Sur le papier, GIRLS ONLY a tout du film réservé aux filles. De par sa production : mis en scène par la réalisatrice (Ma meilleure amie, sa sœur, et moi), écrit par la scénariste et développé avec la productrice Alix Madigan-Yorkin. Ou par sa distribution et la mise en avant des actrices Keira Knightley et . Cependant GIRLS ONLY a de quoi intéresser un public plus large tant son sujet est universel. On y trouve en effet un personnage principal (Megan), trentenaire, dans l’incapacité de grandir et d’avancer dans sa vie. Si GIRLS ONLY dispose d’un certain potentiel, il n’en est finalement que gentiment agréable. Car, en dépit de certaines qualités, il y a la déception de voir le film basculer dans la facilité et l’évidence.

A l’aube de ses 30 ans, on ne peut pas dire que Megan soit fixée sur son avenir. Avec son groupe d’amies déjà bien installées dans la vie, le décalage se creuse de jour en jour. Et ce n’est pas le comportement des hommes qui va l’apaiser ! Au point qu’elle se réfugie chez Annika, une nouvelle amie… de 16 ans. Fuyant avec joie ses responsabilités, elle préfère partager le quotidien insouciant de l’adolescente et ses copines. Jusqu’à croiser le père d’Annika au petit-déjeuner…

© Version Originale / Condor

© Version Originale / Condor

Dans GIRLS ONLY Megan (Keira Knightley) vit sa vie sans penser à l’avenir tandis que son entourage ne cesse d’évoluer. Ses copines se marient, tombent enceinte. Elle, reste à la traîne, comme une étrangère. Sa rencontre d’Annika (Chloë Grace Moretz), une jeune adolescente, lui permet de faire une pause d’une semaine dans sa vie et de revivre une partie de sa jeunesse. C’est sur ce point que GIRLS ONLY se montre intéressant. Megan ne retombe pas totalement en enfance. Elle suit avec suffisamment de distance la vie de cette lycéenne et leur relation amicale s’avère aussi amusante que touchante. L’arrivée du père d’Annika, interprété par l’excellent , marque un tournant dans le film, permettant à Megan de passer du monde adolescent au monde adulte. Une approche tout en finesse plutôt réussie jusqu’à la dernière partie du film. Car malheureusement le film, en plus de son manque de rythme, n’offre sur la durée pas suffisamment de surprise, allant se conclure de manière simpliste et rapide.

« GIRLS ONLY aurait pu être un film fort intéressant. Il n’en est que gentiment agréable. »

Le film reste tout de même plaisant à voir. Bien aidé par la présence de Keira Knightley, toujours aussi délicieuse dans ces rôles un peu légers et qui rappelle tout son potentiel comique. L’actrice amuse par ses mimiques de jeune fille insouciante. A ses côtés, Chloë Grace Moretz confirme tout son talent et sa maturité. Avec ce joli duo, GIRLS ONLY aurait pu être une bonne comédie dramatique si la part « cinéma indépendant » avait été accentuée. Le film se contente au final de coller au cahier des charges des comédies romantiques, autant dans le scénario que sur l’ensemble de la réalisation. Cela au détriment d’une part dramatique bien plus intéressante.

Les sorties du 13 mai 2015

INFORMATIONS

13 mai 2015 - Girls Only - Keira Knightley (2)

 
Titre original :
Réalisation : Lynn Shelton
Scénario : Andrea Seigel
Acteurs principaux : , Chloë Grace Moretz, Sam Rockwell
Pays d’origine : U.S.A.
Sortie : 13 mai 2015
Durée : 1h39min
Distributeur : Version Originale / Condor
Synopsis : A l’aube de ses 30 ans, on ne peut pas dire que Megan soit fixée sur son avenir. Avec son groupe d’amies déjà bien installées dans la vie, le décalage se creuse de jour en jour. Et ce n’est pas le comportement des hommes qui va l’apaiser ! Au point qu’elle se réfugie chez Annika, une nouvelle amie… de 16 ans. Fuyant avec joie ses responsabilités, elle préfère partager le quotidien insouciant de l’adolescente et ses copines. Jusqu’à croiser le père d’Annika au petit-déjeuner…

BANDE-ANNONCE