Affiche du film DU PLOMB DANS LA TÊTE

À La Nouvelle-Orléans, un tueur à gages (Stallone) aide un officier de police du NYPD (Kang) à retrouver le meurtrier de leurs collègues respectifs. Leur enquête va les conduire dans les hautes sphères du pouvoir à Washington.

Note de l’Auteur

[rating:3/10]

Date de sortie : 27 février 2013
Réalisé par Walter Hill
Film américain
Avec Sylvester Stallone, Jason Momoa, , ,
Durée : 1h31min
Titre original : Bullet to the Head
Bande-Annonce :

Dieu que ce film m’a fait rire ! Buddy movie remplie d’action testostéronée adapté de de la bande dessinée éponyme écrite par le français Matz, Du Plomb dans la Tête nous plonge littéralement dans ce que les années 80 ont fait de plus représentatif dans le genre du film d’action de série B qui a fleuri durant cette décennie. Le film est tout simplement ridicule de stéréotypes et d’exagération en tous genres mais est tellement navrant que l’on ne peut s’empêcher de rire tout au long des 1h31 de visionnage.

On retrouve un Sylvester Stallone, figure de proue de ce cinéma d’action ultra-daté revenu un peu à la mode avec la sortie d’ jouant à fond sur la fibre nostalgique, en tueur à gages en quête de vengeance associé à un jeune acteur asiatique, Sung Kang, tout droit échappé de… : ça vous donne le ton ? Ajoutez à cela un autre acteur sur le retour (Christian Slater) et un Jason Momoa qui n’a à son actif en rôle notable sa participation à l’excellente série Game of Thrones (ne parlons pas du récent film Conan ou de la série ) qui sont d’une platitude sans nom, malgré un physique adapté pour ce dernier aux scènes de combat avec Stallone.

Photo (1) du film DU PLOMB DANS LA TÊTE

On peut accorder à Du Plomb dans la Tête qu’il n’est pas ennuyeux vu sa courte durée et que l’on en rit énormément si on est doté du second degré dont le film n’use pas. Cela reste en revanche une série B d’un autre temps sans aucune qualité cinématographique notable, un nanar au budget conséquent.

Là où Expendables faisait oeuvre de second degré, Du Plomb dans la Tête se jette la tête la première dans un sérieux hyper-risible. Le scénario fait certes son oeuvre mais il est notable que Walter Hill n’est pas le réalisateur ayant à son palmarès des films hyper-profonds non plus : avec Bruce Willis, avec , avec et Eddie Murphy… Même après 10 ans sans tourner, on peut dire qu’il retrouve assez facilement ses marques d’un autre temps.

Pour terminer sur une note positive, on peut accorder à Du Plomb dans la Tête qu’il n’est pas ennuyeux vu sa courte durée et que l’on en rit énormément si on est doté du second degré dont le film n’use pas. Cela reste en revanche une série B d’un autre temps sans aucune qualité cinématographique notable, un nanar au budget conséquent.

Photo (2) du film DU PLOMB DANS LA TÊTE