Avec INTERMEZZO (1936) Ingrid Bergman rejoue sous la direction de Gustaf Molander, juste après Du côté du soleil (Po Solsidan, non présent dans le coffret) qui valut à Ingrid Bergman ses premières bonnes critiques américaines. Dans INTERMEZZO, elle interprète Anita, une apprentie pianiste qui donne des cours à la fille du célèbre violoniste Holger Brandt. Ce dernier, qui découvre ses talents, tombe sous son charme, lui demande de l’accompagner en tournée et finit par abandonner sa famille pour vivre un intermezzo (l’intermède) amoureux.

Une histoire écrite spécialement pour Ingrid Bergman et Gösta Ekman. Grâce à leur complicité évidente – une nouvelle fois Ingrid Bergman ne cache pas l’admiration quelle porte pour son partenaire à l’écran -, les deux vedettes tiennent merveilleusement bien le film. Elle, en jeune fille naïve mais plus responsable qu’elle n’y paraît. Lui, finalement assez antipathique et agaçant. C’est par ce personnage d’Holger que le film laisse aujourd’hui un goût étrange. Un homme qui ne se remet jamais en question et pour qui on ressent davantage de mépris que d’empathie. Il ressort d’INTERMEZZO une vision particulièrement sombre, une nouvelle fois, étonnante pour l’époque.

Photo du film INTERMEZZO

Même s’il met assez vite en place la romance d’Anita et Holger, le scénario de Molander (et Gösta Stevens) est extrêmement bien écrit. Il suffira d’une rencontre fortuite à la sortie de l’opéra et deux scènes suivantes pour que les deux amants entament une relation en cachette. Des rapports d’abord professionnels, rapidement débordés par des sentiments réciproques. Mais là où le film est intelligent, c’est dans la caractérisation de ses personnages qui permettent de rendre le tout crédible. Dès le début on nous présente Holger comme un artiste qui a besoin de voyager, d’enchaîner les tournées, de découvrir de nouvelles choses. Ses retours font toujours la joie de sa femme et de ses enfants. Cependant, il se révélera un homme lâche et impulsif qui abandonnera ses proches sans y songer à deux fois. Molander met en place délicatement et par des détails significatifs la montée de la culpabilité qui en découle. La remise en question et le mal qui rongent les personnages viendront de ces jeux de lumière et d’obscurité, et d’une direction d’acteurs parfaite. Avant cela les deux protagonistes vivrons des moments passionnés captés merveilleusement bien par la caméra de Molander. Ce dernier canalise l’émotion dans chacun des regards, des caresses et des baisers.

« Avec ce très beau mélodrame qu’est INTERMEZZO, Ingrid Bergman brille de sincérité. »

Cependant si Holger n’a pas la sympathie du public, ce n’est pas le cas d’Anita. Il est important pour Molander – et certainement pour Ingrid Bergman – de proposer dans ce couple au moins un personnage moral. Ainsi on ne peut jamais vraiment en vouloir à Anita qui à deux reprises sera prête à sacrifier son amour pour ne pas briser un ménage. Elle représente la voix de la raison et celle qui agit en conséquence, tandis qu’Holger reste irresponsable et que sa femme se contente d’attendre un éventuel retour en étant apathique. Il apparaît dès lors une volonté de mettre en avant Ingrid Bergman, et un réel plaisir pour Gustaf Molander à filmer son actrice du moment (six films tournés ensemble entre 1935 et 1939). Avec ce très beau mélodrame qu’est INTERMEZZO, l’actrice brille de sincérité. Et même si les premières demandes américaines n’arriveront que trois ans plus tard et après quatre autres films, avec justement ce remake d’Intemezzo réalisé par Gregory Ratoff, c’est bien le film suédois qui représente une étape franchie par Ingrid Bergman.

Suivre @PSiclier

INFORMATIONS

DVD du film INTERMEZZO

Titre original : Intermezzo
Réalisation : Gustaf Molander
Scénario : Gustaf Molander, Gösta Stevens
Acteurs principaux : Ingrid Bergman, Gösta Ekman, Inga Tidblad, Hasse Ekman
Pays d’origine : Suède
Sortie : 1935 – sortie DVD 4 novembre 2015
Durée : 1h29
Editeur : M6 Vidéo
Synopsis : Son mariage sombrant depuis de nombreuses années dans la monotonie, le très célèbre violoniste Holger Brandt tombe amoureux d’Anita, la jeune professeur de piano de sa fille.
Nombre de disque(s) : 1 (en coffret 9 DVD)
Format image : 1.37 – compatible 16/9 – DVD 5 – PAL
Couleur : noir et blanc remasterisé
Format son : Version originale 2.0
Sous-titres : Français
Compléments :