Suite directe du PIRANHA 3D d’Alexandre Aja, poursuit les aventures de ces petites bébêtes aquatiques avec une rupture de ton radicale saupoudrée d’une bonne grosse dose de parodie. C’est un film qui ne se prend jamais au sérieux. Il sait très bien que son matériau d’origine était déjà un remake (Piranhas de Joe Dante, Ndlr) et ne voulant pas marcher sur leurs plates bandes; il opte donc pour le 3ème degré voire plus sur certaines scènes. Conscient qu’il détient un scénario plus que léger – Maddy est de retour dans le parc aquatique qu’elle possède avec son beau-père pour les vacances d’été. Or celui-ci, comme dans chaque films d’horreur, à décider d’en faire qu’à sa tête (genre: j’ai dépensé sans compter) et veut absolument que son Big Wet (Le nom de son parc) cartonne et fasse de lui un millionnaire.
Gulager mise sur l’excès de belles pépées siliconées (Le double D du titre US), un peu de gore (moins que celui d’Aja malheureusement) et pas mal de guests comme : Gary Busey avec sa scène pré-générique qui répond directement au film du Frenchie (scène de pêche avec Richard Dreyfuss), Ving Rhames qui reprend son rôle de Shérif de Lake Victoria, David Koechner un des comiques US de la bande à Will Ferrell vu dans notamment ANCHORMAN 1 & 2 dans un rôle proche de celui qu’il avait dans Destination Finale 5.

Piranha3D2

Photo du film © Dimensions Film

Christopher Lloyd de la trilogie Retour vers le futur (déjà présent dans le 1er) et enfin David HasselHoff dans son rôle phare de sauveteur dans Alerte à Malibu. D’ailleurs ce dernier joue beaucoup avec son image en évoquant ces rôles dans K 2000, son apparition dans Bob L’éponge le film et son rôle dans Anaconda 3, qui a terni l’image de l’acteur. Un bel exemple d’auto-dérision. Au fond on se rapproche davantage de Mega Piranha qui déjà opérait dans le décomplexé. Le film lorgne d’ailleurs plus du côté des suites qu’il a réalisé lui-même sur sa saga Feast: le premier étant très sérieux et sacrément efficace. Les 2 autres étant des pures délires, non apprécié de tous.

”Piranha 2 3D, fonctionne très bien car il demeure dynamique, sans temps mort”

Ainsi le principal défaut, outre ce côté fun, c’est sa durée maigrichonne (1H10 au début du générique). Du bon gros foutage de gueule. Certes le film est bien rythmé et l’humour est bien dosé mais il manque un petit quart d’heure supplémentaire qui est ici comblé par un bêtisier pendant le déroulé des crédits. Malgré tout le métrage fonctionne très bien car il demeure dynamique, sans temps mort. Le réalisteur ose certaines scènes comme celle de la bite mordue par un piranha pendant l’acte avec la belle Katrina Bowden (Tucker et Dale fightent le mal) ou encore un autre de ces poissons dans le cul du gros. Ce sont des moments bien débiles et forts drôles. Mais le clou du spectacle reste sa scène finale où les « méchants » sont punis de manière très gore et assez inattendue. Et surtout la scène du petit garçon qui vaut son coup d’oeil – « The Hoff » David Hasselhoff l’appelant le petit roux idiot.
PIRANHA 2 (3D) rempli son contrat de divertir à condition de mettre son cerveau sur Off, de le voir entre potes accompagnés d’une bière bien fraîche. Sa sortie estivale en DTV est absolument la bienvenue. Il faut dire que ce film date tout de même de 2012, on ne remerciera jamais assez Pathé d’avoir déterré cette petite série B fort sympathique et injustement inédite jusqu’à présent.

CASTING
Titre original :
Réalisation : John Gulager
Scénario : Patrick Melton, Marcus Dunstan et Joel Soisson
Acteurs principaux : , ,
Pays d’origine : USA
Sortie : 01 JUIN 2012 (USA)
Durée : 1h23mn
Distributeur : Dimension Films
Synopsis :La studieuse Maddy revient pour l’été afin de travailler au Big Wet, le parc d’attraction aquatique qu’elle dirige avec son beau-père, Chet. Ce dernier a donné naissance à une piscine pour adultes et a même osé remplacer les sauveteurs par des strip-teaseuses. Chet voit cela comme ce qui pourrait leur rapporter gros, et aussi cela comme une véritable idée de génie. Bien évidemment, Maddy ne l’entend pas de cette oreille. Ce parc est vraiment tout pour elle, et ne supporte pas la nouvelle image de celui-ci. Mais le pire reste à venir : Chet s’est mis à alimenter le parc avec l’eau d’un puits qu’il a creusé, qui mène jusqu’à un lac souterrain… Bien sûr, il ignore que ce lac abrite des piranhas préhistoriques. Alors que des disparitions se multiplient au lac voisin, Maddy pense que la cause de tout ça serait bien le retour des piranhas préhistoriques, qui ont sorti les crocs l’année dernière, au lac Victoria, dont les spring breakers en ont été le festin. Aidée de ses amis Barry et Kyle, Maddy va mener une enquête qui confirmera bien ce qu’elle pensait. Le parc ouvrira ses portes le lendemain, et Maddy tentera en vain de convaincre Chet de le fermer. Les piranhas s’infiltreront dans les canalisations et se retrouveront dans les piscines et savoureront leur nouveau repas. Maddy pourra-t-elle encore faire quelque chose sans finir dans l’estomac des puissants poissons ?
BANDE-ANNONCE
LE BLU-RAY

Sortie : 06 AOUT 2014
Editeur : Pathé
Distributeur : Fox Pathé Europa
Nombre de disque(s) : 1
Format : BD-50
Boîtier : Blu-ray Disc
Bitrate : –
Authoring : –
Format vidéo : Image ratio 1.85 (16/9 natif)
Zone : B
Standard : –
Image : Couleurs
Audio : DTS-HD Français et anglais 5.1
Sous-titres : –
Sourds et malentendants : Français
Suppléments :
le Blu-ray du film en 3D active et en 2D

Un master soigné. Le film a été testé uniquement en 2D mais on nous annonce des jaillissements. Ce que devrait être valable pour tout film en relief (en tout cas pour l’horreur).
Aucun bonus ce qui est fort regrettable même si un bêtisier est déjà présent à la fin du métrage vers 1H10 de film. On peut déplorer l’absence d’un commentaire audio et même d’un petit making of. A noter que l’éditeur nous présente HOURS avec Paul Walker en bande annonce de lancement du disque. On espère vous en parler prochainement.