Affiche du film DEMI-SOEUR

Nénette est une petite fille de soixante ans. Un problème à la naissance l’a rendue différente. Nénette, qui a l’âge mental d’une enfant de 8 ans, a toujours vécu avec sa mère, qui l’a élevée seule. Nénette travaille, elle fait le ménage à l’école de la commune et sa meilleure amie est une tortue. Mais lorsque sa maman meurt, tout va changer et Nénette doit partir en maison de retraite. L’établissement n’autorisant pas les animaux, Nénette part avec sa valise et sa tortue, avec l’idée de retrouver son père, dont elle ne possède qu’une photo jaunie, une lettre et une adresse. Lorsque Nénette arrive enfin à l’adresse indiquée sur la lettre, une pharmacie, ce n’est pas son père qu’elle trouve, mais le fils de ce dernier, Paul Bérard, pharmacien psychorigide, qui voit débarquer cette demi-sœur avec effarement.

Note de l’Auteur

[rating:6/10]

Date de sortie : 5 juin 2013
Réalisé par
Avec , Josiane Balasko,
Film français
Durée : 1h30
Titre original :
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Josiane Balasko signe avec Demi-soeur son huitième film en tant que réalisatrice. Elle aborde dans ce long-métrage un sujet qui peut paraître, de prime abord, grave. La bande-annonce met en avant la déficience mentale d’une personne âgée et sa relation retrouvée avec son demi-frère Paul (Michel Blanc), qui ne l’accepte pas. En réalité, il s’agit davantage d’une comédie touchante que d’un film social.

Dans les premières minutes, on découvre le personnage de Nénette qui doit faire face à la mort de sa mère. Une femme d’une soixantaine d’années qui a gardé le comportement et les attitudes d’une enfant de huit ans. Le spectateur hésite alors et ne sait pas s’il peut en rire ou s’il doit éprouver de la peine pour cette dame sympathique mais limitée intellectuellement.

Photo du film DEMI-SOEUR

Le spectateur hésite et ne sait pas s’il peut rire de certaines situations ou s’il doit éprouver de la peine pour cette dame sympathique mais limitée intellectuellement.

Nénette est une femme touchante qui n’hésite pas à exprimer ses sentiments, à l’opposé de son demi-frère Paul, bourru, agressif et égoïste. La prise d’ecstasy par Paul, à son issu, va transformer son comportement. Michel Blanc a ainsi dû interpréter deux rôles contradictoires, pour un résultat mitigé. Sous ecstasy, il paraît aller trop loin dans son personnage, sans savoir où est la limite.
Si Josiane Balasko se permet également de retomber dans la très jeune enfance, sans hésiter à crier et pleurer pour un rien, elle apparaît plus crédible, puisqu’un enfant n’a pas de limite.

Certaines situations sont touchantes, d’autres peuvent mettre mal à l’aise, principalement au début, lorsqu’on ne connait pas les caractères des personnages. Il s’agit d’une comédie sensible, qui peut éventuellement, même si ce n’était pas l’objectif recherché par Josiane Balasko, faire réfléchir sur l’acceptation des personnes handicapées.

Photo du film DEMI-SOEUR