Pour Nick, Kurt et Dale, la seule chose qui pourrait rendre le travail quotidien plus tolérable serait de réduire en poussière leurs intolérables patrons. Démissionner étant exclu, les trois copains échafaudent, avec l’aide de quelques verres de trop et les conseils douteux d’un ancien détenu, un plan quelque peu alambiqué, mais infaillible, pour se débarrasser de leurs employeurs respectifs… définitivement. Il n’y a qu’un problème : les plans les plus infaillibles ne le sont qu’autant que les cerveaux qui les ont conçus le sont.

Note de l’Auteur

[rating:8/10]

Date de sortie : 17 août 2011
Réalisé par
Film américain
Avec , ,
Durée : 1h40min
Titre original : Horrible Bosses
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Assassinat. Course-poursuites en voiture. Scandale. Viol. Conspiration. Chantage. Revanche. Généralement il s’agit des mots clés d’un drame à suspense, mais dans le cas de Comment Tuer Son Boss, ils sont appliqués à une implacable et chaotique comédie noire qui est tout aussi drôle comme annoncé. Comment Tuer Son Boss est le cas typique d’un film qui ferait la fierté de car il allie une intrigue pleine de rebondissements, doté d’un casting très performant, plein de surprises et imprévisible. Contrairement à la plupart des comédies sorties récemment sur nos écrans, ce film est culotté sans jamais franchir la ligne, sans jamais devenir vulgaire et scandaleux, sans jamais devenir fastidieux.

Comment Tuer Son Boss met sous le feu des projecteurs trois employés moyens (Jason Bateman, , ) qui sont coincés dans leur travail avec des infâmes patrons (, Jennifer Aniston, Colin Ferrell), tous pour différentes raisons. Après avoir atteint leur point de rupture, ils décident que leur vie serait meilleure si leurs patrons cessaient d’exister. C’est exactement à partir de ce point précis que le film force le respect. C’est dans leurs efforts de trouver un moyen pour y arriver sans se faire attraper que le film devient hilarant.

Le casting est sans conteste la principale raison pour laquelle ce film hors concours fonctionne. Spacey est clairement jouissif dans son rôle de patron tyrannique prêt à dévorer quiconque se dressera en travers de sa route, Colin Farrell est succulent avec sa coupe de cheveux improbable, sa tête à claque permanente et ses délicieuses mimiques. C’est fantastique de voir un rôle où il se lâche et est hors de sa zone de confort. Jennifer Aniston est quant à elle parfaite dans ce qui semble être son meilleur rôle depuis bien des années. Cette créature grossière et répugnante lui colle tellement à la peau qu’on en oublierai presque ses erreurs passées avec de très mauvais choix de personnages. Les trois restants (Bateman, Jour et Sudeikis), bien qu’écrasés par le magnétisme de leurs collègues, apportent l’alchimie nécessaire pour rendre le tout crédible et cohérent.[pullquote]Le timing du film est si bien calibré qu’on ne peut s’empêcher de profiter pleinement de la balade.[/pullquote]

Le réalisateur Seth Gordon a mis sur pied une comédie absolument fantastique, sombre, pleine de dialogues hilarants, sexy et exceptionnellement forte en émotion. Le régal du film, un peu comme avec à l’époque, réside dans son exécution. Le timing du film est si bien calibré qu’on ne peut s’empêcher de profiter pleinement de la balade.