Après 10 saisons diffusées sur la chaîne BBC entre 2002 et 2011, la série britannique MI-5 (en anglais Spooks qui signifie « espion »  en argot) revient avec un film, MI-5 INFILTRATION.

A l’origine, la série créée par David Wolstencroft mettait en scène le service de renseignement intérieur britannique MI5. Une branche des services de renseignement chargée principalement des actes de terrorisme et d’espionnage. La série avait marqué le public par son important réalisme.
Son adaptation en long-métrage y reste évidemment fidèle. Il faut dire que le réalisateur Bharat Nalluri connait bien le matériaux d’origine – il a réalisé plusieurs épisodes de la série. Tout comme les scénaristes Jonathan Brackley et Sam Vincent – scénaristes de la série – qui l’accompagnent.

On retrouve dans MI-5 INFILTRATION la même ambiance particulièrement froide et une intrigue de complot et d’espionnage. Cependant, une nouvelle fois, la sortie du film en e-cinéma (à partir du 18 septembre sur la plateforme myTF1) plutôt qu’en salle n’étonne pas. Sans être considéré comme un téléfilm, comme l’avait été 24 heures chrono : Redemption, qui faisait le lien entre les saisons six et sept de la série 24 heures chrono, MI-5 INFILTRATION ne dispose pas pour autant de ce cachet cinématographique qui aurait imposé une sortie en salle. Sentiment déjà notable sur les sorties récentes d’Everly ou Son of Gun que nous avions chroniqué. Preuve une nouvelle fois donc de l’intérêt du développement du e-cinéma, permettant la production d’œuvres intéressantes mais parfois entre deux eaux.

Quand le dangereux terroriste Adem Qasim échappe à la garde des services secrets du MI-5 lors d’un banal transfert, le célèbre agent Harry Pearce, à la tête de l’unité antiterroriste, est accusé. Un scandale jamais vu dans l’histoire du MI-5. Alors que la suspicion grandit et que l’on recherche d’éventuelles complicités au plus haut sommet du pouvoir, l’espion déchu Will Holloway est la seule personne à pouvoir reconstituer le puzzle. La traque commence…

mi5

On retrouve avec MI-5 INFILTRATION le genre du film d’espionnage et de complot abordé avec un profond réalisme. Un réalisme qui n’étonne pas à la vue des productions britanniques, à l’inverse de celles en général de l’autre coté de l’atlantique. Un monde sépare en effet l’approche de MI-5 à un 24 heures chrono ou un Homeland, mais n’est pas sans rappeler celle de la production française Le Bureau des Légendes. Ainsi, MI-5 INFILTRATION se concentre sur le fond, sur son intrigue relativement simple, traitée sobrement, plutôt que de privilégier le grand spectacle. Sentiment ressentie dès la première séquence d’évasion, simple en terme d’action, mais prenante par son réalisme.

Par la suite, tandis que le terroriste Adem Qasim vient de s’échapper, Harry Pearce disparaît en se faisant passer pour mort. Tout comme Will, chargé de le retrouver, le doute subsiste sur les intentions réelles de Pearce et son implication. Est-il un traitre à la solde du groupe terroriste ? A-t-il été piégé ? Jusqu’où ira-t-il pour découvrir la vérité ? Et quelle est-elle ? A cette dernière question, le film développe un sous-texte intéressant. Pour Harry, il ne s’agit pas de trouver uniquement le supposé traître au sein de l’agence qui a permis l’évasion de Qasim, mais de comprendre pourquoi. La raison dévoilée : il s’agit de compliquer les rapports entre américains et britanniques. Car n’ayant pu remettre Qasim à la CIA, les pressions américaines envers le MI5 se font de plus en plus fortes. Et l’avenir de la section, déjà considérée par certains comme obsolète voire archaïque, devient incertain. Si Qasim n’est pas retrouvé, le MI5 pourrait être dissout et restructuré avec une base américaine. On retrouve donc derrière cela, et principalement via le personnage d’Harry Pearce (et à l’instar d’un Jack Bauer dans 24h), un esprit patriotique fort. Pearce est en effet près à tout pour que « son pays » n’ait pas à se vendre aux américains. Un nationalisme affiché qui enrichie d’autant plus le film.

« Le film remplit sa mission de divertir le nouveau public et d’offrir une adaptation fidèle aux fans. »

De manière plus générale, MI-5 INFILTRATION se présente comme un film d’action sobre mais prenant. Pas besoin de faire se succéder des fusillades pour nous maintenir attentifs et sous tension. On notera tout de même l’élimination de plusieurs personnages importants, de manière inattendue et surprenante (ce que pouvait faire la série au fil des saisons). De quoi nous tenir en haleine jusqu’à la fin, dont le dernier rebondissement reste imprévisible. D’autant que le film a été suffisamment bien écrit pour s’adresser aux fans comme aux non initiés de la série. On retrouve ainsi plusieurs personnages issus de la série, comme Harry Pearce donc, interprété par Peter Firth, unique acteur présent dans l’intégralité de la série, ou Erin Watts (Lara Pulver), chef de la section D dans la saison 10. Et bien que le personnage de Will soit « nouveau », les scénaristes ont su l’intégrer parfaitement en révélant tout au long du film des bribes de son passé au sein du MI5. A noter que son interprète, Kit Harington, s’avère pour une fois plutôt bon, tandis que Jennifer Ehle (Geraldine Maltby), Tim McInnerny (Mace) ou encore Elys Gabel (Qasim) viennent compléter une distribution réussie.

mi5

MI-5 INFILTRATION trouve donc un intérêt certain, cela même sans être une claque du genre. Apparaissant presque comme un épisode de la série agrandi pour un format long, on ressent malheureusement un certain manque d’ambition dans l’ensemble de la réalisation. Bharat Nalluri s’en tient à son cahier des charges et n’ose pas suffisamment nous surprendre. Il semble en effet se suffire de l’intrigue et des rebondissements qui l’accompagnent pour rythmer son film. Malgré tout, MI-5 INFILTRATION reste tout à fait honnête et rempli amplement sa mission de divertir le nouveau public et d’offrir un cadeau aux fans avec cette adaptation fidèle.

suivre @PSiclier

INFORMATIONS

mi5

Titre original : Spooks: The Greater Good
Réalisation : Bharat Nalluri
Scénario : Jonathan Brackley, Sam Vincent (III)
Acteurs principaux : Peter Firth, Kit Harington, Jennifer Ehle
Pays d’origine : UK
Sortie : 18 septembre e-cinema
Durée : 1h44
Distributeur : myTF1
Synopsis : Quand le dangereux terroriste Adem Qasim échappe à la garde des services secrets du MI-5 lors d’un banal transfert, le célèbre agent Harry Pearce, à la tête de l’unité antiterroriste, est accusé. Un scandale jamais vu dans l’histoire du MI-5. Alors que la suspicion grandit et que l’on recherche d’éventuelles complicités au plus haut sommet du pouvoir, l’espion déchu Will Holloway est la seule personne à pouvoir reconstituer le puzzle. La traque commence…

BANDE-ANNONCE