Dans le cadre de la ressortie de Cinema Paradiso, nous effectuons une rétrospective sur la filmographie du réalisateur italien Giuseppe Tornatore.

Immortel Giuseppe. Alors que ses derniers films avaient connu un succès plus que mitigé, son dixième long-métrage THE BEST OFFER lui a permis de renouer avec le succès, critique tout du moins. Sorti en France plus d’un an après sa parution italienne, le film a presque atteint la barre des 100 000 spectateurs, une somme modeste, mais qui constitue malgré tout un bien meilleurs score que pour ses deux précédents films Baaria et L’Inconnue, sorti directement en DVD en 2006.

Tornatore nimbe de merveilleux et d’un brin d’ésotérisme une romance entre Virgil Oldman, un commissaire-priseur de renom et sa mystérieuse cliente, Claire, souffrante d’agoraphobie et cloîtrée depuis des années dans son manoir.

THE BEST OFFER évoque une des premières œuvres de Paolo Sorrentino (récemment vu à Cannes avec son nouveau film Youth) : Les Conséquences de l’Amour . La prestation de rappelle celle Toni Servile dans un rôle d’homme isolé et solitaire, misanthrope à souhait et qui s’éveille lentement de sa longue léthargie grâce à l’amour d’une femme.

La mise en scène soignée vagabonde paresseusement entre les lieux du récits. La beauté froide de la salle d’art, l’agitation de l’atelier et le charme de ce manoir mystérieux. Parfois un brin minimaliste, le réalisateur fait le choix de se concentrer sur l’intrigue et plus particulièrement sur la relation passionnelle entre le vieil homme et sa cliente victime d’agoraphobie. Quelle jubilation cette narration lente, qui se contente d’ébaucher un amour naissant et nous laisse dans l’expectative.

« Malgré quelques incohérences dans son scénario que ses détracteurs ne manqueront pas de souligner, THE BEST OFFER est une œuvre de très belle facture, un thriller romanesque mêlant habilement suspense et émotion. »

Cet amour naissant entre les deux personnages se construit doucement autour d’une voix. Un peu à la manière de Joaquin Phoenix dans Her, Geoffrey Rush se laisse séduire par la douce voix d’une femme qu’il ne peut que s’imaginer. n’a beau pas avoir le timbre rocailleux de Scarlett Johansson, elle n’en reste pas moins très convaincante en muse mystérieuse. Et lorsqu’elle se dévoile enfin, notre héros est comblé par son attente. Tel un conte de fée, l’idylle entre les deux amants prend une tournure prévisible, presque trop, et pourtant vous n’êtes pas au bout de vos surprises.

Malgré quelques incohérences dans son scénario que ses détracteurs ne manqueront pas de souligner, THE BEST OFFER est une œuvre de très belle facture, un thriller romanesque mêlant habilement suspense et émotion.

INFORMATIONS

 RÉTROSPECTIVE GIUSEPPE TORNATORE

• Titre original : La Migliore Offerta
• Réalisation : 
• Scénario : Giuseppe Tornatore
• Acteurs principaux : Geoffrey Rush, , Sylvia Hoeks, 
• Pays d’origine : Italie
• Sortie : 1er janvier 2013
• Durée : 2h05 min
• Distributeur : Warner Bros
• Synopsis : Virgil Oldman est un commissaire priseur de renom. Véritable institution dans le milieu de l’art et misogyne assumé, il n’a de relation intime qu’avec la collection de tableaux qu’il a su constituer secrètement au cours des années. Personne ne le connaît vraiment, même pas son vieil ami marchand d’art Billy. Lorsqu’une cliente lui demande une expertise mais n’accepte de lui parler qu’au téléphone, Virgil est piqué de curiosité et ne peut se résoudre à laisser tomber l’affaire. Quand il la voit pour la première fois il tombe violemment sous son charme.

BANDE-ANNONCE