Votre mot de passe vous sera envoyé.

Les humoristes de “La Bande à Fifi” du Grand Journal de Canal + passent à présent derrière la caméra pour réaliser leur propre long métrage. Et cela ne peut que donner lieu qu’à un film déjanté.

Sur le modèle des films américains tels que “Projet X“, “Paranormal Activity“, “Cloverfield” ou encore “Rec“, les réalisateurs veulent inaugurer le genre en France, dans le domaine de la comédie et non de l’horreur comme c’est habituellement le cas. Une caméra retrouvée livre tous les secrets de la soirée qui vient de se dérouler.

Franck, un gentil employé d’une société d’édition va se trouver dans l’obligation d’accepter un babysitting le soir de son anniversaire, le soir de ses 30 ans. Il doit garder le fils de son patron. Tout devait se dérouler calmement mais les amis de Franck ont décidé de lui organiser une énorme fête dans la maison de son employeur. Pour garder un souvenir mémorable, tout est filmé par l’un des amis. Le spectateur ne voit pas comment la soirée se passe avant le lendemain. Les parents sont appelés en urgence pour constater les dégâts. Sur place, la police retrouve une caméra et visionne les rushes avec les parents. Ce n’est qu’à ce moment-là que l’on suit le déroulement de la soirée. Les flash backs sont entrecoupés de moments où l’on revient au présent pour voir comment les parents réagissent à ces images, l’évolution de leurs émotions, la consternation, l’inquiétude puis le soulagement et l’énervement. Mais également pour entendre les blagues vaseuses des policiers et leurs théories d’enlèvement.

Photo du film BABYSITTING

Le couple, composé de Gérard Jugnot et Clotilde Courau, n’est pas très authentique. Pour une fois, Clothilde Courau reste plus simple dans son jeu, mais Jugnot n’est pas très crédible, et même si cela fait partie de son personnage d’être caricatural, il en fait trop. Quant au petit garçon, son jeu n’est pas très convaincant non plus. Les personnages principaux, héros de la bande à Fifi, Philippe Lacheau et Tarek Boudali sont toujours drôles et leur bonne humeur rendent le film bon enfant. De la même manière, on retrouve avec plaisir les deux acteurs de ‘Very Bad BlaguesGrégoire Ludig et David Marsais, naturellement comiques, dans des petits rôles. Le film fonctionne surtout grâce à la bonne ambiance qui y règne, c’est un “film de potes”.

“Un film déjanté qui fait passer un bon moment, sans révolutionner le genre du found-footage.”

Le rythme est dynamique, entre la soirée en vidéo, les retours dans la maison, les rebondissements dans le récit de la folle soirée d’anniversaire. La caméra bouge beaucoup, les cadrages donnent parfois le tournis, mais c’est normal puisque c’est l’un des personnages qui filme les scènes et c’est le principe de ces films « found footage », de caméra retrouvée.

Le film a remporté le Prix Spécial du Jury et le Prix du Public lors de l’édition 2013 du Festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez, une jolie récompense pour le premier film de Philippe Lacheau en tant que réalisateur. C’est un film divertissant mais de là à remporter deux trophées… C’est dans la lignée de l’année précédente. Le Prix spécial du Jury du Festival de l’Alpe d’Huez 2013 avait été attribué à « Pas très normales activités », de Maurice Barthélémy, également monté, en partie, avec des images de « caméra retrouvée ».

Olivia

Votre avis ?

[Critique] Babysitting
Titre original : Babysitting
Réalisation : Philippe Lacheau, Nicolas Benamou
Scénario : Philippe Lacheau
Acteurs principaux : Philippe Lacheau, Alice David, Tarek Boudali, Gérard Jugnot, Clotilde Courau
Date de sortie : 16 avril 2014
Durée : 1h25min
3.3Note finale
Mise en scène
Scénario
Casting
Photographie
Musique
Avis des lecteurs 3 Avis

2
Laisser un commentaire

avatar
0 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :