Le pitch : vingt ans après, Lloyd (Jim Carrey) et Harry (Jeff Daniels) sont toujours amis – et toujours aussi débiles !
Quand ils apprennent qu’ Harry est père, les deux amis se lancent dans un nouveau road trip à la recherche de sa fille. Ils vont sillonner le pays et faire des rencontres toutes plus improbables que les autres.

Comme dans le film original, Jim Carrey donne TOUT avec une énergie burlesque impressionnante et trouve un contre-point idéal (même si beaucoup moins drôle) en Jeff Daniels. Les handicapés sont toujours présents, et les Farrelly se moquent toujours d’eux avec tendresse. Les personnages secondaires sont toujours aussi surprenants, mais leur caractérisation n’admet toujours aucune nuance. L’intrigue est, comme d’habitude si l’on excepte Mary à Tout Prix, reléguée au second plan.
L’humour est donc gras et vulgaire, parfois gratuit, toujours très « premier degré ». Et comme d’habitude, sans cynisme ni sans méchanceté.

DUMB & DUMBER DE est au final, exactement ce à quoi vous vous attendez : un véritable défouloir, mais pourtant stérile…
Car malgré l’écart entre les deux Dumb & Dumber, l’équipe du film s’est évertuée à reproduire le premier opus quasiment à l’identique : scénario certes différent, mais  même rythme, même style de gags, mêmes acteurs, même style musical (Franz Ferdinand sonnant particulièrement rétro), même morale archaïque.
Les frères Farrelly, conscients de ne plus correspondre à l’air du temps, ont choisi le retour drastique en arrière.

Si DUMB & DUMBER DE aurait largement du contenter le fan nostalgique de l’univers des Farrelly (moi)… Il demeure plus décevant que satisfaisant.

Dumb & Dumber de.jpg1

Les Farrelly ne sont malheureusement,  plus que l’ombre d’eux mêmes… Non pas qu’ils aient changé, mais plutôt que le monde à évolué autour d’eux. Les préoccupations du public ne sont plus les mêmes : se moquer gratuitement de personnages et de situations débiles est devenu has-been, tandis que la mode se tourne vers le comique de proximité, celle créée avec des personnages dont le sens de l’humour permet d’accepter toutes les contraintes et turpitudes du quotidien.
Les frères Farrelly cherchent encore l’extraordinaire dans l’ordinaire, mais la formule ne prend plus. Ainsi, Llyod et Harry sont toujours incroyablement cons, mais on ne voit plus là, que des acteurs ayant sacrifié leur propre estime au profit de l’exploitation d’une vieille image.
Car DUMB & DUMBER DE n’est pas une somme de leur cinéma, ou une évolution, mais bien une vulgaire redite. Et si les nombreux gags font toujours sourire, par leur jusqu’au bout-isme vulgaire/tendre, ils ont malgré tout perdu de leur sincérité, de leur force.

La raison de ce désastre ? Judd Apatow.
L’homme produisait depuis le début des années 90, quantité de shows et séries TV dont l’apogée fut sans aucun doute la géniale Freaks & Geeks. La série fut d’ailleurs vivier de quelques uns des représentants actuels de la comédie (voire même du cinéma tout court) U.S. : James Franco, Seth Rogen, Jason Segel… Il fut réellement révélé au grand public avec son premier long-métrage 40 ans toujours puceau. Lui, et l’immense Steve Carrell.

”Une vulgaire redite du premier opus, dont l’humour ne fonctionne plus. La faute à qui ? À Judd Apatow

Sa recette ? En quelque sorte une évolution pragmatique et réaliste de l’univers des Farrelly : une vraie tendresse, un vrai respect envers chaque personnage. Dépeindre le quotidien est également une de ses préoccupations fétiches… Entre nostalgie et culture populaire fréquemment citée ; ses films appartiennent eux aussi à leur époque.

Ses personnages ? normaux, complètement normaux. Mais avec un sens de l’humour et/ou de l’improvisation hors du commun.

Ce qu’il raconte ? Des histoires d’amour, de potes (bro-mances : Supergrave, Délire Express, etc.), ou l’important est souvent d’accepter l’écoulement du temps.
L’émotion y tient une place importante, surtout lorsque vient l’heure de l’acceptation de la perte d’ amis/amours, au profit de la prise de responsabilités.

Ses nombreuses productions et réalisations ont, elles, changé le paysage de l’humour américain. En Cloque Mode D’emploi, Sans Sarah Rien Ne Va
En atteste le box-office longtemps satisfait par le sceau Apatow, malgré les nombreuses sorties portant sa marque (15 films en 10 ans).

Ses films, en plus de développer leur propre style, ont même ingéré d’autres représentants de la comédie U.S. : Will Ferrell (Présentateur Vedette, Ricky Bobby, Step Brothers), Le SNL (Mes Meilleurs Amies) et même Adam Sandler, avec l’excellent mais pas si drôle Funny People.
Et si ses propres films sont devenus, avec le temps, de moins en moins portés sur l’humour et de plus en plus personnels (le dépressif 40 ans mode d’emploi), l’empreinte de Judd Apatow sur l’humour U.S. est indéniable.

ames Franco/Seth Rogen (C’est la FinThe Interview), mais également Kevin Smith (Zack et Miri font un Porno, avec… Seth Rogen), Seth MacFarlane (Ted), ou les Farrelly eux mêmes avec leur hybride Bon à Tirer… Nombreux sont ceux qui tentent de recréer l’alchimie made in Judd Apatow, sans vraiment y parvenir.

judd_apatow

© montage : Scénario-Buzz.com

C’est donc écrasé par cet héritage bizarre, car provenant en partie de leur propre cinéma, que nous constatons la déchéance des Farrelly avec DUMB & DUMBER DE.

Seul rescapé : Jim Carrey. Il est d’ailleurs fascinant d’observer la constance de l’acteur, parallèlement à la carrière fluctuante des deux réalisateurs. Elle a commencé avec lui et Dumb & Dumber, avant d’atteindre un climax avec l’énorme Fous D’irène, et finit par régresser, avec lui encore, dans ce ridiculement auto-parodique DUMB & DUMBER DE.

Les autres sorties du 17 décembre 2014

INFORMATIONS
Titre original : Dumb and Dumber To
Réalisation : ,
Scénario : , Bobby Farrelly, Peter Farrelly
Acteurs principaux : , ,
Pays d’origine : U.S.A.
Sortie : 17 décembre 2014
Durée : 1h49min
Distributeur : 
Synopsis : Vingt ans après, Lloyd et Harry sont toujours amis – et toujours aussi débiles ! Quand ils apprennent qu’Harry est père, les deux amis se lancent dans un nouveau road trip à la recherche de sa fille. Ils vont sillonner le pays à bord de véhicules toujours plus improbables, semant la folie et le chaos jusqu’à un endroit où ils n’auraient jamais dû pouvoir se retrouver…
BANDE-ANNONCE