Avec CAPRICE, son huitième film, Emmanuel Mouret continue de porter l’amour à l’écran. Voilà maintenant quinze ans, depuis son premier long-métrage, Laissons Lucie faire ! (2000), que le réalisateur et acteur nous offre des histoires de couples originales, souvent imaginaires et décalées. Bien qu’il pose encore ses protagonistes face à la question de l’adultère et de l’amour à plusieurs, déjà abordé notamment dans Fais-moi plaisir ! (2009) ou L’Art d’aimer (2011), Emmanuel Mouret parvient à se renouveler. Il réalise là une comédie charmante, extrêmement drôle et très surprenante, portée par des personnages toujours attachants.

Clément, instituteur, est comblé jusqu’à l’étourdissement : Alicia, une actrice célèbre qu’il admire au plus haut point, devient sa compagne. Tout se complique quand il rencontre Caprice, une jeune femme excessive et débordante qui s’éprend de lui. Entre temps son meilleur ami, Thomas, se rapproche d’Alicia…

© Pyramide Distribution

© Pyramide Distribution

Encore une fois Emmanuel Mouret interprète lui-même le rôle principal de son film. Il joue Clément, un homme plein de naïveté et d’une maladresse burlesque. Sorte de Jerry Lewis ou de Pierre Richard, en moins extravagant. Face à lui se dresse Alicia, qu’interprète Virginie Efira. On retrouve en elle l’affection particulière du réalisateur pour les grandes blonde (il avait fait de Frédérique Bel sa « muse » dans quatre films). Ici, l’actrice désirable inspire ces femmes hitchcockiennes, par ses coiffures et ses tenues à la fois élégantes et simples, et Catherine Deneuve, par son calme et sa douceur. Lui, l’admire d’abord en tant que comédienne. Elle, est émue par son aura rassurante. Ce gentil couple, tout de même surprenant, se voit perturbé par l’arrivée d’Anaïs Demoustier (Caprice). Cette dernière rayonne toujours autant dans les histoires d’amour complexe – au cœur d’un triangle amoureux dans A trois on y va, ou dans une relation ambigu dans Une nouvelle amie. Elle fait de Caprice une délicieuse psychopathe. Une « pot de colle » prête à tout pour attirer l’attention de Clément, sans jamais agacer le spectateur, bien au contraire. Caprice amuse dans ses manipulations et son manque de tact, et devient attachante par son amour à sens unique. Le réalisateur gravite ainsi autour de personnages, même Thomas (Laurent Stocker), quatrième protagoniste légèrement en retrait, entiers qui n’alourdissent en rien l’intrigue. Ils portent cette histoire, offrent une vision particulière et personnelle de l’amour, susceptible de toucher chaque spectateur.

“Emmanuel Mouret continue de surprendre. CAPRICE est une comédie sur des amoureux, réalisée par un amoureux de l’amour.”

C’est avec une grande liberté qu’Emmanuel Mouret tire de CAPRICE un ensemble comique. Le réalisateur aborde des situations simples et banales de manière décomplexée et un peu loufoque car dans une ambiance générale toujours très théâtrale. Dans la direction des acteurs, mais également dans le rythme et l’enchaînement des événements. Ce n’est d’ailleurs certainement pas innocent d’avoir fait d’Alicia une comédienne de théâtre. Avec des dialogues très bien écrits, le ton limite sur-joué des acteurs qui peut rebuter au premier abord, donne une impression de conte de fée ironique. Cette marque de fabrique du réalisateur, aux faux airs de Nouvelle Vague française (un peu d’Antoine Doisnel de Truffaut ou d’Une Femme est une femme de Godard), reste charmante car toujours en adéquation avec le décalage et le burlesque de ses œuvres.

© Pyramide Distribution

© Pyramide Distribution

Le réalisateur aborde enfin toutes ces formes d’amour, et les croyances autour, de manière délicate. Il les caresse sans jamais prendre vraiment parti. Si la question de destin et des personnes faites les unes pour les autres sont le fil conducteur du film, Mouret laisse planer le doute tout au long, gardant une porte entre-ouverte. Pour le spectateur comme pour lui. Car il semble vouloir continuellement retravailler ces questions. Changer d’angle et de point de vue. Il y parvient en tournant autour de personnages sympathiques à leur manière. En abordant le tout avec son humour très personnel, Emmanuel Mouret continue de surprendre. CAPRICE est une comédie sur des amoureux, réalisée par un amoureux de l’amour.

Les autres sorties du 22 avril 2015

AVENGERS 2, GOOD KILL, JAUJA, EVERY THING WILL BE FINE, CAPRICE, BROADWAY THERAPY, ENTRE AMIS, LE DOS ROUGE, etc.
INFORMATIONS

© Pyramide Distribution

© Pyramide Distribution

 
Titre original : Caprice
Réalisation : Emmanuel Mouret
Scénario : Emmanuel Mouret
Acteurs principaux : Emmanuel Mouret, Virginie Efira, Anaïs Demoustier, Laurent Stocker
Pays d’origine : France
Sortie : 22 avril 2015
Durée : 1h40min
Distributeur : Pyramide Distribution
Synopsis : Clément, instituteur, est comblé jusqu’à l’étourdissement : Alicia, une actrice célèbre qu’il admire au plus haut point, devient sa compagne. Tout se complique quand il rencontre Caprice, une jeune femme excessive et débordante qui s’éprend de lui. Entretemps son meilleur ami, Thomas, se rapproche d’Alicia…

BANDE-ANNONCE