Affiche du film Destination Finale 5

Dans ce cinquième épisode, la Mort est toujours aussi omniprésente et se déchaîne après qu’un homme est victime d’une terrible prémonition, laquelle permet de sauver ses collègues de l’effondrement d’un pont suspendu. Ce groupe d’âmes innocentes n’était pas supposé survivre, et, dans une course terrifiante contre le temps, ces malheureux tentent frénétiquement de trouver le moyen d’échapper au sinistre agenda de la Mort.

Note de l’Auteur

[rating:6/10]

Date de sortie : 31 août 2011
Réalisé par
Film américain
Avec Nicholas D’Agosto, , ,
Durée : 1h32min
Titre original : Final Destination 5
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Que dire sur ce film une fois qu’on a vu la bande-annonce… Le scénario est déjà exposé. Et pour peu qu’on ait déjà vu un autre film de cette licence, le principe est connu. Grâce à une prémonition, un petit groupe de personne, échappe de justesse à la mort. Celle-ci n’aimant pas être trompée, ils doivent tous mourir. Et tous meurent en effet. Et ce dans l’ordre prévu par la prémonition, mais avec quelques jours de retard. C’est ce principe qui fait le seul intérêt du film, on sait quels sont les personnages qui vont mourir, plus ou moins quand, la seule inconnue étant le comment. Et on se demande toujours si y’en a pas un ou deux qui vont survivre… (Je vous laisse la surprise…).

On sait donc à quoi s’attendre, et c’est effectivement avec un petit plaisir coupable qu’on anticipe le pourquoi du comment de la prochaine mort. Et là j’ai été déçu. Mis à part la première qui tient en haleine et qui est assez spectaculaire (les réactions dans la salle où j’étais confirme mon avis), les autres sont assez vite expédiées. La seule grande innovation du film étant annoncée dans la bande-annonce, le meurtre d’une autre personne permet d’échapper momentanément à la mort. Ultime ressort du scénario, mais assez mal exploité à mon avis, le personnage décidant de suivre cette voie n’étant définitivement pas crédible (d’un point de vue du scénario comme du jeu d’acteur). Le film est cependant bien exécuté et alterne assez efficacement les scènes d’actions et des scènes plus introspectives. L’heure et demie du film passe assez vite , et on ne s’ennuie pas avec un scénario connu.[pullquote]On sait donc à quoi s’attendre, et c’est effectivement avec un petit plaisir coupable qu’on anticipe le pourquoi du comment de la prochaine mort.[/pullquote]

Le générique de début du film en met plein la vue, surtout en 3D, il rappelle assez les pubs 3D pour les bonbons en plus macabre. Ce film est un bel hommage au premier de la série, et seul les plus attentifs et connaisseurs remarqueront les indices et clins d’œil. Le générique final est lui aussi un hommage aux volets précédents, vu qu’il est constitué d’extraits des fameuses scènes de mort.
Le premier film, novateur dans l’idée, était à voir. Les suivants étaient-ils vraiment nécessaires ? Ce volet ferait en tout cas une belle façon de boucler cette saga.