Trois fermiers doivent faire face à un renard très futé à la recherche de nourriture pour sa famille…

Note de l’Auteur

[rating:8/10]


Date de sortie : 17 février 2010
Réalisé par
Film américain
Avec , ,
Durée : 1h 28min
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Adapté de l’œuvre de , prouve le talent d’un réalisateur qui ne cesse de monter, Wes Anderson. Celui-ci nous dépeint avec brio une société humaine dans laquelle évolue des animaux qui n’ont bizarrement jamais paru si humain à l’écran.

Génial, drôle, teinté de mélancolie, léger de bout en bout, complètement barré avec un humour très fin, Wes Anderson réussit, tout en s’adressant à un public plus large qu’à l’accoutumée, à réaliser son meilleur film. Ce constat est dû à une bande son incroyable, des images hallucinantes et magnifiques (jamais un film d’animation n’avait réussit à faire vivre ses personnages de la sorte) et un travail de doublage de qualité. C’est avec un plaisir que l’on ne pourra dissimuler que l’on retrouve au micro des George Clooney, Meryl Streep, Jason Schwartzman et autres en très grande forme. En outre, la réalisation d’Anderson recèle de trouvailles géniales et de scènes toutes plus inventives les unes que les autres qui nous font rêver, voyager et admirer la méticulosité du réalisateur. Quelques petites longueurs viendront parasiter la parfaite harmonie de ce paysage colorée et vivant mais elles ne représentent qu’un grain de sable perdu au milieu de cet océan de richesse et d’efficacité.

A ces éléments qui font de Fantastic Mr. Fox une réussite totale dans la forme, une profondeur du scénario étourdissante. En parallèle à cette histoire de renard père de famille voulant s’élever socialement mais qui ne peut s’empêcher de renouer avec ses vieux démons, viennent se greffer une multitude de petites histoires qui sont autant de sujets que Wes Anderson affectionnent particulièrement comme la famille au sens général (), les relations délicates entre un père et son fils () et les jalousies que le succès des uns provoquent chez les autres (). Dans ces exemples, Anderson apparaît comme le médecin légiste qui autopsie la nature humaine et en retire de nombreuses interrogations : doit-on penser collectivement ou individuellement ? Doit-on mettre de côté ses pulsions pour le profit de tous ou doit-on y succomber ? Autant de questions qui donnent une réelle profondeur à Fantastic Mr. Fox et donc un réel intérêt à un ensemble qui ne se transforme pas en une simple coquille vide esthétique lorsque l’on se met à creuser un peu.

Après sa tonitruante comédie A Bord Du Darjeeling Limited, Wes Anderson revient en fanfare avec un film d’animation très Old School fait de figurines évoluant dans des décors miniatures. Pari extrêmement risqué dans une époque où tout n’est plus que 3D et images de synthèses. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le monsieur déborde de talent et nous prouve qu’avec un peu d’huile de coude et des idées en veux-tu en voilà, tout est possible.
Fantastic Mr. Fox est un petit bijou d’absurde et d’humour qui nous entraine dans un tourbillon de folie jouissive dans lequel on plongera tout entier sans réfléchir. Une très belle leçon de cinéma d’animation. Chapeau bas.

Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
  S’abonner  
Me notifier des