Lucas est devenu une superstar en s’étant approprié les chansons d’un ami qu’il croyait disparu. Soudainement, cet ami réapparait. Lucas, pour lui cacher sa fortune et sa célébrité, commet l’erreur de demander à Francis, un comédien raté, de prendre sa place.

Note de l’Auteur

[rating:5/10]

Date de sortie : 29 avril 2009
Réalisé par
Film français
Avec , ,
Durée : 1h34min
Titre original :
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Bénabar au cinéma ? Cela frôle la fausse bonne idée… Et pourtant non, Bénabar au cinéma on y croit. Il y mériterait même sa petite place, par son adaptation touchante et convaincante. Alors, bien sûr, le chanteur se retrouve complètement dans ce rôle qui n’est tant de composition qu’on aurait pu l’espérer. Mais soyons honnête : les fans regardent ce film surtout pour y retrouver leur idole. Et c’est d’ailleurs presque dommage de trouver à côté de ce personnage sympathique, un peu perdu, un peu clownesque, un autre personnage qui ne compose pas d’avantage : Franck Dubosc. Dubosc fait du Dubosc. Les amateurs de l’humoriste se régaleront de son personnage à l’image de ses sketchs. Les autres se fatigueront bien vite de sa lourdeur, sa vulgarité et son humour potache un peu trop facile. Pendant que l’un gesticule vainement, on garde les yeux sur Bénabar.

null

Le film n’est pas cependant de ceux dont on se souviendra. L’histoire, simple et prévisible, reste légère même si plutôt bien menée. On l’a suit donc plutôt passivement, malgré quelques instants où un petit rire nous échappe. La mise en abîme de Bénabar dans l’histoire de ce rockeur est évidente, et nous plaît plutôt.

null

Il faut dire que le chanteur a porté une triple casquette pour l’occasion : comédien, mais aussi scénariste et compositeur. Il baigne donc dans un univers proche du sien. C’est d’ailleurs sans doute grâce à cela que l’ont doit les qualités principales du film, notamment certains dialogues rondement menés, qui nous évoquent bien sûr les chansons de la vedette déjà nommée. Qui aime Bénabar peut apprécier la bande originale et les quelques chansons inédites proposées dans le film ; qui n’aime pas ne la remarquera même pas.

null

En conclusion, Incognito est un film plutôt plat, une sorte de petite comédie française à regarder de bonne humeur, et dont il n’y a finalement pas grande chose à dire…