UN VISAGE DE FEMME met Ingrid Bergman dans son premier rôle compliqué. Celui d’une femme défigurée par une brûlure, aussi laide à l’extérieur qu’à l’intérieur, et dont le caractère va aux antipodes de celui de l’actrice. Pourtant, bien qu’elle ne s’y reconnaisse en aucun point dans ce personnage, Ingrid tiens justement à travailler sur ce rôle. N’acceptant de jouer par la suite sur le gentillet Une seule nuit (1939) qu’à condition qu’UN VISAGE DE FEMME se fasse. Preuve du poids de l’actrice après seulement une poignée de films.

Elle interprète là Anna, une escroc qui, avec ses complices, fait chanter une femme riche en la menaçant de révéler les lettres de son amant à son mari, le Dr Wegert. Celui-ci, par ailleurs chirurgien, va lui permettre de retrouver un visage normal à l’aide d’une opération réparatrice. L’homme l’amène par cet acte de bonté inintéressé au possible à reconsidérer sa vie de voleuse et à trouver le chemin de la rédemption.

Photo du film UN VISAGE DE FEMME

Devenant de plus en plus morale dans ses décisions, Anna provoque l’empathie nécessaire aux yeux du spectateur et d’Ingrid Bergman pour qu’elle puisse l’interpréter au mieux. Car pour elle, il paraît inconcevable de montrer l’amoralité au cinéma sans évoquer au moins ses conséquences, sans qu’il y ait une forme de justice. Un élément très important pour elle dans ses choix de rôles tout au long de sa carrière.
Une nouvelle fois emmenée par un Gustaf Molander qui a toute confiance en elle, Ingrid Bergman retrouve également des acteurs qu’elle a côtoyé au préalable. Karin Kavli (de La nuit de la Saint-Jean), est désormais reléguée à un second rôle assez discret, celui de la femme du Dr Wegert, et Georg Rydberg (de Dollar). Ce dernier interprète avec aisance Torsten qui espère bien récupérer, avec l’aide d’Anna, l’héritage de son vieil oncle après s’être débarrassé de son petit fils, Lars, premier héritier. Au fur et à mesure des révélations, l’image que renvoient Torsten et Anna se croise en quelque sorte. Lui, d’abord pathétique dans sa manière d’avoir recours à une bande d’escrocs pour mettre la main sur de l’argent, il devient de plus en plus monstrueux et dangereux. Elle, à l’inverse, par sa relation touchante avec le petit Lars, passe d’une femme aigrie et froide à quelqu’un d’aimant, et qui peut enfin être aimé en retour. Avec une distribution aussi complémentaire UN VISAGE DE FEMME apparaît extrêmement naturel et cohérent dans sa direction artistique.

“Avec UN VISAGE DE FEMME, Ingrid Bergman touche déjà à un genre proche des œuvres d’Alfred Hitchcock.”

En effet le long du film, on sent la maîtrise de Molander sur son sujet. Créant des jeux d’ombres et d’éclairages à l’aide de barreaux aux fenêtres, qui se réfléchissent sur le décors. Il forme ainsi, à l’image, l’esprit d’Anna, indécise sur le chemin à prendre, entre le bien et le mal. Ou encore dans cette mise en tension remarquable au moment de retirer les bandages du visage d’Anna, jouant sur la suggestion et l’imaginaire du spectateur qui reste dans l’attente du résultat de l’opération réparatrice. Le réalisateur de talent qu’est Molander propose là une réalisation bien plus notable que dans Dollar, banal en tout point. Le genre et le scénario aidant certainement à imaginer davantage de possibilités pour le réalisateur. Avec ce film, Ingrid Bergman touche d’ailleurs à un genre proche des œuvres d’Alfred Hitchcock auxquelles elle participera par la suite. Bien sûr UN VISAGE DE FEMME reste en deçà de celles-ci, mais laisse néanmoins entrevoir une certaine complémentarité et une forme de filiation. Comme une évidence de ce qu’Ingrid sera capable de porter sur ses épaules.

Suivre @PSiclier

INFORMATIONS

DVD du film UN VISAGE DE FEMME

Titre original : En kvinnas ansikte
Réalisation : Gustaf Molander
Scénario : Gösta Stevens, Stina Bergman, Rgnhild Prim
Acteurs principaux : Ingrid Bergman, Tore Svennberg, Anders Henrikson, Georg Rydberg
Pays d’origine : Suède
Sortie : 1938 – sortie DVD 4 novembre 2015
Durée : 1h37
Editeur : M6 Vidéo
Synopsis : Une terrible brûlure a laissé une horrible cicatrice sur le visage d’Anna. Préparant sa vengeance, elle cherche à faire chanter le Dr Wegert, un chirurgien esthétique
Nombre de disque(s) : 1 (en coffret 9 DVD)
Format image : 1.37 – compatible 16/9 – DVD 5 – PAL
Couleur : noir et blanc remasterisé
Format son : Version originale 2.0
Sous-titres : Français
Compléments :

BANDE-ANNONCE

[CRITIQUE DVD] UN VISAGE DE FEMME (1938)

0