Affiche Cars 2

Flash McQueen, la star des circuits automobiles, et son fidèle compagnon Martin la dépanneuse reprennent la route pour de nouvelles aventures.

Note de l’Auteur

[rating:6/10]

Date de sortie : 27 juillet 2011
Réalisé par Brad Lewis, John Lasseter
Film américain
Durée : 1h52min
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Pixar se savait attendu pour ce film dont l’avenir dira s’il s’agit d’un virage, pardon, d’un tournant dans l’histoire du studio. Jusque là auteur d’un parcours irréprochable et sachant se renouveler (en traitant autant d’animaux que de jouets, d’humains ou de voitures) avec un brio constant, il semble caler un peu en proposant encore une suite après Toy Story 3 et en attendant Monstres & Cie 2. Même le traditionnel court-métrage d’avant-programme a disparu (à moins que je n’aie été victime d’un vil exploitant préférant diffuser 3 bandes-annonces de plus ?)

[pullquote]Les leçons n’ont malheureusement pas été tirées de la jurisprudence Jar-Jar: on a encore une buse en personnage principal. Dommage.[/pullquote]

Pour l’occasion, c’est le big boss John Lasseter qui revient aux manettes. Le savoir-faire maison est toujours là, il a même probablement encore fait des progrès : visuellement, c’est une réussite. L’autre bonne idée est d’avoir « ouvert » l’histoire : alors que le premier épisode était américano-américain (courses de Nascar et village de rednecks), ici, Flash McQueen va participer au « World Grand Prix », sorte de course fantasmée de jeu vidéo mêlant toutes sortes de bolides (F1, rallye, GT…) et les pilotes qui vont avec (Lewis Hamilton est cité et une voiture bondissante et bleu-blanc-rouge a du mal à cacher son hommage à Sébastien Loeb) se disputant aux quatre coins du monde.

Photo Cars 2

Ci-dessus, peut-être le plan le plus révélateur du film : Paris est évoqué avec une 2CV et une DS, sur le pont des Arts, entérinant un bon vieux cliché de Paris vu d’Hollywood (dont la plupart des cinéastes répondent Godard ou Truffaut à la question « Quel est votre réalisateur français préféré ? »). On peut légitimement s’agacer de cette vision passéiste (et fausse, des voitures sur un pont piéton !). Maintenant, regardez mieux et admirez le soin apporté aux détails (d’autant plus remarquables que dans le film cette scène est très courte et qu’il est dur de tous les noter): l’île de la Cité et Notre Dame habillées d’une calandre, le Pont-Neuf soutenu par des pistons…

En revanche, on a du mal à comprendre pourquoi le scénariste a ajouté une sous-intrigue de film d’espionnage ! La maison a prouvé avec Les indestructibles qu’elle savait faire mais on ne voit pas bien le rapport ici. C’est d’autant plus malvenu que l’enquête est « menée » par le balourd Martin le dépanneur, sorte d’Inspecteur Gadget sur roues qui résout les affaires malgré lui. Si ça peut amuser les enfants, je pensais quand même qu’il y aurait une « jurisprudence Jar-Jar » (du nom de la créature débile qui plombait le 1er épisode de la nouvelle trilogie Star Wars) et que mettre une buse en personnage principal était désormais interdit sous peine de scénariste blacklisté. Je ne te dénonce pas, Ben Queen, mais les leçons n’ont malheureusement pas été tirées. C’est encore plus pénible quand le film est anormalement long pour un animé (1h52).

Affiche bis Cars 2

En résumé, Cars 2 ne tient pas ses promesses : on nous avait habitués à beaucoup plus solide et la pré-affiche (voir ci-contre) nous annonçait un voyage autour du monde alléchant en revisitant à fond la caisse et à la sauce cartoon les plus beaux endroits du monde. Mais on n’assistera qu’à 3 courses pour laisser la place à cette histoire d’espionnage qui tombe comme un cheveu sur la soupe. Dommage.





2
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
tootsif Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
tootsif
Invité

J’avais bien aimé le premier reflet d’une certaine idée du rêve américain (ce qui a fait qu’il était peut être un peu obscur pour le public européen, je trouve dommage cette idée d’internationalisation pour plaire au plus grand nombre

[critique] Cars 2

2