faisant (légèrement) sursauter mais cela associé à l’ensemble claustrophobique ne suffit pas à réellement susciter de l’intérêt ou des émotions. On reconnaîtra que la photographie est respectueuse du format “images d’archives” tournées avec de vieilles ou de rudimentaires caméras, comme dans Le Projet Blair Witch par exemple et que le format faux-documentaire est respecté de A à Z.[pullquote]Contrairement à la promesse du teaser et de l’affiche de nous emmener côtoyer la peur dans l’espace, on se désolera de voir que ce métrage, malgré ses ambitions et son cadre, ne vole désespérément pas haut ![/pullquote]

Mais cela ne suffit pas à donner à ce film le supplément d’âme qui viendrait compenser son scénario catastrophe prévisible et ses personnages vides de substance. On est bien face à un film “concept” mais qui s’est simplement contenté d’adapter une formule désormais éculée à un cadre intéressant (enfin, personnellement la conquête spatiale m’a toujours intéressé en tout cas).

Ce film est dispensable et ennuyeux, malgré un traitement visuel intéressant. Contrairement à la promesse du teaser et de l’affiche de nous emmener côtoyer la peur dans l’espace, on se désolera de voir que ce métrage, malgré ses ambitions et son cadre, ne vole désespérément pas haut !

Print Friendly, PDF & Email

1
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Hallyne Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
Hallyne
Invité

Dommage, le décor lunaire est bien vu, mais le reste est vraiment laborieux.

[critique] Apollo 18

1