Véritable réinvention du film culte oscarisé, Fame livre un portrait bouillonnant d’énergie et visuellement époustouflant de jeunes artistes décidés à imposer leur talent et à trouver leur voie. Dans l’atmosphère électrique de la très prestigieuse High School of Performing Arts de New York, danseurs, chanteurs et comédiens affrontent quatre ans durant tous les challenges d’un environnement ultra compétitif.

Chacun se voit offrir la chance d’accomplir son rêve… à condition d’être doué, de faire preuve d’un engagement absolu et de travailler sans jamais faiblir.

Parallèlement aux exigences de l’apprentissage, chacun doit affronter ses doutes, et vivre tout ce qui fait la vie à cet âge : les amitiés, les premières amours et la découverte de ses propres limites…

Alors que chacun lutte pour atteindre la lumière des projecteurs, tous vont découvrir qui, parmi eux, a suffisamment de talent et de discipline pour connaître vraiment la gloire…

Note de l’Auteur

[rating:1/10]


Date de sortie : 07 octobre 2009
Réalisé par Kevin Tancharoen
Film américain
Avec Naturi Naughton, Kherington Payne, Walter Perez
Durée : 1h 45min
Bande-Annonce :


FAME – Bande-annonce VOST
envoyé par baryla. – Regardez des web séries et des films.

Quand on regarde un film comme Fame, on sait pertinemment à quoi s’attendre : une comédie musicale qui n’invente rien, n’apporte rien de nouveau, dans laquelle les acteurs ont autant de talent qu’un personnage des Télétubbies, un film auquel on ne demande qu’une seule toute petite chose, nous divertir un minimum.

Et bien malheureusement le film n’y parvient que très rarement.

Remémorez-vous le pire teen-movie que vous ayez vu, ajoutez le plus gros navet de tous les temps et mélangez le tout avec les dialogues les plus bêtes que l’on puisse faire et vous serez encore très loin de Fame !

Pathétique dès les premières secondes, cette soi-disante comédie musicale nouvelle génération ne cesse de nous étonner jusqu’à la toute dernière seconde : « Bienvenue à la High School of Performing Arts, l’école des minables et des gogols ! » aurait pu être une très belle accroche pour Fame. Je suis un peu sévère me direz-vous mais attendez donc de le voir ! Dialogues proches de l’autisme, chorégraphies (exceptées une ou deux) d’un ridicule accompli, B.O. affligeante (le comble pour une comédie musicale !), filmé sans personnalité et écrit sans conviction, Fame a le mérite de devenir un très bon cas d’école en se transformant en une bible regroupant tout ce qu’il faut absolument éviter de faire dans le monde du cinéma.

Et dire que le film se prétend le remake du film culte du même nom qui a été oscarisé en 1980 ! C’est dire la mentalité de l’équipe du film qui n’a pas froid aux yeux en nous vendant de la merde sans remords. Ici, il faudrait vraiment avoir moins de 10 ans et n’avoir jamais vu de films de sa vie pour ressentir autre chose qu’un ennui profond et avoir l’étrange impression d’avoir été pris pour un con.

Aucun cliché n’échappe à l’œil avisé du réalisateur : de la timide coincée qui s’ouvrira aux autres, à celui qui vient du ghetto (enfin c’est ce que l’on essaie de nous faire croire mais fort heureusement, on n’est pas dupe !) en passant par le crétin de service qui gonfle tout le monde mais qui possède un cœur gros comme ça.

Devant un tel spectacle, on est partagé entre ennui vertigineux et migraine tenace. Alors, devant cette débâcle sans nom qui rejoint à l’aise les ratages intégraux du genre, pas besoin de réfléchir plus de cinq secondes : soit vous quittez la salle dans les plus brefs délais soit vous prenez votre mal en patience avec une thermos de café à votre gauche et un paquet d’aspirines à votre droite (guide de survie nécessaire pour un film de ce gabarit !).

Alors vous l’aurez compris, Fame est un chef-d’œuvre incontournable, le messie que la providence se décide enfin à nous envoyer sur Terre pour nous combler de sensations nouvelles se déversant sur nous tel un feu d’artifice qui ne serait constituer que d’un bouquet final en continu.

Blague à part, si vous n’aviez pas envie de vomir avant, c’est désormais le cas !

Merci Fame !

Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
  S'abonner  
Notifications :